Un chasseur tue un ours, le buzz qui vise juste

Publiée en fin de torpeur estivale, la vidéo virale de Tipp-Ex « Un chasseur tue un ours » monte en buzz depuis quelques jours et même si je n’ai pas trop l’habitude de relayer ce genre de campagne publicitaire, j’ai eu envie de vous parler de celle-ci car elle est plutôt réussie. Le pitch, en quelques mots

Publiée en fin de torpeur estivale, la vidéo virale de Tipp-Ex « Un chasseur tue un ours » monte en buzz depuis quelques jours et même si je n’ai pas trop l’habitude de relayer ce genre de campagne publicitaire, j’ai eu envie de vous parler de celle-ci car elle est plutôt réussie.

Le pitch, en quelques mots : deux campeurs (même si l’on n’en voit qu’un, l’autre portant la caméra) au look de trappeur un peu crétin reçoivent la visite impromptue d’un ours qui s’approche dangereusement de leur canadienne. L’un d’entre eux s’empare de sa carabine alors que l’autre (celui qui filme), paniqué, l’exhorte en hurlant à flinguer la bestiole. La vidéo s’arrête alors et deux boutons apparaissent sur l’écran, vous offrant deux choix : Shoot the bear et Don’t shoot the bear.

C’est là que cela devient intéressant : quelque soit votre choix, vous êtes conduit sur une autre page vidéo, toujours sur YouTube, où le chasseur en herbe refuse de tirer, et prend un Tipp-Ex situé hors cadre vidéo, en haut à droite de l’écran, pour effacer le mot « Shoot ». Apparaît alors un champ texte vide dans lequel vous pouvez taper le mot correspondant à l’action de votre choix. De nombreuses « suites » ou « fins » ont été tournées, correspondant à divers choix, et comme l’agence qui a conçu cette campagne n’est certainement pas tombée de la dernière pluie et semble bien connaître les internautes, ça marche aussi avec « fuck ». On ne peut rien vous confier hein.

La recette du succès

Le genre vidéo virale, que l’on croyait un peu en perte de vitesse, est donc en mesure de se renouveler et de nous surprendre encore. Celle-ci est réussie car elle utilise à bon escient tous les ingrédients du succès :

  • le titre choc, précédé d’un gros NSFW bien effrayant. (pour les moins initiés, NSFW est l’acronyme de « Not Safe For Work », en français « Pas Recommandé Au Bureau », généralement utilisé pour prévenir l’internaute de vidéos pas très clean). En ces périodes où l’on jette des chats dans des poubelles et des chiots vivants dans des rivières, le « Un chasseur tue un ours » interpelle forcément.
  • l’effet de surprise
  • l’humour
  • le côté régressif et décalé (essayez « tickle »)
  • la protection de la nature (aucun animal n’a été blessé blabla…)
  • l’interactivité et l’incitation au clic participatif
  • la personnalisation ou en tout cas son illusion (choisir son propre scénario)
  • la technologie (sortir du cadre), qui soit dit en passant fait un excellent usage de Flash. Je me demande si et comment ce genre d’animation pourrait être rendue autrement qu’avec une plate-forme rich media de type Flash ou Silverlight [1]

Résultat : la vidéo a été vue plus de 3 millions de fois en dix jours. Ou comment utiliser le web et la technologie pour vanter les mérites d’un effaceur destiné à ceux qui écrivent sur papier… « Écrivez et ré-écrivez », qu’ils disaient ! Eux ont assurément écrit une petite page de l’histoire du buzz.

[1] Selon certains commentaires ci-dessous, il serait probablement possible de réaliser la même chose en HTML5. Je n’en doute pas, mais il me semble que l’exercice serait un peu plus compliqué, sans compter les risques de non-compatibilité avec Internet Explorer.

P.S. : crédits pour cette opération :

Advertising Agency: Buzzman http://www.buzzman.fr, France
Interactive production : grouek http://www.grouek.com, France
Film Production: Elegangz http://www.elegangz.com, France
Director : Olivier Bennoun


Nos dernières vidéos

38 commentaires

  1. C’est une blague le petit passage sur HTML5?

    Ca doit être 50 fois plus pratique à réaliser en HTML5 justement.

    Une balise , un champs texte, du CSS pour rendre ça joli et quelques lignes de JS pour le pilotage.

    Ca serait même encore mieux intégré, on aurait pas de changement d’url en pleins milieux du processus par exemple.

  2. Je sais pas quelle campagne est arrivée en premier, mais une chaine de pizzeria (australienne il me semble) avait fait la même chose sur le thème du livreur de pizza en milieu zombie.

  3. Eric

    @Nikkau : Certes. Cependant permets-moi deux questions puisque tu as l’air de bien maîtriser le sujet :
    1/ comment fais-tu sortir le personnage de la vidéo en HMTL 5?
    2/ comment fais-tu interagir le personnage avec les autres éléments de la page en HTML5 ?
    Ça m’intéresserait beaucoup de savoir ça !

  4. La pub pour Hell Pizza dont parle Goshu est effectivement dans le même genre, à ceci près qu’on n’a pas de champ pour entrer ce que l’on veut faire mais seulement des choix prédéfinis (un peu à la manière des livres dont vous êtes le héros) : http://il.youtube.com/watch?v=9p1yBlV7Ges (ne marche pas sur iPhone / iPad :p ).

    Ce type de pub est original et très sympa !

  5. Effectivement Flash est parfaitement utile dans ce cas !

    Si je moyennement convaincu de l’intérêt du produit (largement moins pratique que le combo plume/effaceur – haha, retour au collège), la campagne est fulgurante et bien réussie ! (Enfin de la pub rigolote..)

  6. @Eric (sur @Nikkau):Disons que c’est « juste » une video truquée, insérée dans la page de la chaine TippEx.
    (le cadre de la vidéo débordant celui de la scène du typ et de l’ours; le TippEx faisant aussi partie de la vidéo, etc…)

    Flash est un excellent outil pour la créer, mais le fichier swf généré aurait très bien pu être exporté en avi ou n’importe quoi d’autre, et intégré de la même façon à la page, sans format flash donc . On aurait donc vu le personnage interagir avec ce que l’on croit être des éléments de page, mais qui sont en fait dans la vidéo (arrêtez moi si je dis une bêtise, mais je ne pense pas)

  7. vous vous êtes tous trompés de buzz !

    le vrai buzz, c’est que demain je vais faire un massacre à l’ile de la réunion, je vais régler mes compter et tuer tous ces sales cons de créoles de merde.

    ensuite je retournerai l’arme contre moi.

    FUCK YOU ALL STUPID ASSHOLES !

  8. Eric

    @Nelson : bien sûr, on peut utiliser un autre format de vidéo mais que ce soit de l’avi, du wmv, du swf ou autre chose là n’est pas la question : il faudra de toute façon bien passer par un soft d’authoring à un moment ou un autre, que ce soit Flash ou autre. Flash permet justement cette interaction en « trompe l’oeil » entre plusieurs éléments d’une page (la vidéo, le flacon de Tipp-Ex, le champ de saisie, etc…) et la façon la plus simple de réaliser ce genre de trucage reste Flash.
    Je note d’ailleurs que nous attendons toujours la réponse de @Nikkau à ma question sur comment faire la même chose en HTML5 🙂

  9. @Eric: C’est surement un peu galère, mais je pense qu’on pourrait imaginer une page comportant une zone video (vidéo truquée* réalisée en flash puis exportée en avi ou autre, et enfin, intégrée à une page html5), sur laquelle on aurait superposé des zones interactives (le champ de saisi en haut, les boutons de partage, sur la partie inférieure droite). Du coup, plus de flash sur la page (c’était plus ça que je voulais dire)
    *encore une fois, la vidéo truquée contient : la scène type+ours, le bras du type qui prend le tippEx et qui l’utilise sur le champ de saisi.

    • Eric

      @Nelson : ok bien sûr, mais pourquoi se compliquer autant la vie alors que c’est si « facile » en Flash ? Et puis bon courage pour ajuster parfaitement tous les éléments au pixel près dans tous le navigateurs, sans compter que ça ne marchera pas sur IE 🙂

  10. @Eric: C’est vrai; mais ça se serait un défi intéressant…si j’étais prof de multimédia , je donnerais bien cet exercice à mes élèves, pour voir…
    « Faites une page à la « TippEx » qui fonctionne sur Ipad* »
    (après tout, un client pourrait très bien vouloir ça)

    *entre parenthèse: Apple est bien chiant avec sa « flashophobie » , sur ce coup…

  11. Désolé de répondre tardivement, j’avais un peu zappé le sujet :/ .

    Y a eu des réponses déjà données mais je vais quand même reprendre le truc par politesse 🙂 .

    Pour répondre à la question 1, comment on fait pour faire sortir le personnage de la vidéo : on fait comme la solution choisie en Flash, c’est à dire qu’on le fait pas.
    On créé une vidéo plus large, avec des bords invisibles et on met un faux player youtube dedans.
    Techniquement, c’est un trucage classique de « cinéma », le trick est uniquement visuel et ne dépend pas une seconde la technologie utilisée.

    Pour la 2, c’est une grande force de Javascript, on peut réagir à n’importe quel event se produisant sur la page, un clic, la modification d’un champs, etc…
    Et don c’est très facile en JS de lire en temps réel le contenu d’un champs texte, voir si il correspond à keyword parmi une liste connue et en fonction de ça, récupérer la balise , changer l’url du fichier vidéo à afficher et lancer la lecture, tout ceci de façon transparente pour l’utilisateur, il ne verra pas la vidéo « sauter » ou quoi que ce soit si c’est fait correctement.

  12. +1 Nikkau : le flash sur la page youtube englobe la pub sur la droite. Que ce soit du flash ou n’importe quel format vidéo le résultat serait le même.
    Je suis étonné d’une telle erreur sur PresseCitron, la moindre des corrections serait de retirer cet aparte sans fondement sur le html5, ou au moins de mettre un mea culpa. La portée de ce blog est suffisament grande pour ne pas laisser une telle contre vérité.

  13. Pingback: Tipp-Ex vend bien la peau de l’ours | geeko

  14. Eric

    @Nikkau : merci pour les explications 🙂
    Mais je suis têtu (ou je me suis mal exprimé) : ce que tu décris ne fait rien de plus que reprendre le même principe de page, en remplaçant le SWF par un autre format. C’est très bien, et si ce format est compatible avec tous les navigateurs, c’est parfait.
    Mais ce que je voulais dire c’est qu’il est impossible de refaire exactement la même chose en 100% HTML5, il y aura bien un fichier média, et dans ce cas ça me paraît beaucoup plus simple de le faire en Flash. Après, pour la beauté du geste on peut se faire plaisir avec des solutions plus compliquées si on a du temps à perdre 🙂
    On dira ce qu’on veut, Flash a encore de beaux jours devant lui dans les agences qui font du rich media. Après on peut débattre à l’infini, mais c’est pas ça qui fait bouillir la marmite, il y a un moment où il faut produire et livrer…

  15. Eric

    @charles : je ne fais pas la promo de Flash, et j’ai toujours mon iPad, que j’utilise chaque jour de plus en plus longtemps 🙂
    @jean-kevin : c’est fait, j’ai corrigé

  16. Mon intention n’était pas de « lancer le débat » sur si c’était plus facile ou « mieux » de le faire en HTML5, tu as dis que c’était pas possible en HTML5, c’est faux, j’ai juste tenu à corriger, rien de plus.

    Après, je maintiens, que théoriquement HTML5/JS est plus adapté que Flash pour ce genre de chose, mais je reconnais volontiers qu’au jour d’aujourd’hui le choix de Flash est complètement pertinent.

    Qu’une technologie soit adaptée théoriquement est une chose, la réalité du contexte de son déploiement en est une autre, Flash est adapté ici oui, mais uniquement parce que l’implémentation d’HTML5 est à la bourre dans les navigateurs et que trop peu de personne utilisent un navigateur assez « hype ».

    Je sais pas si j’suis clair :/ .

  17. @nikkau: très clair et je suis plus que d’accord
    Quand on développe on tient compte de 2 choses:
    – la bonne technologie par rapports aux besoins de réalisation identifiés
    – la bonne technologie par rapport à la cible visée

  18. Eric

    @Nikkau : merci pour ces précisions et pour ta contribution très enrichissante à cette discussion. J’ai corrigé mon article. Je précise cependant que je n’avais pas dit que c’était impossible en HTML5, juste posé la question de la faisabilité, avec un joli « ? » en fin de phrase 🙂

Répondre