Ce drôle de mouchard qui affiche votre activité sexuelle sur Google

De la vie privée à la vie intime il n’y a qu’un pas que certains franchissent lestement, qu’ils en soient conscients ou que cela soit involontaire. Sur les réseaux sociaux, les plus mordus ont tendance à publier un peu tout et n’importe-quoi de leur vie privée sur internet.

A l’heure des réseaux sociaux, les plus mordus ont tendance à publier un peu tout et n’importe-quoi de leur vie privée sur internet sans en mesurer réellement les conséquences en termes de diffusion et d’impact sur leur e-réputation (et leur réputation tout court). A ce titre, on sait que Facebook peut être un vrai piège. Mais, de la vie privée à la vie intime il n’y a qu’un pas que certains franchissent lestement, qu’ils en soient conscients ou que cela soit involontaire.

C’est un peu la mésaventure qui est arrivée récemment aux membres de la communauté Fitbit (sans jeu de mot) : Fitbit est un petit capteur que l’on clippe à sa ceinture ou que l’on glisse dans une poche et qui permet de tracer l’ensemble de ses activités physiques afin d’en établir un bilan sur le site, sous forme de courbes, graphes et autres statistiques.

Ce qui est à l’origine une démarche de fitness visant d’abord à gérer son équilibre en ayant notamment un oeil sur les calories dépensées sur une période donnée s’est transformé le temps de quelques jours en véritable mouchard pour d’autres activités, tout aussi physiques, mais un peu moins publiques. Selon une information rapportée par The Next Web, en plus des informations sur différentes activités sportives, il serait possible d’enregistrer dans Fitbit d’autres exercices (probablement dans la rubrique « Custom »), et certains ne se sont pas privés pour le faire. Après tout, peu importe le moyen, c’est la fin qui compte, et les galipettes sexuelles sont aussi un bon moyen de garder la forme n’est-ce pas ?

L’espion qui meme

Ce que les imprudents n’avaient pas prévu (ou ne savaient pas), c’est que les profils Fitbit sont publiés automatiquement sur le web et donc parfaitement indexés par Google. Résultat : on pouvait retrouver dans les résultats de recherche les derniers exploits des membres de la communauté, car l’option – comme souvent avec Facebook – était cochée par défaut. Sympa. Bon il fallait certainement être un peu tordu ou pour le moins curieux pour lancer ce type de requête et m’est avis qu’elle fut surtout le fruit du hasard.


(images : The Next Web)

Il semblerait cependant que Fitbit (décidément un nom charmant pour nous autres français) ait réagi assez vite puisque si l’on saisit la fameuse requête, on arrive sur une page vide… L’honneur des chauds lapins est sauf.

Moralité, une fois de plus : faites gaffe partout et tout le temps à ce que vous publiez sur un site web… Sauf si vous avez des tendances exhibitionnistes bien sûr.


Nos dernières vidéos

17 commentaires

  1. Il fallait quand même garder une ceinture pendant l’acte… pas facile et pas discret !

  2. Finalement, j’en conclu que le sport de chambre ça ne crame pas beaucoup de calories 🙁

  3. Vu la taille de l’objet, pas besoin de ceinture. Avec un peu de courage et je suis sûr que ce truc s’insère facilement dans les endroits les plus improbables… 😀

  4. voila une bonne actu insolite 😀

    ça me paret quand meme inutile que les données soient indéxés par fb qu’elles aient ou non un rapport avec la vie intime des utilisateurs.

    Ceci dit ça sent un peu le buzz by fitbit directement car qu’elle idée de taper ça dans google =)

  5. internet, c’est un peu comme le sexe, il ne faut pas trainer partout sans se protéger sinon on peut attraper des maladies 🙂

  6. Mouais… On ne peut pas à la fois garder son capteur quand on fait des galipettes et se plaindre après !

    Par rapport au titre : je ne viens pas bien ce que Google vient faire là-dedans… Le contenu est bien publié par Fitbit, non ?

  7. Enorme ! dans quelques année on aura un bouton twitter sur le clitoris de madame, et un bouton facebook « share position » pendant le missionaire , avec le google + :p

  8. Ou comment faire apparaître « innocemment » son nom en tête de liste avec « sexual activity : vigorous »… genre : « roooo je savais pô »…
    Bande de mythos… 😀

Send this to a friend