Un site qui met l’humeur des infos en graphique à partir de leurs photos

Avec les technologies de reconnaissance faciale on peut faire un peu plus que juste reconnaître des visages. C’est ce que propose The Emotional Breakdown, un site expérimental qui met les humeurs du Guardian en graphiques à partir des photos publiées en une du site britannique.

Avec les technologies de reconnaissance faciale on peut faire un peu plus que juste reconnaître des visages. C’est ce que propose The Emotional Breakdown, un site expérimental qui met les humeurs du Guardian en graphiques à partir des photos publiées en une du site britannique.

Le site scanne quotidiennement la une du Guardian et en extrait les photos qu’il analyse selon cinq critères : joyeux, triste, en colère, étonné et neutre. Si vous regardez la une du Guardian à travers cette « grille » de lecture, vous verrez par exemple que la une du jour est plutôt d’humeur badine (50%) et que les grincheux n’occupent que 16.7% de l’espace. Une impression difficile à confirmer de visu en se rendant sur le site, même si un coup d’oeil rapide permet de voir au moment où j’écris ceci qu’une moitié des visages en photo sont effectivement plutôt souriants (donc joyeux, je suppose ?).

> Lire aussi :  Social Mapper, quand la reconnaissance faciale devient trop accessible... voire un danger

Pour arriver à établir ces graphiques, The Emotional Breakdown utilise la technologie de Face.com via son API, qui permet de créer ses propres applications de reconnaissance faciale.Il est également possible d’analyser l’humeur d’un autre site de votre choix en saisissant son URL. Résultat loin d’être garanti.

Bien sûr tout cela reste probablement très approximatif, même si la reconnaissance faciale est un domaine fascinant où les évolutions ont été impressionnantes au cours des dernières années.

Détecter l’humeur ou les sentiments d’un groupe de personnes ou de contenus sur le web est une tendance qui inspire les développeurs depuis déjà quelques années, comme le montrent ces quelques exemples. J’avais eu l’idée il y a quelques années d’un plugin pour WordPress qui permettrait d’identifier l’humeur d’une discussion en analysant la tonalité des commentaires. Le plugin avait été développé et a même tourné quelque temps sur ce blog. Dans le même ordre d’idée, il y aussi IRateMyDay ou encore HappyTweets.


10 commentaires

  1. Il y avait un appareil photo qui détectait le « sourire » et déclencher au meilleur moment.

    Je n’ai pas testé mais ça devait plutôt bien fonctionné.
    Après entre triste, étonné et en colère… dur !

  2. Pingback: Un site qui met l'humeur des infos en graphique à partir de leurs photos | C'est tout chaud... | Scoop.it

  3. Je ne vous suivrais pas dans l’affirmation que la reconnaissance faciale est un domaine fascinant… Je trouve plutôt que c’est un domaine dans lequel le législateur devrait rapidement fixer des limites…

  4. Bravo, terminé les explications compliquées, les informations sérieuses ou graves !

    Si les contenus étaient sélectionnés sur leur aspect sympathique on finirait par avoir une surabondance de gags et d’histoires à se rouler par terre.

    Le PC deviendrait un ami sympa, mais pas qui ne prendrait jamais les choses au sérieux. Difficile de travailler dans ces conditions.

  5. Pingback: Facebook rachète le service de reconnaissance faciale Face

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.