Suivez-nous

Sciences

Une affolante carte qui montre la pollution de l’air

Si vous avez envie de voir à quoi ressemble vraiment l’effet de la pollution de l’air, une carte interactive parmi tant d’autres du NOAA est sans pitié pour dévoiler notre impact direct sur l’environnement.

Il y a

le

Changement climatique

L’impact terrible de l’homme

Certaines théories du complot effraient par leur obscurantisme. Il peut s’agir de l’incroyable croyance qu’ont certains que la Terre est plate ou que le réchauffement climatique serait un mythe. Soit il n’existe pas, soit ce n’est pas la faute de l’être humain. Toutes les données ont beau prouver le contraire, certains s’obstinent à nier la réalité.

C’est là qu’interviennent les nouvelles technologies. Cela peut permettre de voir le terrible résultat de la montée des eaux ou encore les très (très) nombreuses menaces climatiques qui pèsent sur la planète. Une nouvelle carte, réalisée à partie des données de Descartes Labs, met en valeur l’impact concret des communautés humaines sur la pollution de l’air. Là où il y a des villes et de l’industrie, impossible de manquer l’impact concret. Dans tous les cas, le visuel est sans appel. Certains endroits sans ville, mais qui apparaissent aussi, soulignent l’impact clair des bateaux ou encore des complexes industriels.

Des données de l’Agence Spatiale Européenne

Les données mises en avant par la carte montrent des tâches argentées et des traînées représentant les émissions de dioxyde d’azote dans l’air. Un gaz dont la combustion contribue aux pluies et brouillards acides mais aussi aux problèmes pulmonaires. Bien entendu, il y a des sources naturelles d’émission de dioxyde d’azote, mais les êtres humains sont de loin la principale. Au choix, les voitures à essence, les camions, les centres industriels ou même votre tondeuse à gazon. Cette carte représente très simplement là où des choses sont en train de brûler.

Les données ont été collectées grâce à un satellite lancé en octobre 2017, par l’Agence Spatiale Européenne qui contrôle la qualité de l’atmosphère. Il fait partie de tout un groupe qui observent notre planète. D’autres s’occupent de la végétation, de la température ou même des ruptures dans la glace de l’Antarctique. Autant de données qui pourraient bientôt être tout aussi alarmantes… Découvrez toutes les cartes satellitaires interactives du NOAA ( National Oceanic And Atmospheric )…

Source

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

6 Commentaires

6 Commentaires

  1. Jouan

    27 février 2019 at 11 h 55 min

    Bonjour,

    Votre démonstration n’est pas probante.
    Aucune référence , aucune explication , aucune référence scientifique.
    Le No2 n’a rien à voir avec le réchauffement climatique mais avec la pollution industrielle , il ne faut pas tout mélanger.
    Je dirais que votre article relève de la propagande pour crétin.

    • Tugdu

      27 février 2019 at 18 h 24 min

      De toute facon, ca n’a que peu d’importance.

      Ceux qui croient encore que nous ne foutrons pas en l’air notre air, notre eau, notre espace, et le reste, sont bien naifs.

      Oui c’est une vision fataliste, mais fausse ? Pas sur du tout.

      • Jouan

        28 février 2019 at 11 h 25 min

        Je suis d’accord , l’augmentation de la population terrestre augment la pollution de la planète. Mais pour être crédible et alerter correctement les gens il faut être crédible et les articles qui font des amalgames n’aident pas. Le NO2 est un polluant résidu de combustion de l’industrie . Toute la partie de cet article qui parle de réchauffement climatique ou qui montre des émission de C02 ( seconde carte ) n’a nom plus rien à voir. Les émissions de NO2 et NOx en général ont à voir avec les pluies acide ( et encore il faudrait quantifier la chose avec précision )pour le reste cela n »a rien à voir avec le réchauffement climatique. CQFD

    • Emmanuel Ghesquier

      28 février 2019 at 10 h 09 min

      Au lieu de vous énerver tout seul derrière votre clavier, relisez l’article. A aucun moment, il n’est dit que le No2 est relationné au réchauffement climatique dans l’article, mais à la pollution de l’air en raison des activités industrielles et du transport.

      De plus l’article n’a pas vocation à faire une quelconque démonstration, mais à présenter la carte interactive du NOAA mettant en valeur cette pollution au NO2…

      • jouan

        28 février 2019 at 12 h 43 min

        Bonjour,

        Content d’avoir votre retour.
        Je ne suis pas seul à vous lire, en tous les cas je l’espère pour vous.
        Puisque vous le prenez de cette façon, je vais devoir préciser ma pensée :
        Si vous avez voulu faire un article sur le NO2 et les cartes du NO2 et ses émissions issues de l’industrie et du transport à énergie thermique. Pourquoi faites-vous cette introduction sur le réchauffement climatique, c’est un amalgame et cela n’a absolument rien à voir avec votre sujet du coup !
        Note la seconde carte n’est pas du NO2. Soyez au moins précis dans vos commentaires et le CO2 n’est pas un gaz toxique, il aide les arbres à grandir !
        Je suis bien d’accord qu’il y a des pluies acides , principalement sur les océans d’ailleurs donc insister sur les arbres (votre photo) n’est pas forcément une approche pertinente de cette question. Peut-être que le PH des océans serait une chose à mettre en avant et les soucis que cela induit sur les coraux ou le phyto plancton ( qui est le premier consommateur de CO2 de la planète ) seraient des commentaires plus pertinents.

        Si votre but est de présenter les cartes interactives alors soyez factuel et ne faites pas de commentaires sur le réchauffement climatique si vous même précisez que ce n’est pas votre sujet. Votre seconde carte est une carte interactive sur les émissions et consommations de CO2 pas de NO2. Hors le CO2 a à voir avec le réchauffement climatique lui , ! Il y a là un amalgame voulu et alors critiquable sur le fond ou juste vous n’avez pas remarqué et alors c’est critiquable aussi …
        Cette carte pourrait être intéressante si elle était réelle mais ce n’est pas une carte réelle ou alors expliquez-moi comment on sait mesurer les émissions de CO2 en 2100 .
        Mon avis est que vous devriez avoir un comité scientifique qui vérifie ce que vous écrivez sinon vous vous exposez à des commentaires du type du mien. Avez-vous une formation ou une expérience scientifique qui vous permet de faire un article sur ce type de sujet ?
        Je ne pense pas … alors si je réagis c’est parce que trop de journalistes (avec des formations non scientifiques) écrivent des articles qui sont basés sur des concepts scientifiques ( ici c’est le cas) et ils ne maitrisent pas ce qu’ils écrivent , personne ne relis et c’est de la désinformation à la fin . Sans doute sans aucune mauvaise intention ou même sans s’en rendre compte mais à la fin à force de lire des trucs faux et des amalgames en tous genres les gens n’y comprennent plus tien.
        Je ne suis pas journaliste ni rédacteur d’actualité mais si vous avez des lecteur faites attention à eux en leur donnant des informations précises, rigoureuses , et ne faites pas d’amalgame , précisez vous sources.
        A votre place je n’aurais pas parlé du NOAA sans dire que c’est l’agence américaine responsable de l’étude de l’océan et de l’atmosphère.
        Je n’aurais pas dit que carte est issue de photos satellite (prises en 2100 dans le futur). Les deux cartes ne sont pas comparables.

        J’aurais évité le sensationnalisme qu’adore les rédacteurs et qui parlent de montée des eaux de réchauffement …
        Pour votre info le Descartes lab. comme vous le citez … est Américain (Santa fé) c’est une base d’image pour scientifique (la plus grosse partie vient de la NASA et un peu de l’ESA) .

        La structure de votre article :

        7 lignes de sensationnalisme qui n’a rien à voir avec le sujet des cartes. Juste un teasing autant accrocheur que déplacé sur la montée des aux … où allez-vous chercher tout ça juste pour vendre des lignes .

        Puis , 10 lignes . Si elles sont écrites par vous : vous ne savez pas de quoi vous parlez. Si vous vous êtes inspiré d’un autre article qui parlerait de pollution liées aux gaz NOx alors citez vos sources comme ça on sait qui a écrit le texte mais là vous ne parlez pas des cartes , vous en faites une interprétation . Effectivement des NOx génèrent des problèmes de pluie acide (plus ou moins ) mais aussi des problèmes d’agriculture et d’acidité des océans mais ça vous n’en parlez pas trop , juste du sensationnel …

        Puis encore 6 lignes alarmistes de conclusion qui n’apporte rien , qui n’explique pas pourquoi on a la carte du CO2 émis et absorbé en 2100 ( c’est de la science-fiction votre carte) .

        Donc 7 lignes d’intro alarmistes pour attirer le lecteur en parlant des sujets qui attirent les gens ( les dérèglements climatiques , le réchauffement climatique , la montée des océans et les cons d’américains qui pensent que la terre est plate ; ça marche à tous les coups)

        Puis un petit paragraphe pseudo pompé ou mal digéré qui n’explique même pas ce qui est décrit sur des cartes et des erreurs flagrantes de références sur les origines et sur le contenu.
        Une conclusion qui en remet une couche sur le sensationnel et en point d’orgue la rupture des glaces en Arctique . On est un peu loin des émissions de No2 filmées par un satellite du futur ???
        Si vous voulez bien me donner quitus que j’ai bien lu votre article , je veux bien que vous m’expliquiez pourquoi cette introduction et cette conclusion ( 50 % de l’article) n’ont rien à voir avec ce que vous avez voulu dire puisque pour reprendre votre commentaire cet article qui tend  » à présenter la carte interactive du NOAA mettant en valeur cette pollution au NO2… » et question subsidiaire pourquoi une carte sur le CO2 ?

        Bien à vous

        • Emmanuel Ghesquier

          28 février 2019 at 14 h 34 min

          Bonjour, je ferai court désolé, mais j’ai écris suffisamment de tartines ces derniers jours en commentaires (et vous devinerez aisément que cette activité ne paie pas), entre ceux qui veulent qu’on les laisse affirmer que la Terre est plate pour convaincre toujours plus de gens qui pensent qu’on leur ment sur tout, afin de les amener sur des sites qui visent à leur faire croire un peu plus que la Terre est plate, avec des ambitions nettement plus politiques.

          Le second sujet des derniers jours fut les réponses au négationnisme de l’existence d’un réchauffement climatique et que là encore cela serait un énorme mensonge, la planète va mieux depuis qu’on pollue, elle reverdirait même !

          Ceci dit, vous comprendrez ainsi un peu peu mieux mon article, qui visait principalement ces « croyants » à se confronter à leurs propres mots, d’où l’introduction sur la Terre plate et l’article sur la montée des eaux, que je vous invite à lire et notamment les commentaires, de cette façon vous aurez un meilleur recul et comprendrez mieux l’approche. Merci pour votre long commentaire, qui aura le mérite d’apporter de nombreux renseignements sur le No2, même si fondamentalement je n’ai pas appris beaucoup plus de ce que je connaissais déjà sur le sujet.

          Donc l’idée est de l’article est de matérialiser le fait que nous polluons, rien de bien neuf, me direz vous, en mettant en avant les cartes interactives et projections du NOAA, afin de montrer l’alarmisme, dont curieusement on n’a pas le droit, quand on évoque le CO2, qui est pourtant également émit en proportion alarmante dans notre environnement pour le simple fait que cela serait un gaz essentiel dans la photosynthèse et que la nature en aurait besoin.

          Pourquoi ce parallèle, « maladroit » selon vous entre NO2 et CO2, parce que la pollution au NO2 on ne peut la nier, on la voit, il suffit de regarder le smog marron rougeâtre au dessus des villes, ce qui n’est pas le cas du CO2… et donc facile à nier. Le NOAA n’aurait donc aucune raison de mentir sur l’un des composants chimiques et non sur l’autre lors de la publication de ses données ou de ses projections sur l’avenir, qui restent théoriques on est d’accord, mais qui montrent une tendance. Voila pourquoi parmi la centaine de cartes disponibles sur le site du NOAA, j’ai choisi précisément celle du CO2… et que j’évoque le changement climatique, sans y inclure l’effet du NO2.

          Mon but n’est pas le sensationnalisme, je ne suis pas payé au clic, désolé si cet aspect ressort, en revanche je ne peux accepter que si j’écris un article informant sur la montée des eaux il y a quelques jours, que celui ci servent à la propagande de certaines personnes, visant à nier nos responsabilités écologiques, nous ne sommes que des passagers temporaires sur la Terre, nous avons le devoir de rendre une planète propre aux futures générations… et je ne parle pas que des humains.

          Vous comprenez ainsi un peu mieux le contexte et l’objectif de cet article… Si les négationnistes veulent nier les émissions de CO2 et ses effets (réchauffement, baisse de la salinité et du PH de l’océan, etc.), comment font ils pour nier le NO2, un gaz qui se voit et qui a des effets aussi sur les pluies acides ou l’acidification de l’océan, l’ozone, etc). Pour ne pas entrer dans un conflit frontal avec ces personnes, l’idée était donc de les mettre eux mêmes face à des constatations paradoxales selon leur façon de penser, sans à avoir à répondre à des dizaines de commentaires si j’avais pris partie, (en vain puisque les journalistes font partie du système, selon eux), comme c’est le cas quand on aborde désormais une question climatique, qui se retrouve pratiquement rangée au même niveau que la Terre plate, nous ne sommes pas allés sur la Lune ou le Sida a été inventé par l’homme. Assez triste quand on voit les conséquences sur l’environnement…

          Écrire d’autres articles sur les sujets liés au changement climatique, je le ferai car beaucoup de notions sont peu ou mal comprises et si expertise vous avez je serai ravi d’intégrer des ajouts dans le futur, qui ressembleront un peu plus à celui sur la montées des eaux justement. Finalement la réponse n’a pas été courte et c’est un autre article qui n’aura pas été rédigé pendant ce temps :-/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publication recommandée

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests