Suivez-nous

Musiques

Une étude confirme la domination du streaming au sein de l’industrie musicale

La tendance est perceptible depuis plusieurs années. Le streaming est totalement rentré dans les habitudes des consommateurs.

Il y a

  

le

 
streaming musique
© Unsplash - Oleg Sergeichik

Pour certains, la messe était dite. Internet allait tuer l’industrie musicale en permettant à des millions de personnes de télécharger illégalement de la musique. Le focus était porté sur la répression et différents dispositifs ont été créés pour sanctionner les contrevenants. Mais contre toute attente, les grandes maisons de disque ont finalement su s’adapter et les abonnements de streaming légaux sont devenus monnaie courante.

Les chiffres de l’année 2019 qui nous sont fournis par MBW confirment bien cette tendance. Le rapport se penche tout particulièrement sur les résultats des trois plus grandes entreprises du secteur : Universal, Sony et Warner. Sur le plan global, le streaming pèse 8,35 milliards de dollars sur les presque 15 milliards de revenus de ces compagnies. Ce résultat peut paraître abstrait mais cela signifie pour que chaque heure qui passe, le streaming rapporte environ 1 million de dollars aux trois géants de l’industrie musicale.

Le streaming musical payant progresse aussi fortement en France

Pour les États-Unis, le phénomène est encore plus massif. Le streaming représente en effet là bas plus de 80 % des bénéfices des trois entreprises. Dans le détail, le streaming gratuit financé par la publicité sur des services tels que Spotify ou YouTube a augmenté de 20 % en un an. 500 milliards de chanson ont été diffusées aux internautes américains, pour 908 millions de dollars de recette.

Le secteur reste toutefois largement porté par les abonnements payants. Ces derniers ont augmenté de 29 % en un an, avec 60,4 millions d’abonnées aux États-Unis contre 47 millions en 2018. Au total, cela a rapporté 6,8 milliards de dollars aux géants de l’industrie musicale.

À contrario, les internautes ont tendance à moins recourir aux téléchargements d’albums. Les ventes ont chuté de 21 % pour s’établir à 395 millions de dollars. Les ventes à l’unité ont quant à elles diminué de 15 % sur la même période.

En ce qui concerne la France, les chiffres récemment publiés par le Syndicat national de l’édition phonographique vont dans le même sens. Le secteur progresse fortement et 9,4 millions de Français écoutent désormais la musique en streaming payant.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top forfait mobile

Partenaire

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests