Suivez-nous

Internet

Une IA a complété une symphonie inachevée de Beethoven

C’est un beau projet au long cours porté par un musicien et chercheur en informatique.

Publié le

 
Beethoven
© Wikimedia Commons

Début septembre, le public lausannois a pu assister un concert sur une musique issue de la 10ème symphonie de Ludwig van Beethoven. À vrai dire, le musicien n’a jamais véritablement terminé de composer ce morceau et c’est une intelligence artificielle qui s’en est chargée.

Derrière ce projet, on retrouve Florian Colombo, un violoncelliste et chercheur en informatique à l’École polytechnique fédérale de Lausanne. Selon Radio Classique, il a consacré quasiment dix ans à ce projet. Concrètement, le scientifique a dû éduquer « les réseaux de neurones artificiels avec les 16 quatuors à corde de Beethoven et leurs accords particuliers, avant de leur demander de composer à partir de fragments de ce qui aurait pu devenir la dixième symphonie », expliquent nos confrères.

Certaines IA peuvent créer des chansons de toutes pièces

Et l’histoire ne s’arrête pas là puisque le 9 octobre prochain, c’est une autre projet distinct qui va se concrétiser. Le Telekom Forum de Bonn sera ainsi l’occasion de présenter une initiative menée par Deutsche Telekom, avec là encore une concrétisation par l’IA de ce qu’aurait pu faire Ludwig van Beethoven de sa 10ème Symphonie.

Créée en un peu plus d’un an, le programme a été nourri par d’anciennes productions non achevées du musiciens ainsi que par des œuvres d’artistes qui l’ont inspiré tels que Jean-Sébastien Bach. D’après Radio Classique, il sera possible d’écouter ce morceau dès le 8 octobre à la veille du concert.

Pour rappel, les technologies d’intelligence artificielle ont tendance à être de plus en plus utilisées à des fins musicales. L’exemple de Jukebox, le système développé par OpenAI, est à cet égard emblématique. Il permet de créer des chansons de toutes pièces avec la mélodie et la voix. La plupart des genres musicaux sont d’ailleurs adaptables, ce qui augmente encore plus sa portée. Si ce sujet vous intéresse, vous pouvez justement retrouver notre article dédié à cette IA.

1 Commentaire

1 Commentaire

  1. Munte Burã

    9 septembre 2021 à 16 h 27 min

    Franchememt, j’y étais et malgré mon respect pour cette tentative, ce fut une cacophonie, du grand n’importe quoi sauf les 3 dernières mesures (quelques secondes) qui auraient pu être de Beethoven. Le public était assez surpris qu’on lui joue un morceau pareil et craignait que ça dure le temps d’une symphonie. Heureusement, il n’en a rien été. Fera mieux la prochaine fois… et la suite du concert ravit la salle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À la une

Les bons plans

Dernières news

Les meilleurs forfaits

Les tests