Une ville-fantôme, version 2009

Avec la crise, le rêve américain n’en finit plus de se casser la gueule. Ce quartier résidentiel de Detroit compte 60 maisons abandonnés sur 66 au total. Un photographe a shooté toutes les maisons et a reconstitué la rue complète dans une grande photo panoramique (chargement assez long). L’assemblage entre les photos qui constituent le

Avec la crise, le rêve américain n’en finit plus de se casser la gueule.

Ce quartier résidentiel de Detroit compte 60 maisons abandonnés sur 66 au total. Un photographe a shooté toutes les maisons et a reconstitué la rue complète dans une grande photo panoramique (chargement assez long).

L’assemblage entre les photos qui constituent le panorama n’est pas parfait, mais donne quand même une idée de l’ambiance sinistre qui règne dans certaines banlieues américaines, dont le délabrement soudain montre la violence de cette crise et la fragilité d’un modèle économique complètement dévoyé.

(source)


Nos dernières vidéos

23 commentaires

  1. Vous croyez que les mecs ont fait cramer leur baraque pour toucher les assurances ou c’est juste une couille de plus ?
    Ça fout vraiment les boules.
    Heureusement, les grands patrons continuent de toucher leur parachutes et sont à l’abri dans leurs grandes et belles demeures…

  2. Hum, sans revenir sur l’impact de la crise, Detroit (ainsi que d’autres villes industrielles, mais je n’ai pas visité celles-ci) étaient déjà plus ou moins sinistrées. J’ai vu de telles rues résidentielles bien avant la crise.

  3. @Amapi
    Évidemment, mais il est fort probable que la crise des subprimes n’a fait qu’empirer le phénomène.
    Et quelle que soit l’époque la question de Matthieu reste très juste. Surtout vu le résultat en Irak et en Afghanistan !!
    Cela dit, je m’interroge également sur la date de prise de vue de la photo si on regarde les modèles de voitures qui apparaissent en deux endroits.

  4. moi j’ai vu ca en vrai l’an dernier, detroit est une ville qui vous glace le dos. le parfait teatre d’un film terrorisant avec des zombies.
    seulement ce nést pas un studio… 🙁

  5. @ ethanol
    C’est une photographie linéaire et non un simple 360°. Là il n’y a pas seulement la pupille d’entrée qui est en mouvement mais l’intégralité de l’angle de vue. Pour avoir déjà essayé de faire ce genre de chose je peux te dire que c’est très difficile. Cela nécessite une extrème rigeur, il faut déplacer son boitier le long d’une ligne imaginaire. Faire des photos très rapprochés (quelques dizaines de centimères, et encore) et ensuite assemblé le tout avec minutie.

  6. @ Hervé
    La ligne imaginaire peut être le trottoir d’en face, le recouvrement des images est certes plus difficile que sur un panoramique, mais l’assemblage autostitch le fait (très bien) tout seul.

  7. Je me suis toujours demandé pourquoi des pays aussi avancés techniquement que les USA n’équipent pas leurs maisons de volets ? C’est quand même pratique des volets non ? 🙂

  8. Il n’y a pas que Detroit. Je suis au Nord de Miami et des quartiers sinistrés sont nombreux. Dans certaines zones, les maisons qui n’ont pas été saisies pour être mises en vente cherchent des locataires qui mettront la famille dehors mais permettront de payer le crédit.

    J’en avais fait une description rapide ici, dans une courte vidéo, il y a quelques temps; Depuis, ce n’est plus pareil mais pire.
    http://www.pocarles.com/2009/02/cafe-du-commerce/

    Au milieu de tout cela, les tous premiers signaux très faibles de trucs positifs commencent tout doucement à poindre à l’horizon (je ne peux pas être plus prudent que ça ! :-)), donc tous les espoirs sont bien évidemment permis ! 😉

  9. J’espère que jamais nos constructions ne se feront sur ce mode… Et pourtant l’habitat low cost va amener de plus en plus de français dans des logements situés entre mobil home et maison classique…
    Ce résultat ne doit pas simplement découler d’une crise immo…

  10. Ouai, enfin bon, des morceaux de rue à l’abandon, il y en a aussi en France, par exemple en banlieue parisienne. Il y a encore quelques années, à Meudon, en face d’un des bras de la Seine, il y avait toute une série d’immeubles complètement à l’abandon. Alors bon, mettre ça comme un signe de la crise…

  11. Ce que je ne peux comprendre moi c’est qui gagne quoi ? je veux dire par là que les banques sont plus que nulles dans cette affaire en tous les cas les créanciers si ce ne sont pas les banques les calculs ont été plus que mauvais ne valait-il pas mieux renégocier les contrats et passer les remboursements au prix d’un simple loyer ?
    C’est surement pas si simple mais en tous les cas incompréhensible si les banques ne pouvaient le faire pourquoi plus simplement l’équipe BUSH enfin l’état ne l’aurait-il pas fait en reprenant cela à son compte. Maintenant de toute façon il faut payer quand même. Ce sont des politiques sans jugeottes nous avons les mêmes ici 80% du prix du carburant sont des taxes notre états enfin les états se sont gavés cet été jusqu’a plus soif et maintenant ils paient leur laisser aller et ce n’est pas fini plus de taxe professionnel (d’un coup) la fiscalité locale va s’envoler les retraites ne vont pas augmenter il va y avoir chez nous aussi une sacrée casse dans l’immobilier chez nous enfin j’espère me tromper mais cet été je connais nombre de retraité que se sont poser pas mal de question (2 mois de retraite pour payer le fuel, 1 mois de retraite pour payer la taxe d’habitation et foncière au train ou cela va ce sera 2 mois de retraite d’ici peu pour payer ces taxes, 1 demi mois pour les impôts sur le revenu) cela ne laisse plus que 8 mois de retraite pour passer l’année et après on s’étonne que la conso diminue. Autre chose mais je m’éloigne vous avez vu baisser le prix de la baguette ? pourtant la farine et le fuel ne sont plus au même prix non ?

  12. La crise guette aussi la France, comme l’Espagne .. Quand je vois tous ces lotissements construit à la va-vite en Bretagne avec les plan de défiscalisation .. Personne ne les entretient .. Au bout de 10 ans ca ressemble plus à rien .. C’est pas de ça qu’on besoin ! Mais de vrais centres ville avec du logement collectif de qualité ..et des commerces de proximté.

Répondre