Connect with us

Crypto-monnaies

UNICEF France accepte désormais les dons en Bitcoin

Alors que Wikipédia accepte depuis longtemps les dons en Bitcoin, c’est au tour de la branche française de l’UNICEF d’ouvrir sa collecte aux dons en crypto-monnaies. Les amateurs de devises virtuelles pourront désormais soutenir plus facilement les actions de l’ONG.

Il y a

le

UNICEF don en crypto-monnaie

Faire un don en Bitcoin à l’UNICEF

La branche française de l’ONG illustre son côté innovant en acceptant désormais les dons en crypto-monnaies. Au total, ce sont 9 devises virtuelles – dont le Bitcoin – qui sont supportées. L’Ethereum, le Ripple, le Litecoin, le Dash, le Bitcoin Cash, le Monero, l’EOS ainsi que le Stellar Lumen sont aussi acceptés.

Crypto-monnaie UNICEF

(c) Unicef

L’UNICEF a déjà sollicité les mineurs de crypto-monnaies

Cette initiative fait suite à une première opération organisée par UNICEF France en février dernier, qui sollicitait les gamers en leur demandant de partager leurs puissantes cartes graphiques pour miner de l’Ethereum, et ainsi générer un complément de revenu pour l’ONG.

Si cette opération « Game Chaingers » a fait beaucoup de bruit dans l’écosystème, les retombées ont été limitées puisque l’association n’a collecté que 85 ETH sur une période de deux mois, soit 17’000$ (en valeur d’aujourd’hui).

Résultats de l'opération Game Chaingers

Résultats de l’opération Game Chaingers

Comment faire un don auprès de l’UNICEF ?

L’association a dédié une page à ce type de dons électroniques, et invite ses donateurs à la soutenir par des virements, ou en minant des crypto-monnaies directement pour elle.

Le directeur général d’UNICEF France, Sébastien Lyon, explique : « Les crypto-monnaies et la technologie de la blockchain à des fins caritatives offrent une nouvelle opportunité de faire appel à la générosité du public et de continuer à développer nos actions auprès des enfants dans nos pays d’intervention ». Il reconnaît que ce type de collecte « tend à se démocratiser », bien qu’il n’y ait que peu d’acteurs qui y fassent appel.

Cette annonce rappelle évidemment les initiatives déjà menées par le SAMU Social de Paris (qui avait collecté 12 367€ en crypto-monnaies) en janvier dernier, ou encore celle de la Croix Rouge ou de Wikipédia.

Si on appréciera l’initiative de l’organisation, elle comporte cependant un inconvénient non négligeable : les donateurs ne pourront pas bénéficier d’une réduction d’impôts comme lors d’un don traditionnel.

Vous pouvez retrouver toutes les informations sur ce don ici.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests