Suivez-nous

Objets connectés

Aux USA, n’importe qui peut maintenant publier des skills pour Amazon Alexa (et sans coder)

Amazon facilite la création de skills pour Alexa.

Il y a

  

le

 

Par

Amazon Echo

Pour que ses enceintes Amazon Echo restent populaires, Amazon a besoin d’avoir un maximum de fonctionnalités tierces (également appelées “skills”) sur son assistant Alexa. Et aujourd’hui, l’entreprise décide d’ouvrir cette plateforme à tout le monde, même à ceux qui ne sont pas développeurs.

L’année dernière, le géant du e-commerce avait lancé “Blueprints”, un outil qui permet aux utilisateurs des enceintes Echo de personnaliser l’expérience avec Alexa en créant leurs propres fonctionnalités, le tout sans coder. Comment ça marche ? Amazon propose des Blueprints ou des modèles, pour différentes catégories, et l’utilisateur n’a qu’à compléter ces modèles afin de générer des fonctionnalités personnalisées. Mais les fonctionnalités générées par un utilisateur ne pouvaient être utilisées que par celui-ci.

Ce qui change aujourd’hui, c’est que ces utilisateurs peuvent maintenant publier les skills générées avec les modèles proposés par Amazon sur le store d’Alexa, afin de rendre ces fonctionnalités disponibles pour le grand public.

Amazon cible les créateurs

Avec cette nouvelle possibilité, (pour le moment) disponible qu’aux États-Unis, Amazon semble cibler particulièrement les éditeurs et les créateurs de contenus.

En effet, la firme propose différents modèles dédiés à ceux-ci. Par exemple, les petits médias peuvent générer des skills à partir d’un modèle pour créer des résumés d’infos. Les blogueurs peuvent aussi générer un skills sur Alexa par le biais d’un plugin WordPress qui connecte leurs sites à l’assistant numérique. Il y a également un modèle pour les universités, et un autre pour les organisations religieuses. On peut aussi facilement créer des récits interactifs.

Si actuellement, le store d’Amazon Alexa compte près de 80 000 skills, ce nombre pourrait rapidement augmenter grâce aux nouvelles fonctionnalités générés par les utilisateurs et par les petites organisations qui se serviront des modèles créés par Amazon.

Cependant, ouvrir la plateforme d’Alexa à tout le monde expose également Amazon à de nouveaux risques comme la possibilité pour des acteurs malveillants d’utiliser l’assistant pour diffuser des fake news et pour d’autres types d’abus. De ce fait, l’entreprise devra soigneusement filtrer ces contenus.

Source)

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

1 commentaire

1 Commentaire

  1. Patrick

    14 février 2019 at 19 h 13 min

    Ce qui est sûr, c’est qu’on ne peut pas lui reprocher de ne pas se soucier de ses utilisateurs.
    Il ne fait pas que « entendre » et l’affirmer haut et fort (comme certains politiciens), mais leur octroie réellement la possibilité d’agir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests