Suivez-nous

Réseaux sociaux

USA : sur Facebook, les militants anti-masques prospèrent tandis que la pandémie progresse

Les groupes et pages qui se placent en opposition frontale avec les consignes des autorités sanitaires jouissent d’une grande popularité.

Il y a

  

le

 
Facebook-masque
© Unsplash / Flavio Gasperini

Chaque jour passe et apporte son lot de mauvaises nouvelles. Les États-Unis comptabilisent des millions de contaminés au Coronavirus et la première vague n’en finit plus de durer. Pour lutter au mieux contre la contagion, le Centers for Disease Control and Prevention (CDC), l’organisme responsable de la santé publique dans le pays, recommande le port du masque lors des activités hors du domicile. C’est surtout le cas lorsque la distanciation sociale ne peut pas être respectée. La recommandation est basée sur des critères scientifiques et sur les connaissances actuelles sur le virus qui se transmet via des gouttelettes.

Ces prescriptions ont le don d’agacer de nombreux américains, plutôt situés à l’extrême droite de l’échiquier politique, qui voient dans ces demandes une immixtion trop importante du gouvernement dans leurs vies. Cette politisation du port du masque se ressent aussi sur Facebook.

Les bulles de filtre qui contribuent à l’absence du port du masque

Media Matters for America, un think-tank progressiste spécialisé dans le fact-checking des médias, a mené une analyse très intéressante à ce sujet. 2000 publications opposées au masque ont ainsi été passées au crible. Les analystes ont tout d’abord constaté la popularité de ces contenus qui ont en tout généré 5,5 millions d’interactions (réactions, commentaires et partages).

Les posts les plus populaires sont ceux qui contestent les recommandations émises par la CDC. L’obligation du port du masque imposée aux fonctionnaires est par exemple vécue comme un abus de pouvoir de la part de l’État. L’efficacité des masques contre le covid-19 est aussi remise en cause et il arrive fréquemment que des internautes encouragent leurs sympathisants à ne pas porter de protection.

Media Matters note que ces prises de positions correspondent globalement aux points de vue développées par les leaders conservateurs du pays. Des moqueries se sont notamment faites entendre contre les personnes qui portaient des masques. D’autres ont présenté cette pratique comme un vaste complot médiatique.

Le constat n’est finalement pas nouveau mais il prend une nouvelle dimension à la faveur de la pandémie de coronavirus. Les réseaux sociaux ont tendance à nous enfermer dans des bulles de filtre, auprès de personnes qui pensent comme nous. Cela peut néanmoins avoir de très sérieuses conséquences dans un pays confronté à une grave crise sanitaire et où les autorités tentent de faire appliquer une simple mesure de bon sens.

Facebook
Par : Facebook, Inc.
3.7 / 5
104,3 M avis
5 Commentaires

5 Commentaires

  1. Omnimax

    12 juillet 2020 at 16 h 08 min

    Le bon sens c’est de mettre un masque pendant l’épidemie et de ne plus en mettre lorsque elle est finie. Article orienté.

    • franc beranic

      12 juillet 2020 at 20 h 39 min

      le bon sens tu conez pas. Porter un masque es toxique, et il n’ya pas de protection , c’est la fiction OMS avec Gates veux nous vacciner par force.et nous separer avec distanction L’epidemie ne sera fini jamais, problem est votre system imunitaire. On a des miliards et miliards de virus dans notre corps, sans eux nous n’existerais pas. Il faut les croyant comme vous pour que la dictature prospere

      • heclyps

        13 juillet 2020 at 13 h 37 min

        Porter un maque est toxique ? Ah , oui c’est pour ça que tous les médecins et chirurgiens en portent dans les établissements de santé depuis toujours … MDR
        Par ailleurs, essaies de ne pas confondre virus et bactérie hein … C’est des bactéries qu’on a dans le corps coco, rien à voir !
        Allez, bon complotage.

  2. fez

    12 juillet 2020 at 17 h 53 min

    Venant d’un pays qui a élu Trump président ça m’étonne même pas

  3. Greg

    12 juillet 2020 at 20 h 41 min

    On verra les chiffres dans 1 mois mais si vous consultez les chiffres de la CDC ( dont cet article parle) vous verrez que des Etats dit « conservateur » s’en sortent plutôt bien au niveau des décès.La floride protège particulièrement les personnes fragiles au lieu d’envoyer des personnes positives au Covid dans les Nursing Homes (ephad)comme l’a fait le gouverneur de New-York Andrew Cuomo. Il y a un très bon article dans The Guardian au sujet de Cuomo et il semble que cette pratique ai eu lieu dans d’autres parties du monde « développés ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests