Suivez-nous

Tech

USA : une nouvelle loi veut renforcer le recours à la télémédecine

Le texte vise notamment à assurer une connexion internet de bonne qualité aux établissements de santé publics situés en zone rurale.

Il y a

  

le

 
Télémédecine
© Flickr / MC4 Army

Depuis plusieurs années maintenant, le recours à la télémédecine progresse, mais la crise actuelle qui favorise les pratiques de distanciation sociale pourrait bien accélérer ces pratiques. Les consultations par visioconférence permettent en effet de pouvoir observer les cas les moins graves de personnes malades du COVID-19 sans faire prendre de risques aux praticiens. Les patients présentant des risques de comorbidité peuvent également consulter depuis chez elles et évitent ainsi de se faire contaminer.

2 milliards de dollars pour de meilleures connexions en zone rurale

C’est notamment le cas Gail Rae-Garwood, une américaine de 73 ans qui vient tout juste d’être opérée d’un cancer. Elle a pu bénéficier d’une consultation à domicile et n’a eu besoin que de mesurer sa pression artérielle et son taux de glucose dans le sang via des objets connectés. « Je suis tellement contente de ne pas avoir à sortir que j’ai aussi converti mon ronchonneur de mari », plaisante-t-elle auprès de l’AFP.

Conscients de ces enjeux, deux députés américains chevronnés, Anna Eshoo du Parti démocrate et le républicain Don Young, ont présenté une loi pour faciliter le recours à la télémédecine. Le texte permettrait d’injecter 2 milliards de dollars dans le programme de la Federal Communications Commission (FCC) visant à étendre les options de traitement à distance. Il s’adresse notamment aux établissement médicaux publics des zones rurales, souvent mal connectés, pour les aider à obtenir une connexion de meilleure qualité.

Anna Eshoo est revenue sur la logique de cet investissement en cette période si particulière : « Le coronavirus n’a fait qu’augmenter le besoin d’une connectivité Internet fiable et de haute qualité, car les soins de santé sont de plus en plus fournis par la télémédecine et les professionnels de la santé dépendent du haut débit pour tous les aspects de leurs opérations. »

La loi présente aussi l’avantage d’être bipartisane, ce qui est de plus en plus rare aux États-Unis, et pourrait lui permettre d’être adoptée. Il faut aussi noter que le premier texte prévoyant un programme de secours contre le coronavirus et promulgué par Donald Trump, intègre déjà un budget de 200 millions de dollars pour soutenir la télémédecine et le programme de la FCC.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests