Le Velib à Paris : un bel exemple d’amnésie médiatique

Deux ans après Lyon et Velov (qui fut – je le rappelle – une première mondiale), les parisiens découvrent enfin les joies du vélo en libre service avec Velib.Ce qui me donne l’occasion de dire à quel point les media peuvent parfois m’exaspérer dans ce pays.Pourquoi ? bien sûr c’est Paris, bien sûr il s’agit

Deux ans après Lyon et Velov (qui fut – je le rappelle – une première mondiale), les parisiens découvrent enfin les joies du vélo en libre service avec Velib.
Ce qui me donne l’occasion de dire à quel point les media peuvent parfois m’exaspérer dans ce pays.
Pourquoi ?

  • bien sûr c’est Paris, bien sûr il s’agit de la capitale, mais quand même, la couverture médiatique du lancement des Velib à Paris a été bien plus importante que celle qui avait accompagné le lancement de Velov à Lyon. A tel point que nous nous étions demandés si cette initiative pourtant concrètement écologique, et qui de surcroît constituait une première en France, intéressait quelqu’un par ici…
  • dans le concert médiatique de ces derniers jours, je n’ai pas que très rarement entendu une seule fois une référence au précédent lyonnais
  • à ma connaissance et sauf erreur de ma part, aucun journal, aucune télé n’a pris l’initiative d’exercer correctement ce qui constituerait pourtant la base de son métier et qui aurait certainement intéressé les premiers utilisateurs parisiens : prendre un TGV pour venir à Lyon et faire un dossier de fond sous la forme d’un bilan sur deux ans de Velov (avantages, inconvénients, interviews d’utilisateurs et d’élus locaux, perspectives, retombées en termes d’environnement…)

Tout cela n’est bien sûr pas très grave, mais reste cependant révélateur du panurgisme qui semble constituer l’essentiel de la ligne de conduite des média français : Paris découvre le vélo en libre-service, les média aussi.
Et tant pis pour le reste.

PS : voir mes deux précédents articles sur Velov
PS 2: soit dit en passant, le site web parisien semble un peu mieux conçu que le site lyonnais.


Nos dernières vidéos

61 commentaires

  1. Je n’ai pas suivi tous les reportages liés à cet évènement, mais je dois dire que ça sent la signature partisane ça 😉 Parce que je me souviens très bien d’avoir entendu un journaliste mentionner l’initiative Velov de Lyon pendant sa présentation télévisée de Velib.
    Enfin sur le fond, c’est certain que c’est Paris, et puis il y deux ans l’écologie était moins à la mode.

  2. Il est vrai que certains journaux n’ont pas mentionner le précedent lyonnais mais j’en ai vu plusieurs le faire je dirais une fois sur deux. En revanche ce que je n’arrive pas a comprendre c’est pourquoi, comme eric l’as si bien dit, aucune redaction n’as envoyé de journaliste faire un point de la situation à lyon. C’est assez enervant de voir des journeaux de 20H ou on a l’impression que paris c’est la france est inversement. Le lancement d’une telle opération dans la ville de lyon c’est pas rien et si pour l’ouverture de velib à paris on nous le rabache pendant 3 jours aux infos pourquoi ne pas s’etre autant exclamé à l’époque lorsque lyon l’a lancé. Je termine en rpécisant que je suis de caen et je ne suis jamais allé a lyon donc pas de vision partisane.

  3. J’étais sur paris ce WE donc on a pu voir et comparer…
    Un des avantages : c’est le faîte d’acheter une carte et de survoler la base du vélo pour libérer la bête. plus besoin de passer par la borne (ou il y avait pas mal de monde, curieux.)

    j’ai vu un reportage, il disait les inconvénients (qui vont se retrouver à Paris), plus de vélos sur les hauteurs à la fin de la matinée.

    Un petit défaut, quand on ne connaît pas Paris, trouvé une station pour reposer son engin c’est chaud… il manque des panneaux station à 100 m.

    PS : ils sont à 80 % gris, ce n’est pas super-beau, mais bon.

  4. Ah bah pour ce que j’en ai lu, entendu et vu … il y’a eu pas mal de référence au précédent Lyonnais. Y’a même eu un rapide bilan de Velov lors de je ne sais plus quel journal.
    Mais il est vrai que cela représente peu par rapport à la masse 🙂

  5. Velov, "première mondiale", je m’insurge (et pas seulement parce que je suis Stéphanois ;-)).
    La première (mondiale ?), elle a eu lieu à Rennes en 1998 et je le prouve : http://www.clearchannel.fr/veloa...
    Je travaillais chez Clear Channel (l’entreprise qui a lancé le service) à l’époque et je m’aperçois d’ailleurs que les petits dessins de présentation n’ont pas changé depuis…

  6. Je te trouve un peu sévère Eric. J’ai vu plusieurs reportages citant Lyon et même montrant des images.

    Malheureusement, le nombrilisme que tu dénonces existe et me rappelle celui de la ligne n°14 du métro parisien qui est totalement automatisée avec des portes sur les quais.

    Les médias se sont extasiés lors son inauguration, oubliant que l’intégralité du (modeste) métro Lillois fonctionne ainsi depuis 20 ans. Cela a bien fait rire dans le Nord.

  7. Le 6 minutes a fait un sujet sur le bilan de l’opération à La Rochelle par exemple, un peu sévère sur ce coup 😉

  8. Tout à fait. J’ai noté cela depuis le lancement officiel. Par contre, on avait bien parlé du premier lancement à Lyon il y a quelques mois.

    Moi ce qui m’étonne, c’est que pour ce qui a été diffusé sur les chaines télé, on a insisté sur le fait que les gens ne sont pas parvenu à utiliser les bornes. Il se plaingent pour rien. C’est bien des français ça tiens.

  9. Il a été dit à droite à gauche que Paris s’est clairement inspiré de Lyon. Mais pas davantage. je crois que, comme le dit Eric, il aurait été intelligent et sympa d’envoyer des journalistes à Lyon…

  10. C’est bien Vélib, mais les stations sont toujours sursaturé de vélo !
    Vous n’avez pas eu ce probléme ? Impossible d’arriver dans un quartier et se poser. Y a plus de place !!

    Comment font ils à Lyon ?

  11. Ouais enfin il ne vaut mieux pas qu’ils comparent de trop car les prix exercés à Paris sont exorbitants relativement à ceux de Lyon. Je crois qu’on atteint du 4 euros la 1/2 heures à partir de 2 heures d’utilisation.

    Rappelons qu’il arrive (assez souvent ?) de rentrer chez soi vers 4 heures du mat avec 3,5 grammes de substance euphorique dans le sang et ne pas trouver de place Velo’v dans les N stations des alentours (à raison d’un rayon égal à la moitié de la distance du voyage parcouru). Situation gérable en Velo’v (+/- 8 euros pour garder le Velo’v toute la nuit) mais beaucoup moins en Velib (20 euros ? 30 euros ?)

    Néanmoins, je pense que c’est très pratique :
    – Pour des petites distance : 20 kg le velo, c’est quand même assez sportif
    – Dans le centre (de Lyon) : éviter les trajets banlieue > centre à l’apéro et centre -> banlieue en fin de soirée.
    – Quand on à la carte annuelle : il arrive assez souvent que les machines n’imprime plus de ticket

    Bon voila, c’est mon avis après 2 ans d’expérience à Lyon. On verra bien ce que ca donne sur Paris (je ne suis pas trop emballer à dire vrai…)

  12. les parisiens sont très "nombril du monde".. ou encore.. "Paris.. et la campagne"…

    c’est parfois affligeant, surtout quand on sait qu’une bonne portion des parisiens sont des travailleurs venus de la province !

  13. Désolé pourle "Quand on à << a"

    Petite précision sur le point "éviter les trajets banlieue > centre à l’apéro et centre -> banlieue en fin de soirée." au risque de ne pas trouver de place pour garer son Velo’v (Velib)

  14. Pour ma part j’ai vu dans la pluspart des articles traitant des velib une (brêve) référence au velov.
    Par contre je ne me rappel pas avoir constaté une telle couverture médiatique il y a 2 ans, alors que nous avions la primeure nationale… Dur pour les journalistes de s’interesser à la province?

  15. Béh c’est pourtant simple : les médias ne parlent que des infos qui font vendre et informent les gens de ce qu’ils pensent nécessaire de savoir. Je boycotte les médias c’est plus simple, l’info me parviens au hasard d’une conversation, elle est plus riche quand elle est donnée par le témoignage de quelqu’un.

    Ah quoi ça sert de savoir que le vélo en libre service est apparu dans telle ville française ou telle autre ville du nord de l’Europe ? Il y a une forme de fierté de dire "c’est dans ma ville que ça s’est fait en premier, ils l’ont dit au JT" ! Les vélos sont là : alors on les utilisent, on regarde, on découvre, on essaie. Pas besoin des médias pour connaître les retours d’expérience. Ce ne sont que les gens eux-même qui peuvent témoinger de cela. Et pas la presse qui va forcément avoir une ligne non objective, dictée par sa ligne éditoriale.

    De toute manière pour les retours d’expérience, si une ville décide de l’installer, c’est probablement qu’ils ont déjà fait une étude sur la viabilité d’un tel système, au regard de ce qui se fait ailleurs, car c’est tout de même un gros investissement.

  16. @Remian, c’est pas une question de fierté pour moi, c’était juste pour dire que les média ne font pas correctement leur travail d’information, et qu’il aurait été intéressant pour les parisiens d’avoir un dossier un peu approfondi sur le retour d’exéprience lyonnais.

  17. Si si, ils l’ont fait, et je pense que ça doit être encore en ligne : une équipe de TF1 est venue à Lyon et j’ai reconnu ma presqu’ile bien aimée 🙂

    Ils ont même dit les tarifs et expliqué que seul Lyon avait de tels prix car c’était le premier contrat du genre.

    Et ils ont fini le reportage ainsi : "Il flotte dans l’air lyonnais un petite satisfaction, le sentiment d’avoir servi de modèle à la capitale".

    Je m’en souviens bien, je l’ai vu en ligne ce weekend, par hasard, mais je ne sais pas de quand il date.

  18. Quand on pense que sans les Velov, Paris n’aurait pas de Velib…
    A l’epoque c’etait une idee de Decaux pour remporter le marche lyonnais de l’affichage des abri-bus.

    Resultat ca leur coute tres cher en entretien des velos, mais au moins ils ont le marche publicitaire.

    A Paris, c’est exactement le meme fonctionnement…

  19. Voici une initiative sympa qui regroupe sous la même enseigne les deux «ennemis»! 🙂
    http://www.unvelovite.com/

    PS: je connaissais depuis un moment http://www.monvelov.com/ qui n’etait avant la sortie de velib que la version standalone de velov

    PS2: je trouve ca quand même super bien foutu, ca marche vraiment bien pour la partie velov… J’adore la fonctionnalité de pouvoir double cliquer afin de trouver les stations voisines… Reste a voir si les APIs utilisées fournissent effectivement bien du temps réel….

  20. je ne suis pas tout à fait de ton avis, les parisiens sont trés bien informé par ce nouveau projet, la communication dans paris à été suffisante à mon goût…

  21. Bien tenté Eric, mais en tant que Rennais je m’insurge contre ton article 😀
    Moi je trouvais que c’est quand ils prenaient Lyon en exemple pour parler de Velib qu’ils abusaient… z’aurais dû prendre Rennes…

  22. Ah oui et faut arrêter de ne regarder que TF1 aussi, parce que moi j’ai au moins vu 2 reportages (France Télé et iTélé ou BFM) qui prenaient le retour d’expérience de Lyon

  23. Et il n’y a pas qu’a Paris Lyon ou La Rochelle que le vélo se développe VéloCité à Angers plus qu’un concept, c’est une solution économique et écologique pour chaque habitant d’Angers. Un principe citoyen qui permet aux Angevins d’emprunter un vélo et de circuler librement sans impératif de stationnement, à moindres frais.

  24. ‘Tain je suis vraiment en-dessous de tout sur ce coup, ça m’apprendra à critiquer la télé sans jamais la regarder 😉

  25. Eric>> Totalement d’accord avec toi (en tant qu’ex-lyonnais). Et c’est pas la 1ere fois: idem pour MONEO (d’abord à Lyon: tout le monde s’en fout. Puis à Paris qq années après et là les journalistes découvrent ce que c’est…)

  26. Eric,

    Comme c’est bon de t’entendre raler à ce sujet…
    Je partage pleinement ton avis, je me suis fait la remarque à maintes reprises, mais j’ai pas de bloug..alors je profite du tiens, pour te soutenir, et dire que "merde à la fin", y’a pas que Paris quand mêmeuh..
    Et j’en profite pour glisser une petite demande perso: c’est quoi comme captcha que tu utilises sur lemon crush pour les commentaires ? Merki d’avance pour la réponse.

  27. Il faut peut être rencentrer le débat : le marché des vélos à Paris, Lyon, Rennes et bientôt Marseille, Aix en Provence etc… sont toujours liés aux paneaux publicitaires. La mise en place du arc vélo par Decaux dans ces villes sont une manière de payer l’exploitation des paneaux publicitaires des villes. En d’autres termes, les villes disent : "on a X panneaux à exploiter pendant x années, en contrepartie, vous nous mettez à disposition un parc à vélo". Le système est très bien fait : il coute pas grand chose aux utilisateurs, il coute rien mieux il rapporte aux villes (Paris touche en plus du parc 3 millions d’€ pour l’exploitation). Dexaux en revanche, doit mettre en place les vélos (20000 à Paris fin de l’année), doit mettre en place les bornes (1000 à Paris), s’occupe de l’entretien, du remplacement des vélos défectueux…
    Très bon concept pour les villes : 1. ça rapporte, 2.ça permet de se faire réélire et 3.ça fait écolo !

  28. Moi ce que je ne comprends surtout pas c’est pourquoi il n’y a pas ça a Grenoble qui est la ville du vélo par excellence (et du vol de vélo aussi)

  29. PAs mal de mauvaise fois sur ce coup.

    Article dans le monde sur les velib avec un rétro sur le projet velov de Lyon. On y appprend que le taux de panne est trop élevé à Lyon et que JcDecaux à donc fait les velib plus lourd pour être plus résistant. Que le vole et la débradation sont un problème à lyon. Que l’initiative velov est un succès.
    BFM à également interviewé un dirigeant de JCDecaux également.

    Et puis les bouzeux ils vont pas commencer à nous faire c… Paris est magique et puis c’est tout 😉

  30. Et la couverture "médiatique" de la recrudescence de la verbalisation des cycliste dans Paris la semaine précédent le lancement du truc, qui qu’en parle ?

    Voir le fil sur la chasse au cycliste sur fr.misc.securite.routière, en plus ça a méchamment causé dessus 🙂

  31. Etant lyonnais, je ne peux qu’appuyer ce que tu as dis sur le lancement des Velo’v, et surtout le fait que la nouveauté dans la ville de Paris intéresse tout le monde, en oubliant que Lyon est déjà équipée depuis 2 ans.

    Ce qui aurait été bien, c’est de faire aussi un petit comparatif des systèmes (si différents ils sont), et aussi, comme tu l’as dit, un bilan des deux ans d’activité dans la ville lyonnaise et ses alentours.

    C’est assez désolant de voir que tout ce qui touche Paris est fabuleux, et que les mêmes évenements en province n’ont pratiquement aucune importance, surtout dans ce cas, où c’est une première, au niveau mondial.

    Décevant comme tu l’as dit, et je pense que la situation ne va pas en s’arrengeant.

  32. Ceci dit la première mondial n’est pas française.
    Un pays de l’est genre l’autriche ou la hongries à déjà mis en place un système de ce genre depuis plusieurs année il me semble.
    Je vais rechercher mes sources.

  33. Quel débat de comptoir !
    On parle beaucoup de Veli’b
    – parce que c’est la capitale
    – grâce au succès de Velov (si si, si vous regardez autre chose que le JT de TF1 & F2, ils le citent systématiquement)
    – parce que la mise en place en "one shot" de 10000 puis 20000 vélos est sans commune mesure en Europe

    Pour les petits malins de La Rochelle & co, il faut quand même se dire qu’on a été précédés de X villes européennes et que malgré cette initiative on a encore un train (heu, un vélo) de retard. Par exemple à Berlin ils ont le système génial "call-a-bike" : tu trouves un vélo dans la rue, tu le débloques avec ton téléphone, et quand tu en as marre de l’utiliser tu l’abandonne n’importe où en le bloquant à nouveau. Quand tu ne connais pas, ça fait bizarre de croiser des vélos abandonnées sur le trottoir…

  34. Bjr,

    concernant le site Vélib et il ne faut pas oublier V’Hello à Aix en Provence (et début septembre à Marseille) notons que c’est Smile (Paris, Lyon, Nantes, Montpellier) qui a fait les différents sites des projets Cyclocity avec EzPublish (siège europe à Lyon 🙂 . Il est vrai que le site lyonnais n’est pas top (en .net). En revanche, pour les nouveaux sites, de la conception graphique très looky au site lui même, géolocalisation … c’est du beau travail. Au fait l’Agence de Smile Lyon est à Lyon Part-Dieu depuis quelques mois (20 personnes avant la fin de l’année.
    http://www.news-eco.com/index.ph...

  35. Le sujet effectivement est la force de frappe des 10 000 vélos d’un coup et 20 000 avant fin 2007 contre 4 000 à Lyon en 2 ans et demi, ca calme 😉 Mais cela veut dire grosse logistique en vue au niveau des gares, des points névralgiques pour Paris… regarde ce qui ce passe le matin à Lyon Part-Dieu … d’ailleurs cela me permet de faire du vélo … et de la marche à pied pour revenir de la borne suivante !!

  36. "Même à Paris, c’est Lyon qui a la main !! "

    Je confirme que c’est à LYON que l’on doit, l’outil de gestion de contenu qui a permis de faire les sites pour la promotion des vélos en ville (eZ Publish ez.no, le siège europe est à Lyon), réalisation par Smile qui est aussi installé à Lyon depuis qques mois … Bref Paris n’a qu’à bien se tenir.

    Allez, la petite reine …
    ‘Keep Lyon n° 1’

  37. Ils ont mis une station Vélib just’en bas de chez moi 🙂
    Je pense utiliser les vélos prochaine vu que j’ai abandonné ma voiture il y a peu à cause des fourrières à répétition que je me prenais. A ce propos j’ai questionné un gars de la fourrière en lui demandant pourquoi les grosses voitures n’étaient jamais retirée (bmw, mercedes et cie…), il m’a expliqué que les voitures de luxe possèdent des alarmes qu’ils ne peuvent pas stopper, donc ça leur prend la tête et ils ne les enlèvent pas CQFD.
    Bon ben ça va pas régler les milliers d’euros de pv de stationnement que j’ai accumulé ces dernières années et qui n’ont pas sauté avec la “non grâce présidentielle”… c’est vrai que ça aurait été injuste nous soulager de ce racket qu’est la récolte de timbre amande pour stationnement (qui n’a d’ailleurs rien à voir avec la sécurité vous en conviendrez)
    … zéro tolérance, ça fait vraiment rêver, espérons que pour les cinq ans à venir ça s’appliquera à tout le monde (à chirac par exemple)

  38. Interviewer Monsieur Jean-Claude Decaux est en réalité beaucoup plus facile à dire qu’à faire. L’homme à la réputation d’être inaccessible et de ne jamais s’adresser à la presse et encore moins aux caméras. Son service de communication est d’ailleurs catégorique PAS D’INTERVIEW… J’ai pourtant réussi à déjouer les vigilances des services de l’entreprise pour m’adresser directement au grand patron qui en l’espace de quelques mois est devenu au niveau national l’opérateur incontournable des vélos en libre service: http://www.velocite-movies.com/i...

  39. La couverture médiatique sur dimensionnée ? et alors … il y a assez de ces voitures dont nous sommes prisonniers, je reviens de vacances et après avoir bien profité de belles balades en vélo avec mon fils de 22 mois à l’arrière, je peste contre les rues et routes de ma petite ville qui ne sont pensées que pour la voiture …
    Il est temps de se réveiller …

    Si c’est un coup de gueule, alors il est mal dirigé …

  40. D’accord avec pas mal d’entre vous, et surtout ne dite pas que c’est une première mondiale à lyon car à Olso ou à Copenhague cela fait bien longtemps que cela existe. Parcontre je ne remets pas en cause que Paris est surmédiatisé, et pourtant je suis parisien.

  41. bon … je ne sais pas a qui revient la premiere mondiale de velov.velib. mais c est a lyon que j ai decouvert ce systeme. completement émerveillée. ce passe-passe de velos, un peu coco sur les bords, des velos pour tous moyennant trois fois rien. et zut.. j’arrive pas à me servir de la borne, et voila que je me fais un copain. on m’aide, ca fait du bien . on se sourit, on rit, on dirait des gamins.
    le vent moiteux dans les cheveux, je souris maintenant de voir que le velib donne à paris un air de village, les vélos sont complices, les autos passent et crissent. la cohabitation ne sera pas évidente, mais les autos seront vite j’en suis sure tolérantes, et émues, devant ce bébé, ce berceau de civisme et d’humanité.
    d’un point de vue esthetique j’aimais davantage le punch et le glamour du rouge velov lyonnais. notre velib est un peu palot et tristounnet, mais c est un enfant de paris. qu est- ce que vous voulez …l’essentiel c’est qu’il soit né!

  42. Dire que Velo’v est une première mondiale c’est une bonne blague parce qu’à Coppenhague ça existait en 1995 sauf que c’était totalement gratuit. Donc peut être que ça compte pas alors. D’ailleurs si vous voulez savoir ce qu’il y aura dans nos villes dans 10 ans, allez voir en europe du nord. Je rappelle simplement que la france est un pays arriéré qui fait les choses toujours en dernier : pensez au droit de vote des femmes, à l’avortement, au mariage gay, à l’euthanasie… Par contre comme champion du monde de la décadence, on est les premiers.

  43. Tout le monde peut revoir sa copie. C’est en 1965 sur la place du Spui à Amsterdam que tout à commencé. Hommage aux Provos.

Répondre