Connect with us

Sciences

[Vidéo] Comment la NASA a réparé le télescope Hubble à distance

La NASA effectue une réparation à 547 km de distance !

Il y a

le

Nasa Hubble

Le télescope spatial de la NASA a donné quelques frayeurs aux passionnés d’astronomie : le 5 octobre dernier, l’un des trois gyroscopes censé mesurer la vitesse et stabiliser Hubble est tombé en panne – laissant quelques inquiétudes sur la poursuite des observations. L’agence spatiale américaine a depuis réussi à réparer les dégâts et devrait rapidement reprendre son travail.

Hubble, un télescope pas comme les autres…

Hubble n’est pas un télescope comme les autres : depuis 1990, il gravite autour de la Terre (à 547 km d’altitude) et contribue à des découvertes impossibles à voir depuis un télescope « terrestre ». La raison principale est qu’il se situe en dehors de l’atmosphère de la Terre, et qu’il a donc une vision beaucoup plus nette du système dans lequel gravitent les planètes. Son observation la plus lointaine remonte à 13,4 milliards d’années lumière de la Terre.

Pour autant, il a connu un vrai passage à vide ces derniers jours : quand le 5 octobre dernier, la NASA reconnaissait que l’un de ses 3 gyroscopes avait fait défaut, les spécialistes ont rapidement été dubitatif sur la poursuite des mesures de Hubble.

> Lire aussi :  Vous cherchez une trace de vie ? Direction Proxima B !

Le spécialiste de l’astronomie Scott Manley prenait le temps d’expliquer dans une vidéo où se situait le problème sur le télescope :

Les ingénieurs ont alors décidé de redémarrer le gyroscope de secours pour maintenir la stabilisation du télescope pour poursuivre son travail. Manque de bol, celui-ci n’avait pas été allumé depuis 7 ans et demi, et il tournait trop vite – empêchant ainsi la reprise des observations.

La NASA a alors décidé de l’éteindre pendant une seconde (bien plus facile à dire qu’à faire…) puis le rallumer pour essayer de le recalibrer. Et par chance, ça a fonctionné, et le gyroscope a sensiblement ralenti sa cadence. Selon le dernier communiqué de l’agence spatiale, Hubble devrait donc très vraisemblablement reprendre ses observations dans les jours à venir. Les équipes sur le projet effectuent auparavant encore quelques tests pour s’assurer que le télescope est à nouveau pleinement fonctionnel.

 

> Lire aussi :  VIDÉO : une "peau robotique" pour animer tous les objets

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À la une

Dernières news

Les bons plans

Les tests