Suivez-nous

Objets connectés

Voici comment Google pourrait accélérer le rachat de Fitbit

Le rachat de Fitbit par Google obtiendrait plus facilement le feu vert de l’UE si la firme s’engage à ne pas utiliser les données de santé pour cibler des publicités.

Il y a

  

le

 

Par

Hey Google, Google Assistant, CES 2020 à Las Vegas
© Presse-citron.net

Google propose actuellement le système d’exploitation pour montres connectées Wear OS aux autres constructeurs, mais il ne vend pas ses propres montres. En 2019, la firme a cependant fait comprendre qu’elle souhaite maintenant aussi être présente sur le hardware. Après avoir fait l’acquisition d’une partie de Fossil, Google a annoncé, au mois de novembre, l’acquisition de la société Fitbit, pour 2,1 milliards de dollars.

À ce jour, l’accord n’a pas encore été finalisé, en raison des contrôles des régulateurs antitrust pour ce genre d’acquisition. Du côté de l’Union Européenne, Google pourrait aussi être contraint de donner des garanties pour obtenir un feu vert rapidement.

D’après un article publié il y a quelques jours par Reuters, qui cite des sources proches du dossier, Google aurait la possibilité d’empêcher une enquête antitrust « à grande échelle » concernant l’acquisition de Fitbit, s’il s’engage à ne pas utiliser les données de santé des utilisateurs des produits Fitbit pour cibler les publicités.

Des garanties ?

De son côté, le site TechCrunch indique qu’un tel engagement auprès de l’Union Européenne ne serait qu’une manière de garantir une promesse faite par Google lorsqu’il a annoncé cette acquisition. « Nous comprenons que c’est une grande responsabilité et nous travaillons dur pour protéger vos informations, vous donner le contrôle et vous donner de la transparence sur vos données. Comme c’est le cas sur nos autres produits, avec les accessoires portables, nous serons transparents sur les données que nous recueillons et pourquoi nous les recueillons. Nous ne vendrons jamais d’informations personnelles à quiconque. Les données de santé et de bien-être de Fitbit ne seront pas utilisées pour les publicités Google. Et nous donnerons aux utilisateurs de Fitbit le choix de consulter, déplacer ou supprimer leurs données », avait écrit la firme de Mountain View au mois de novembre.

Cité par TechCrunch, un représentant de Google a rappellé : « Tout au long de ce processus, nous avons clairement exprimé notre engagement à ne pas utiliser les données de santé et de bien-être de Fitbit pour les annonces Google et notre responsabilité de fournir aux gens le choix et le contrôle de leurs données. »

En tout cas, si l’acquisition de Fitbit obtient le feu vert de tous les régulateurs concernés, Google deviendra un acteur des montres et des bracelets connectés, en concurrence avec les marques comme Apple, Samsung, Huawei ou encore Xiaomi (des marques avec lesquelles la firme est déjà en concurrence sur le marché des smartphones).

Youtube
Par : Google LLC
4.4 / 5
87,3 M avis
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Partenaire : Samsung

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests