Suivez-nous

Gaming

Voici les 12 jeux de lancement de Google Stadia… Et ça ne fait pas rêver

Google Stadia sera lancé le 19 novembre prochain, et les premiers joueurs pourront profiter d’un line-up composé de… 12 jeux.

Il y a

  

le

 
Stadia-Connect
© Google

Google Stadia, avec 12 (« vieux ») jeux au lancement

Depuis l’E3, Google essaie de convaincre les joueurs du monde entier de la « puissance » de son ecosystème Stadia. Rappelons qu’il s’agit ici d’un système de streaming, qui permettra très bientôt aux joueurs de profiter de nombreux jeux vidéo depuis un simple Chromecast, un smartphone Android, une tablette… Depuis quelques jours, on peut d’ailleurs télécharger l’application officielle Google Stadia sur un smartphone Android.

Toujours est-il qu’à quelques jours maintenant du lancement, Google Stadia reste encore un mystère pour de nombreux joueurs, intéressés ou non. Sur son blog officiel, Google a publié la liste des jeux qui seront disponibles au lancement de Stadia, ce 19 novembre. En effet, si Google avait déjà présenté de nombreux jeux, tous ne seront pas disponibles le jour J.

La liste des jeux Google Stadia au lancement

Un line-up (déjà) vieillissant pour Google Stadia

Ainsi, le 19 novembre, il sera possible de jouer à Assassin’s Creed Odyssey, Destiny 2, Gylt (exclusif), Just Dance 2020, Kine, Mortal Kombat 11, Red Dead Redemption 2, Thumper, la trilogie Tomb Raider et Samurai Shodown. Douze titres au total donc… mais rien qui ne saurait franchement déclenché un abonnement compulsif à la plateforme, les jeux en question étant déjà assez « anciens ». On aurait pu rêver d’un gros jeu exclusif surprise, mis au point par un studio de renom… mais en fait non.

Google promet malgré tout que de nouveaux titres seront ajoutés au catalogue d’ici la fin de l’année 2019, comme Ghost Recon Breakpoint, GRID, Metro Exodus ou encore NBA2K20. De très bons titres donc (pour la plupart…) mais là encore, pas de quoi faire changer d’avis les détracteurs du service, avec des titres déjà disponibles sur consoles et PC… parfois depuis quelques années.

Rappelons toutefois que Google Stadia permettra de jouer à la « superior » version grâce à la puissance des serveurs de Google, de quoi redécouvrir certains titres comme Shadow of the Tomb Raider ou encore la récente version PC de Red Dead Redemption 2, à condition bien sûr de disposer d’une connexion haut débit suffisamment solide. Verdict dans une semaine donc.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

8 Commentaires

8 Commentaires

  1. yann666

    12 novembre 2019 at 11 h 47 min

    Vous avez une dent contre google ? des actions/sponsoring avec d’autres services comme celui-là ?
    Sérieusement, dans line-up y a quand même plusieurs jeu récents et pour tous les goûts, vous abusez un peu je trouve

    • Stéphane Ficca

      12 novembre 2019 at 13 h 43 min

      Héhé nop, rien de tout ça ^^
      Certes, il y en a pour « tous les goûts » et le line-up est « de qualité », mais en l’état, il faut bien avouer que le line-up de Stadia ne peut intéresser que ceux qui n’ont pas touché à une console ou un PC depuis la fin de l’année dernière… Pas foufou donc pour un service qui ambitionne de « mettre fin à l’ère des consoles ».
      Pas foufou donc pour un service décrit par Phil harrison de la manière suivante : « C’est la fin de l’ère des consoles vendues à plus de 100 millions d’exemplaires ».

    • ghoram84

      12 novembre 2019 at 15 h 04 min

      Et oui bienvenue en France. Pays de râleurs jamais content.

      C’est plus sympa de critiquer un service même pas encore sorti avec d’énormes perspectives et de rire à gorge déployée de la line-up soit disant « dépassée ».

      « il faut bien avouer que le line-up de Stadia ne peut intéresser que ceux qui n’ont pas touché à une console ou un PC depuis la fin de l’année dernière… » Quelle prétention ! L’avantage du cloud gaming n’est pas forcément le contenu mais plutôt la manière dont on y accède.

      « un service qui ambitionne de « mettre fin à l’ère des consoles » » : ah bon? source?

      • mathan

        12 novembre 2019 at 16 h 16 min

        « mettre fin à l’ère des consoles » xD
        on appel ça du journalisme malhonnête !!
        La phrase attribuée à Phil harrison est « C’est la fin de l’ère des consoles vendues à plus de 100 millions d’exemplaires ».
        Il parle de mettre fin au support physique …
        Mais bon pour placer un argument, certains journalistes malhonnêtes ne sont pas trop regardants.

        • Stéphane Ficca

          12 novembre 2019 at 17 h 19 min

          Le journaliste malhonnête et pas trop regardant a édité son post en rayant sa malhonnêteté grasse, et en incluant la phrase exacte attribuée à Phil Harrison :).

    • Marorun

      12 novembre 2019 at 19 h 50 min

      Surtout que l’experience de jeux va etre bien supérieur a toute console et la majorité des PC ( graphique a coupé le souffle )

  2. Icerberg

    12 novembre 2019 at 15 h 36 min

    Si Stadia prend soin de ne pas laisser sortir des versions non abouties ça serait un choix tout ce qu’il y a de plus sérieux … et il faudrait croire que ceux qui ont touché à leur console ou leur pc ont fait tous les titres présents ?

  3. Phil

    13 novembre 2019 at 9 h 37 min

    En fait, ce qui est décevant c’est de commencer avec seulement 12 jeux.

    Ils auraient du attendre d’en avoir une centaine pour faire un effet whaou.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests