Connect with us

Actualités

Votre pacemaker est sans doute beaucoup trop vulnérable

Ce n’est pas quelque chose de totalement nouveau. On sait depuis bientôt 10 ans que les pacemakers pourraient être vulnérables face à des hackers. A minima, ils ont de vrais problèmes de sécurité, mais les choses n’ont pas vraiment changé depuis.

Il y a

le

Piratage d'un pacemaker

Le risque du piratage est bien réel

Les entreprise se replient sur elles-mêmes afin d’éviter les lanceurs d’alerte. Toutefois, cela ne suffit pas complètement comme le montrent Billy Rios et Jonathan Butts qui ont fait une présentation à la conférence Black Hat à Las Vegas.

Ils ont réussi à prouver que les pacemakers de l’entreprise Medtronics ont des faiblesses dans la programmation et la partie logicielle (qui fonctionne sous Windows XP). En attaquant directement le cloud de l’entreprise, ils pourraient même provoquer des dégâts avant que les pacemakers ne quittent l’usine.

Le manque de transparence en jeu

Le plus inquiétant ? La réponse des industriels ne semble pas vraiment être la plus adaptée. En 2012, un chercheur expliquait avoir trouvé une méthode particulièrement létale. Un virus informatique capable de se déplacer d’un pacemaker à un autre par proximité géographique. On imagine sans peine les dangers potentiels dans des centres pour personnages âgées ou bien dédiés à ceux ayant des problèmes cardiaques.

> Lire aussi :  Êtes-vous vulnérable à un piratage ? Firefox Monitor peut répondre à cette question

Cette fois encore, la réponse ne semble pas vraiment adaptée. Medtronics a déjà tenté d’éteindre l’incendie dans une réponse à Wired. Selon l’entreprise de pacemakers, les deux chercheurs en rajoutent. Pas vraiment du goût des deux hommes qui ont réfléchi à des solutions extrêmes. Ils ont ainsi pensé amener sur scène un cochon équipé d’un pacemaker et le tuer avec une application sur iPhone. Ils ont finalement fait marche arrière, mais veulent désormais que le grand public prenne connaissance du problème.

En 2017, 465.000 pacemakers avaient été rappelés par le ministère américain de la santé à cause d’une vulnérabilité. Depuis, les choses ne semblent pas vraiment avoir changé…

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests