Suivez-nous

Gaming

Voyage dans la Chine des années 1980 avec notre test de Shenmue III

Après 18 ans d’attente, il est l’heure de repartir dans la Chine des années 80’s poursuivre les aventures de Ryo avec Shenmue III. L’attente est-elle à la hauteur ?

Il y a

  

le

 
Test Shenmue 3
© Deep Silver

S’il y a bien une licence mythique du jeu vidéo, que ce soit par ce qu’elle a pu apporter à l’industrie du jeu vidéo, où bien encore par l’histoire qui plane autour de la série, c’est incontestablement Shenmue. Sortie en 1999 au Japon, puis en 2000 dans le reste du monde, cette saga s’est tout de suite inscrite comme l’une des précurseures du jeu vidéo, en apportant son lot de nouveautés, d’innovations, en étant bien en avance sur son temps. Avec 23 millions de dollars de budget, il faut dire qu’à l’époque, il s’agissait du jeu vidéo le plus cher de l’histoire. En 2001, Shenmue II prolonge le plaisir et permet d’élever la licence au rang de maître en la matière. Cette dernière aurait ainsi inspiré bon nombre de jeux par la suite. Hélas, le succès ne sera pas au rendez-vous, et la licence va être abandonnée par Sega, laissant les fans au sixième chapitre d’une histoire qui en compte 11. Il faudra attendre 18 ans et novembre 2019 pour pouvoir découvrir une nouvelle partie de l’histoire avec Shenmue III. Les années d’attentes en valaient-elles la peine ? La magie Shenmue est-elle toujours efficace deux décennies plus tard ?

18 ans plus tard, Ryo Hazuki n’a pas pris une ride

Annoncé en 2001, pour sortir quelques années plus tard, Shenmue III a été dans un premier temps annulé, avant d’être annoncé de nouveau à l’E3 2015. Prévu pour 2017, puis pour 2018, c’est finalement en novembre 2019 que le jeu est arrivé sur PS4 et PC. Une annonce miraculeuse pour les fans qui attendaient depuis 2001 et la sortie de Shenmue II de connaître la suite des aventures de Ryo Hazuki, mais une annonce avec d’énormes enjeux et une grosse pression sur les équipes de Yu Suzuki, producteur de la licence Shenmue.

Pour ne pas faire durer le suspense, autant vous dire que cette suite ne sera pas à la hauteur du prestige des deux premiers épisodes. Nous allons lister les différents bons points et les différents soucis du jeu au cours de ce test qui sera réalisé dans les mêmes conditions qu’un test normal, c’est à dire qu’un jeu de 2019, testé dans l’esprit de joueurs de cette époque. Autrement dit, nous testons un jeu PS4 et non un jeu rétro, ou un jeu dans « l’âme Shenmue ». D’autant plus que, l’âme de la licence est loin d’être totalement respectée.

Shenmue 3 : La suite directe de Shenmue II, vraiment directe

Test Shenmue III

© Presse-citron.net

La cinématique d’ouverture de Shenmue III a dû rendre hystérique de nombreux fans et de la licence avec de nombreux frissons et poils dressés. Car oui, Shenmue III est la suite directe de Shenmue II. On retrouve donc Ryo Hazuki et Shenhua Ling dans cette grotte face à ses deux miroirs du dragon et du phénix. Le jeune Ryo est toujours à la recherche de Lan-Di, l’assassin de son père, tandis que Shenhua est elle aussi à la recherche de son père récemment porté disparu.

On remarque très vite via la première cinématique du jeu que la réalisation n’est pas des plus somptueuses. Sur ce point, nous pouvons être indulgents, avec moins de 10 millions de dollars de budget, Shenmue III n’est plus un triple A comme le furent les deux premiers opus (qui étaient les jeux les plus chers de l’histoire à l’époque, inscrits dans le livre des records). On est plutôt sur le jeu indépendant qu’il va falloir également juger sur ce plan. Cependant, sur de nombreux points, le jeu n’est pas à la hauteur. Pour rentrer directement dans le vif du sujet, Shenmue III est la suite directe de Shenmue II, au point où le jeu a oublié d’évoluer avec son temps. Nous nous retrouvons sur PS4 avec un jeu… Dreamcast. Certes, le moteur graphique est plus joli qu’à l’époque (heureusement), mais le gameplay, la technique, les animations, la narration, les minis-jeux, l’ensemble du jeu sont datés. Pire encore, sur certains points, Shenmue III fait moins bien que les deux premiers opus.

Une histoire qui mène… Nulle part.

Shenmue 3 Histoire

© Presse-citron.net

Je n’ai pas pour habitude de parler du scénario afin de ne pas spoiler, et parce que l’appréciation d’une histoire est très subjective. Je ferai une petite exception pour ce test pour rappeler dans un premier temps une information qui fut dévoilée avant la sortie du jeu. Une fois l’aventure Shenmue III terminée, vous ne serez pas au bout de votre périple ! Car oui, Shenmue 3 ne fait avancer l’histoire de la licence que de 30/40%. Il faudra donc attendre un Shenmue 4 (voire 5) pour connaître la fin de l’histoire de Ryo Hazuki. On espère ne pas attendre 20 ans à chaque fois quand même.

Pour ce qui est de l’histoire dans sa globalité, il faudra compter environ 30h pour en venir à bout. Comptez jusqu’à 50h pour faire toutes les missions secondaires, les minis-jeux, les boulots, etc. Mais très honnêtement, l’histoire gagnerait à tenir en seulement une dizaine d’heures. Pour faire simple, le jeu se déroule en deux actes, dans le petit village de campagne de Bailu, puis dans la ville de Niaowu. Le souci ? Les deux actes sont des copiés collés.

Vous allez donc commencer votre enquête à Bailu, avoir plusieurs petits objectifs qui vous mèneront vers un objectif final pour passer à la suite. Vous allez voir devoir effectuer un processus très répétitif d’enquêtes, des allés et retours entre un point A et un point B, d’interrogatoires des différents villageois. Vous allez faire face à des ennemis, vous faire casser la figure, vous forçant à trouver un maître kung-fu pour vous entraîner. Retourner voir les méchants, pour parvenir cette fois à les battre. Puis refaire des allées retours, des interrogatoires, etc. Très honnêtement, c’est très répétitif dans le premier acte. Mais le pire, c’est que le cheminement du second axe est exactement le même que le premier, mais dans un environnement différent. Mêmes missions, mêmes objectifs, mêmes étapes. On cherche l’intérêt.

Faire du neuf, avec du vieux

Shenmue 3 Soucis

© Presse-citron.net

Passons maintenant au gameplay, à la technique, aux minis-jeux ou encore à la narration. Côté gameplay, il s’agit ni plus ni moins, qu’une grosse mise à jour du gameplay des premiers opus. Ryo est lourd, avec une démarche de robot, impossible de sauter, on peut juste marcher ou courir. Nous avons par moment des QTE (des mises en scène qui nous demandent d’appuyer sur le bon bouton, au bon moment). Le problème, c’est qu’il n’y a aucune logique dans ces QTE. Par moment, nous allons devoir appuyer sur la flèche « haut » pour sauter. Puis trois secondes plus tard, il faudra appuyer sur la touche « X » pour sauter. C’est une véritable loterie. Ajoutez à cela un gros souci au niveau codage des QTE qui ne vont pas fonctionner une fois sur trois (pour être gentil). Concernant la technique, il y a de gros soucis d’animations, ce qui rend certaines scènes et certaines cinématiques très kitch.

La gestion de notre vie est catastrophique. En gros, votre vie et votre endurance ne forment qu’une seule et même chose. Ainsi, au fil de la journée, votre endurance baisse, car vous avez faim. Quand vous courrez, cela baisse encore plus vite. Quand vous vous battez, votre vie baisse, mais cela va aussi impacter votre endurance du coup. On se retrouve forcé de manger deux à trois fois par jour. Or des combats, il n’y a aucun risque de mort, mais lorsque votre santé/endurance est trop bas, il est impossible de courir.

L’autre problème ? L’argent se fait rare dans Shenmue, et tout est payant et cher. Par exemple, comptez 14 yuans pour des bananes. Il faut dépenser environ 100 yuans pour faire des provisions pour quelques jours. Pendant votre aventure, vous allez devoir économiser entre 2000 yuans pour une bouteille de vin ou 5000 yuans pour… Un livre.

Gros soucis au niveau de la narration. Dans un premier temps, les dialogues sont loin d’être incroyables (alors que c’était la force des deux premiers Shenmue). Là, nous nous retrouvons avec des dialogues qui ne volent pas haut. La traduction est assez catastrophique par dessus. Tous les personnages ne disposent que d’une seule ligne de dialogue, ainsi, le jeu est très répétitif. Si vous devez poser dix questions à dix personnages, vous allez devoir lire dix fois la même chose. La seule différence sera la réponse à votre question. Tous les matins, en partant à l’aventure, vous allez être interpellé par Shenhua qui vous dira la même chose, au cours de la même cinématique, avec les mêmes plans de caméra. Tous les matins.

Shenmue Du neuf avec du vieux

© Presse-citron.net

L’autre gros souci, ça va être les minis-jeux qui là encore sont datés, redondants et ennuyeux. Couper du bois, la course de tortues, le lucky-hit, ou encore la pêche aux poules (qui en plus est obligatoire). Pour vous justifier le fait que l’acte 1 et l’acte 2 sont des copiés-collés, vous allez devoir faire un mini-jeu obligatoire ou vous allez devoir attraper des canards à la place des poules. La plupart des minis-jeux ne demandent qu’à appuyer sur des boutons au bon moment, rien de plus. Là encore, rien de bien fou. Les plus nostalgiques d’entre vous pourront s’amuser avec un chariot élévateur à un moment…

Shenmue 3 Combat

© Presse-citron.net

L’un des bons points du jeu, c’est les combats. On sent la patte de Yu Suzuki qui a travaillé sur la série Virtua Fighter. Vous allez avoir une multitude de combos, et d’attaques à faire pour mettre KO vos ennemis (avec des finish un peu kitch cependant). Cela devient par contre assez désagréable lorsque vous faites face à plus de deux ennemis, à cause d’une caméra capricieuse et très souvent des endroits petits qui vous empêchent de vous déplacer.
Pour perfectionner votre kung-fu, vous allez pouvoir aller au dojo et faire des entraînements, ou vous exercer avec des mannequins en bois. Que ce soit la position du cavalier, le travail de votre point de recul ou encore la démarche du coq, plusieurs techniques qui vous aideront à monter votre endurance et votre niveau de kung-fu (indispensable pour finir l’aventure). Hélas, là encore ces entraînements sont ennuyeux, où ces derniers vous demandent juste d’appuyer sur une touche au bon moment.

Obligé de parler des bugs également. Si la première partie du jeu semble en être privé, sur la fin du jeu les bugs s’enchaînent. Le plus gros souci viendra des personnages qui ont du mal à apparaître dans la ville de Niaowu. On se retrouve avec une ville déserte, et de nombreuses textures qui ont du mal à charger. Bugs de collisions, bugs dans les détails lorsque Ryo va se saisir d’un objet. Mais bon, pour être honnête, ce n’est pas non plus catastrophique surtout après le désastre de la démo de l’E3 2019.

Shenmue 3 Bugs

© Presse-citron.net

Un peu de lumière dans ce monde de brute

Un peu de positif dans ce monde de brute, car oui, il y a quand même de bonnes choses dans ce Shenmue III. Dans un premier temps, l’ambiance du jeu est parfaitement respectée. Nous retrouvons cette ambiance posée, fraîche, et paisible de la Chine des années 80’s. Les musiques sont agréables et accompagnent bien notre périple.

Pour ce qui est des graphismes, on ne va pas se mentir, le jeu est loin d’être le plus beau. Cependant,  nous avons par moment de jolis panoramas et de beaux effets de lumières. Pour faire simple, le jeu est plutôt joli dans son ensemble, mais on vous conseille de ne pas regarder dans les détails.

Shenmue 3 Lumière

© Presse-citron.net

Mon avis sur Shenmue III

Avec ce troisième opus, qui ne sera pas le dernier, la licence perd de son prestige. À mon sens, Shenmue était la franchise de jeux vidéo qui avait révolutionné l’industrie et qui avait inspiré de nombreux jeux. La licence qui était en avance sur son temps, qui poussait jusqu’à ses retranchements les possibilités. Avec Shenmue III, nous avons l’inverse, un jeu qui manque justement d’inspiration, qui est en retard sur tous les plans. Un jeu qui va séduire de nombreux fans qui plongeront dans la nostalgie. Un jeu qui va en frustrer d’autres qui vont regretter de ne pas retrouver cette révolution. Un jeu qui va refroidir des personnes qui avaient espoir de goûter à la licence qui porte tant d’éloges. Hélas, cela risque d’être compliqué de séduire de nouveaux joueurs.

Shenmue III

40,31€
4.5

Note Globale

4.5/10

On aime

  • Une très belle ambiance
  • Les musiques
  • Les phases de combats
  • Certains panoramas assez jolis

On aime moins

  • Très répétitif, le jeu tire en longueur
  • En retard sur tous les points (technique, gameplay...)
  • La gestion de la vie/endurance
  • Des dialogues pauvres, une traduction catastrophique
  • Aucun moment incroyable.
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests