Suivez-nous

Auto-Moto

Waymo dévoile des chiffres clefs sur ses véhicules autonomes pour plus de transparence avec le public

Waymo dévoile un rapport détaillé sur l’analyse des données issues de véhicules autonomes ayant parcouru les routes en 2019.

Il y a

  

le

 
Waymo
© Waymo

Inconnus sur les routes françaises, les véhicules autonomes de Waymo parcourent des millions de kilomètres sur le bitume américain. La filiale d’Alphabet (Google) teste ses voitures et ses technologies à Phoenix, dans l’Arizona, depuis de longs mois déjà. La société américaine a publié un premier rapport massif sur les données recueillies entre janvier 2019 et septembre 2020, des documents qui ont pour but d’offrir plus de transparence au public.

Matthew Schwall, responsable de la sécurité sur le terrain chez Waymo, explique au sujet de ce rapport : « C’est une étape majeure, nous pensons, en matière de transparence […] Notre objectif est de relancer un dialogue avec l’industrie sur la manière dont la sécurité est évaluée pour ces technologies ». Il assure que c’est la première fois qu’une société travaillant sur les véhicules autonomes partage de telles informations sans répondre à une demande gouvernementale, dont certaines sur les accidents.

Dans ce rapport, on peut lire que la flotte de Waymo compte environ 600 véhicules autonomes, dont la moitié opère dans une zone de service qui s’étend sur 260 kilomètres carrés. Entre janvier et décembre 2019, les voitures ont roulé plus de 9,1 millions de kilomètres. Certains véhicules ne comprennent pas la présence d’opérateurs à bord, ceux-ci ont parcouru plus de 104 500 kilomètres entre janvier 2019 et septembre 2020, précise la société.

47 « événements de contact » entre janvier 2019 et septembre 2020

Pour ce qui est des accidents, Waymo indique que ses véhicules ont été impliqués dans 18 accidents et 29 situations dans lesquels l’opérateur à bord est intervenu pour éviter une collision sur la totalité de la période (janvier 2019 à septembre 2020). Il faut préciser que certains ont eu lieu dans des simulations seulement. Sur la totalité de ces incidents, personne n’a été blessé. Selon la filiale d’Alphabet, la majorité des accidents impliquent des chocs par l’arrière induits par d’autres conducteurs. La société indique : « presque tous les incidents ont impliqué une ou plusieurs violations du code de la route ou d’autres déviations de conduite par d’autres usagers de la route ».

Si Waymo n’évoque pas le sujet directement, on peut supposer que ce rapport de transparence portant sur les accidents et les technologies de sécurité intégrées aux véhicules est une réaction à un événement survenu en 2018. Cette année-là, Uber a été dans l’obligation de suspendre ses essais après un accident mortel avec une cycliste que la voiture autonome n’avait pas détectée. À son bord, l’opérateur n’avait pas repris la main, car il regardait son smartphone.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les meilleurs forfaits

Les tests