Connect with us

Actualités

Uber met en pause ses tests, après l’accident d’une voiture autonome

Un accident spectaculaire a eu lieu à Tempe dans l’Arizona mettant en cause une voiture autonome de la société Uber. Le véhicule de la société de VTC s’est retrouvé sur le flanc, après qu’une voiture n’ayant pas respecté la priorité, l’a percuté de plein fouet. C’est donc un chauffeur bien humain, qui serait responsable de l’accident (encore une fois).

Il y a

le

Accident de voiture autonome d'Uber

Jusqu’à présent la totalité des accidents impliquant des véhicules autonomes ne sont jamais causés directement par ces derniers, mais par un conducteur humain. Même constat chez Google qui expérimente lui aussi des voitures autonomes. Pourtant, même si la responsabilité d’Uber n’est pas engagée dans l’accident survenu vendredi à Tempe dans l’Arizona, la société de VTC a décidé de stopper immédiatement les tests de voitures autonomes dans l’Arizona, mais également à Pittsburgh et à San Francisco.

Une voiture autonome d’Uber impliquée dans un accident impressionnant

Il n’y a donc plus une seule voiture intelligente de chez Uber sur les routes américaines. L’entreprise souhaite d’abord savoir ce qui s’est déroulé durant cet accident, afin de comprendre comment le SUV a pu percuter son Volvo XC90, qui a presque fait un tonneau sous la violence du choc.

Fort heureusement, les autorités ne déplorent aucune victime, ni dans le véhicule responsable de l’accident, ni dans la voiture autonome, où un ingénieur se trouvait, mais qui n’aurait pas eu le temps de reprendre le contrôle du véhicule avant l’impact. Uber ne souhaite pas attirer les yeux sur ses expérimentations et veut d’abord comprendre les raisons de l’accident pour agir en conséquence. Rappelons que le premier jour des tests des voitures autonomes par Uber, la voiture avait grillé un feu rouge… On peut donc comprendre pourquoi la marque souhaite désormais agir avec la plus grande prudence !

> Lire aussi :  Toyota investit 500 millions de dollars dans Uber

Uber n’a pas besoin de mauvaise publicité supplémentaire en ce moment, car ces derniers temps l’entreprise fait surtout l’actualité pour des procès de vols de technologie (Lidar de Google), de vols de logiciels, de démissions en série, d’utilisation d’un logiciel permettant aux chauffeurs d’éviter la police, etc…

3 Commentaires

3 Commentaires

  1. senstek

    27 mars 2017 at 21 h 17 min

    Erreur, lors du précédent soucis (le fameux feu rouge grillé), là encore ce n’étais pas la voiture en tort, mais tout simplement son conducteur : http://www.lefigaro.fr/secteur/high-tech/2016/12/15/32001-20161215ARTFIG00221-pour-son-premier-jour-a-san-francisco-une-voiture-autonome-d-uber-grille-un-feu-rouge.php

  2. Thomas N

    28 mars 2017 at 17 h 34 min

    Toujours effrayant les nouvelles technologies… Ce genre d’accident est assez impressionant ! Dommage parce que c’était une idée très innovantes ! J’espere qu’ils vont améliorer le système

  3. Julien

    29 mars 2017 at 18 h 14 min

    En conclusion exit l’humain sur la route !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests