Web: les français cherchent plus d’infos sur leur mobile que sur leur PC

Google vient de dévoiler une information importante concernant les français, qui confirme la tendance qui tendait à s’accroître ces dernières années. Les français font désormais davantage de recherches sur mobile, que sur PC. Un réflexe qui n’est donc pas sans conséquences sur le comportement des utilisateurs d’un site web.

Google

D’après la firme de Mountain View, c’est la première fois dans l’hexagone que le rapport de force entre les deux univers, que sont les PC fixes et les smartphones, s’inverse. Ce cap a été franchi au mois d’août d’après le moteur de recherche, alors qu’aux Etats-Unis cette tendance était présente depuis deux ans déjà.

Les français utilisent davantage Google sur mobile que sur PC

Les français font donc plus de recherches via Google depuis leur smartphone, que depuis leur PC, pour la simple raison, c’est qu’ils ont également plus accès à leur smartphone durant la journée, qu’à leur ordinateur. Ce changement de comportement a toutefois des conséquences importantes pour les sites web qui ne prennent pas en compte ce changement d’usages. Certains dinosaures voient par exemple leur trafic s’effondrer mois après mois, par manque d’anticipation dans l’ergonomie mobile et dans les temps de chargement des pages web.

Comme l’explique Jalil Chikhi, responsable des secteurs finance et assurance chez Google France : « C’est l’occasion de souligner à nouveau l’importance du mobile et de conseiller l’industrie pour bien saisir cette opportunité: notamment en termes de vitesse ». En effet, des études montrent qu’un utilisateur sur mobile aura tendance à abandonner une page si cette dernière met plus de 3 secondes à se charger ou à naviguer nettement moins sur un site, avec comme fatale conséquence de faire s’effondrer les taux de rebonds et le temps de présence sur le site.

Pourtant, malgré cette information, la moyenne de chargement des sites européens et du proche Orient se situe à une vitesse de chargement de 9 secondes ! La France n’est d’ailleurs pas très bien positionnée dans ce domaine, puisqu’elle se trouve en 7ème place du classement européen avec une moyenne de 8,8 secondes…

La moyenne des sites les plus rapides se situe dans le domaine des petites annonces avec 7,3 secondes et les plus lents sont les sites de grande consommation. Les géants américains sont conscients de cette situation et tentent de proposer quelques solutions pour que certains contenus s’affichent plus rapidement comme l’AMP de Google ou les Instants Articles de Facebook, mais de nombreux sites sont rétifs à ce changement par défiance et par craintes de faire reposer leur modèle sur les épaules des géants de la Silicon Valley, invoquant une potentielle perte d’ouverture ou d’indépendance d’Internet.


Nos dernières vidéos