Websites From Hell : le Web, pas très beau.

Websites From Hell nous ramène aux débuts d’Internet : sites aux couleurs criardes, GIFs aux vertus épileptiques et autres interfaces de bien mauvais goût, certains d’entre eux n’ont toujours pas disparu !

Websites From Hell nous ramène aux débuts d’Internet : sites aux couleurs criardes, GIFs aux vertus épileptiques et autres interfaces de bien mauvais goût, certains d’entre eux n’ont toujours pas disparu !

Vous voilà revenu de vacances ? C’est votre rentrée et vous avez déjà du mal à vous concentrer et à garder vos yeux ouverts ? Voici un bon moyen pour vous les faire ouvrir en grand pour ce début de semaine ! Certes, peut-être pas de la manière la plus agréable qui soit, mais cela devrait faire l’affaire, allié à un bon petit café ! 😉

Websites From Hell (comprenez “les sites sortis de l’Enfer”) est un site qui se propose de vous ramener au Web des années 90. Ce Web que nous aurions peut-être au fond de nous toujours voulu oublier, mais qui continue contre notre volonté d’errer dans certains coins sombres de la toile. Un Web où les designers n’avaient pas encore pris leur place, et où chacun faisait alors tourner son propre site sous des torrents de super-effets CSS, de GIFs tous plus horribles et stressants les uns que les autres, et d’autres aberrations graphiques malheureusement monnaie courante à cette période de la puberté d’Internet… C’était “la mode”, et surtout l’idée que l’on se faisait à l’époque d’un joli site.

Les résultats finaux étaient pour la plupart d’entre eux assez… surprenants, et on pouvait finir par tomber sur des choses proches de ça, ou ça, ou encore ça, et j’en passe.

Websites From Hell est tout le contraire de sites tels que CssMania ou MakeBetterWebsites : plutôt que de vous proposer des méthodes originales et agréables de présentation de vos sites, celui-ci vous expose… Tout ce qu’il ne faut absolument pas faire. Les créateurs du site se sont inspirés de Clients From Hell, qui retransmet de son côté les pires anecdotes et remarques de clients auxquelles n’importe quel designer peut parfois être confronté.

Le site, qui ne demande qu’à enrichir sa collection d’horreurs, offre la possibilité à chacun d’envoyer les adresses des sites les plus hideux dont il a connaissance, cela pouvant au passage se faire de manière anonyme.

Comme s’il n’y en avait pas déjà assez, Websites From Hell propose un classement de ses sites selon différents critères. Que ce soit en fonction du nombre de votes, de vues, des noms de domaines de premier niveau (à ce sujet, il n’y a pour l’instant que 6 sites en .fr, je dis ça je dis rien :)), voire même des couleurs (!), les résultats affichés sont toujours aussi écoeurants et dégoulinants de mauvais goût.

Si vous souhaitez rester à la page et avoir connaissance des derniers ajouts sur le site, n’hésitez pas à suivre les comptes Twitter et Facebook associés ! Vous avez un site à partager dès maintenant ? C’est par ici ! Bon début de semaine à tous !

Note d’Eric : dans le même esprit on a aussi Webdesign : comment faire fortune avec un site moche


Nos dernières vidéos

11 commentaires

  1. Magique, dans la lignée des fameux « Craypion d’or » et de ieFriendly.fr (pas très fourni cependant) mais qui permet aux internautes de proposer leurs trouvailles.

  2. J’ai une préférence pour le site des prénoms. Il fait tellement mal aux yeux que l’on n’arrive pas (on ne veut pas) lire ce qui est écrit !

  3. C’est certains, ça remonte à loin, de drôle de sites Internet. Il est vrai que ça flash pas mal et que ça n’a rien à voir avec un website professionnel.
    Je pense qu’ils existeront encore longtemps ces sites car si le webmaster ne les retire pas ont en verra encore. C’est rigolo. ! C’est la mémoire d’Internet tous ces vieux sites.
    Je me souviens mes premiers sites Web n’étais pas mieux, les fameux gif animés qui flashaient dans tous les sens donnaient le tournis.
    Mais c’est tout de même mieux maintenant car les sites Internet, qu’ils soient professionnels ou amateurs sont bien plus agréables à l’oeil.

  4. Oh, on en voit toujours quelques uns. Le pire, c’est que certains s’en satisfont grandement ! C’est sûr qu’il existe maintenant des designs beaucoup plus propres et simples.

  5. Pendant toute une période, les designs ostentatoires étaient privilégiés. Maintenant, on constate une simplification. Les looks dits « light » ou modestes sont de plus en plus appréciés.

    Heureusement qu’on ne retrouve que rarement les couleurs criardes !

  6. Tout à fait d’accord avec AndromAK ! Le pire, c’est qu’on voit encore des sites créés sans CSS. Ce genre de sites sont quand même des exceptions… heureusement !