Connect with us

Tech

Xiaomi va attaquer Lyft s’il continue à utiliser ses trottinettes électriques

Xiaomi songe à poursuivre en justice la compagnie Lyft dans le cas où cette dernière continuerait à exploiter ses trottinettes électriques sans son autorisation.

Il y a

le

Xiaomi Lyft
© Instagram / Lyft

Xiaomi a adressé une lettre à Lyft afin de lui faire savoir qu’il n’a jamais donné son accord autorisant la compagnie américaine à exploiter ses trottinettes électriques. De fait, la marque chinoise dit ne pas apprécier cette utilisation, tout comme « la mise à niveau » des véhicules pour « un usage grand public ». En effet, Lyft aurait effectué des « modifications non autorisées » à l’insu du constructeur chinois, ce qui pourrait exposer ce dernier « à des risques juridiques graves ainsi qu’à des responsabilités en matière de sécurité des consommateurs et de responsabilité du fait des produits ».

La guerre des trottinettes électriques

De fait, Xiaomi indique qu’il poursuivra le destinataire de la lettre s’il continue à exploiter et à modifier les trottinettes dont le  chinois est le constructeur.

L’entreprise indique également que Lyft évoque sa marque directement dans ses publicités et ses documents, un élément que nie l’entité américaine. Un porte-parole de Lyft s’est exprimé sur le sujet, affirmant : « Nous n’avons pas l’intention d’utiliser les marques d’autres sociétés pour faire la publicité de nos trottinettes et nous n’avons connaissance d’aucun cas où nous l’aurions fait avec nos fournisseurs existants ». Il ajoute à cela : « Nous répondrons à ces préoccupations directement avec eux [Lyft, NDLR]. Des modifications de sécurité, y compris le ralentissement de la vitesse des scooters, ont été apportées pour satisfaire aux directives réglementaires locales ».

> Lire aussi :  Mi Store : Xiaomi ouvre sa 2ème boutique en France

À ce jour, la compagnie américaine propose un service de trottinettes électriques en libre-service dans les villes de Santa Monica (Californie), Washington DC ainsi que Denver (Colorado). À la façon de Bird et Lime, Lyft met des trottinettes à disposition de ses utilisateurs afin que ceux-ci puissent effectuer leur trajet avec ce moyen de transport pour quelques dollars. Si Bird propose également des véhicules de la marque Xiaomi, la startup affirme avoir signé un accord exclusif avec la compagnie chinoise au mois de mai.

Source

1 commentaire

1 Commentaire

  1. lionel

    2 novembre 2018 at 11 h 45 min

    « Dont le constructeur Chinois est le constructeur » merci de la précision 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À la une

Dernières news

Les bons plans

Les tests