Your Major Studio : devenez producteur de cinéma ou de série TV avec le studio social

Pour rester dans le thème du cinéma, je vous propose aujourd’ui de vous présenter You Major Studio. YMS déclare être le premier studio social pour les passionnés de cinéma et de séries TV.

Pour rester dans le thème du cinéma que j’avais déjà évoqué dans mon précédent article, je vous propose aujourd’hui de vous présenter You Major Studio. YMS déclare être le premier studio social pour les passionnés de cinéma et de séries TV.

La présentation générale et les fonctionnalités sont largement inspirées de Facebook. À un point tel qu’on pourrait le surnommer le Facebook du cinéma. En effet les projets sont présentés sous forme de page avec des vidéos d’interviews, des infos pour connaître l’état d’avancement du projet, qui sont les producteurs…Une fois inscrit, vous pouvez enrichir votre profil en indiquant vos films, réalisateurs préférés, poster des photos, des vidéos et retrouver toutes vos activités sur la plateforme (vos mises, vos critiques, vos contacts…).  Je ne vais donc pas vous décrire toutes les possibilités du site (je vous laisse un peu de surprise tout de même ^^) mais sachez que la plateforme est vraiment très complète et riche en fonctionnalités.

Lors de votre arrivée sur la page d’accueil (avant connexion), 4 grandes fonctions vous sont présentées : Découvrir, Soutenir, Regarder et Partager.

Découvrir : les projets que vous pouvez soutenir, démos de futur talents réalisateurs…

Soutenir : le coeur de l’offre de YMS. En effet le studio propose sur la base du crowdfunding de financer des projets avec un retour sur investissement. Là encore le but pour les membres n’est pas de se financer une maison à Cannes par ce système, mais de soutenir des projets qui leur tiennent à cœur.

Le processus se déroule en 2 étapes :

  1. À élire : tous les projets passent par cette 1ère phase de vote. Ils ont plusieurs mois pour recueillir 10000 votes et ainsi passer à la phase suivante. Sachant qu’un membre peut voter plusieurs fois pour le même projet dans la limite d’un vote par jour.
  2. À financer : les choses sérieuses commencent ! Si le projet est mené à terme, alors les membres producteurs bénéficient de bonus comme des accès aux avant-premières, reçoivent le DVD du film… en plus des gains proportionnels au montant investi.

Regarder : des interviews, des making-of, des bande-annonces et très prochainement des films et séries seront disponibles en VOD. Espérons que l’offre sera intéressante (abonnements mensuels avec visionnage en illimité par exemple) et les possibilités multiples.

Partager : les membres peuvent très facilement crée le buzz autour des projets qu’ils soutiennent.

J’ai eu la chance d’entrer en contact avec Thomas Drevet – Chargé de Marketing et communication pour YMS, qui a gentiment accepté de répondre à mes questions.

Carole Girard :  Bonjour Thomas, pouvez-vous nous dire qui sont les fondateurs de YMS ?

Thomas Drevet : Michaël Nakache (réalisateur, scénariste et producteur) et Alexandre Trink (serial entrepreneur).

CG : Pouvez-vous nous résumer leur parcours respectif ?

TD : Michaël a 33 ans. Après son école de cinéma (ESEC) il a réalisé/écrit/produit plusieurs moyens métrages sélectionnés et primés un peu partout et largement diffusés à la télé. Il a aussi développé plusieurs longs métrages sur lesquels il travaille actuellement qui sont à différents stades d’avancement. Alexandre a 27 ans. Il a suivi une formation entrepreneuriale à Dauphine avant de se lancer dans l’aventure d’internet et de participer à plusieurs sites dont récemment « Pick or Skip ».

CG : D’où leur est venue l’idée de ce projet ?

TD : Michaël avait depuis plusieurs années l’idée d’impliquer le grand public dans le financement des films. Mais à l’époque, rien ne permettait techniquement de faire quelque chose de cohérent. Avec les évolutions d’internet, son rêve et devenu possible. Sellaband ayant ouvert la voie du financement participatif, il a commencé à mûrir le projet. Le lancement des autres sites de financement participatif l’a convaincu que le moment était bon. Rejoint par Alexandre Trink dans l’aventure, celui-ci a amené une bonne partie de l’aspect réseau social et des fonctionnalités d’échanges entre les membres. Le résultat c’est ce que nous nommons un Studio Social, un lieu entièrement dédié au partage, à la création et au financement collectif de celle-ci. Un studio de cinéma ouvert à tous, professionnels comme amateurs et passionnés.

CG : Depuis combien de temps travaillez-vous dessus ?

TD : 2 ans environ.

CG : Quel est votre business model ?

TD : Comme tout site participatif nous prenons des frais de gestion de l’ordre de 8% au moment de l’achat des parts. Nous prenons également une part des recettes générées par l’exploitation du projet. Sur ce point, nous n’avons pas d’assiette fixe comme peuvent avoir nos concurrents. Notre objectif est en priorité d’obtenir un retour sur investissement pour nos membres. Les autres sources de revenus proviennent de l’activité réseau social (affiliation par exemple) et des services que nous pouvons proposer aux professionnels du cinéma et de l’audiovisuel (organisation de test screening, sondages, opérations de communication ciblée etc.)

CG : Quel est votre positionnement par rapport à d’autres concurrents ?

TD : Notre positionnement est totalement différent car là où ils proposent uniquement à leurs membres de miser, nous proposons une réelle immersion dans le monde du cinéma et de l’audiovisuel. Nos membres ont accès à du contenu exclusif, des news. Ils peuvent ensuite miser ou voter pour les projets de leur choix. Nous souhaitons davantage fédérer les cinéphiles que les parieurs en ligne.

CG : Combien d’abonnés et de projets à ce jour ?

TD : Plusieurs milliers et la communauté augmente un peu plus chaque jour. Concernant les projets, nous en avons déjà quelques uns. Des projets plus gros sont à venir très prochainement.

CG : Actuellement en version beta, la sortie est prévue pour quand ?

TD : La sortie « officielle » est prévue mardi 26 avril mais le site est d’ores et déjà ouvert à toutes et à tous.

CG : Quelles sont les perspectives de développement ?

TD : Le passage en langue anglaise est prévue pour début mai, juste avant le Festival de Cannes. Nous envisageons un développement rapide et durable en fédérant au sein de notre site tous les cinéphiles et les professionnels de l’audiovisuel, non seulement en France mais dans les principaux pays actifs dans le cinéma et l’audiovisuel (dont les Etats Unis).

Mon avis

J’apprécie cette plateforme pour :

  • le côté hyper complet, qu’elle soit très riche en informations. Les cinéphiles se feront un plaisir de naviguer pendant des heures pour voir les dernières interviews, surveiller l’état d’avancement des projets soutenus…
  • le fait qu’elle soit dédiée à un seul secteur,
  • son système de financement crowdfunding et les bonus associés,
  • les résumés en haut de chaque page expliquant le contenue de celle-ci, car sans ça je me serais un peu perdue sous cette masse d’informations.
  • sa transparence : Lorsque le projet est exploité un rapport détaillé est mis en ligne pour connaître le montant des gains reversés aux producteurs ainsi qu’à YMS.


Nos dernières vidéos

4 commentaires

  1. Pingback: Your Major Studio : devenez producteur de cinéma ou de série TV avec le studio social | Buzz Angels

  2. Bonjour,
    Je viens de m’inscrire à la plate-forme Your Major Studio suite à votre article. L’idée est bonne mais le contenu « projets » est encore très très léger et les autres rubriques sont des agrégats de flux RSS d’autres sites. A suivre donc car l’idée est bonne mais pour le moment pas encore tout à fait mur pour fédérer un grand nombre de passionnés de mon point de vue.

    • J’en suis parfaitement consciente mais le concept me plait et la plateforme est vraiment très bien travaillée. Autant donner un coup de pouce aux bonnes initiatives en essayant de dénicher le Facebook de demain.

  3. @Films

    Bonjour et merci de vous être inscrit !

    Vous avez raison nous n’avons pas encore beaucoup de projets. Vous permettre de miser sur des projets de qualité est une de nos priorités.

    Je ne suis en revanche pas tout à fait d’accord avec vous sur le contenu. Nous proposons en plus des actualités et flux RSS des rubriques au contenu spécialisé et sélectionnés. C’est le cas des sections « Tour du Studio » et « YMS TV »

    J’espère que nous pourrons dans les semaines à venir vous montrer tout le potentiel de YMS 😉

Répondre