YouTube touché par un nouveau scandale : la réponse officielle de Google

L’autocomplétion de YouTube a-t-elle pu être manipulée par une armée de trolls ? La réponse de Google et YouTube.

Note au lecteur : suite à cette affaire, la direction de la communication de Google et YouTube a tenu a apporter une réponse officielle, que vous trouverez en encadré en bas de cet article.

YouTube n’est visiblement pas sorti d’affaire. La semaine dernière, la plateforme vidéo avait été critiquée à cause de commentaires inappropriés sur des vidéos d’enfants et à cause de vidéos inappropriées ciblant également des enfants.

Aujourd’hui, c’est un problème avec l’auto-complétion de la recherche YouTube qui cause un nouveau scandale

De nombreux médias américains rapportent que lorsqu’ils ont saisi « how to have » dans la barre de recherche, l’auto-complétion de YouTube a suggéré « How to have s*x with kids ».

Bien entendu, YouTube a rapidement réagi après les nombreux signalements et au moment où j’écris, cette requête n’apparaît plus sur l’auto-complétion.

Une armée de trolls ?

Cité par BuzzFeed, qui fut l’un des premiers médias à signaler le problème, un porte-parole a indiqué que YouTube est en train de déterminer ce qui était derrière l’apparition de cette recherche dans l’autocomplétion.

Mais quelques médias semblent suspecter une attaque coordonnée. En effet, l’auto-complétion fonctionne avec des algorithmes et il est possible que des personnes malveillantes aient décidé de saisir la requête plusieurs fois sur YouTube pour qu’elle devienne une « tendance » et finisse par être mise en avant par l’auto-complétion.

Business Insider note même que sur Twitter, Reddit et d’autres plateformes, « des utilisateurs controversés d’extrême droite » étaient parmi les premiers à signaler le problème. « Beaucoup ont utilisé le problème pour soutenir une plainte commune à l’extrême droite : que YouTube censure les créateurs conservateurs alors qu’il permet aux pédophiles d’agir librement sur sa plateforme », écrit Business Insider dans un article.

Cependant, pour le moment, il ne s’agit que d’hypothèses.

Mise à jour du 28/11/2017 : la Direction de la Communication de Google et YouTube nous a contactés ce jour pour nous apporter les précisions suivantes en réponse à notre article. Nous publions ce droit de réponse in extenso.
Concernant l’auto-complétion de certaines recherches YouTube proposant comme suggestion des phrases pédophiles, qui n’ont rien à faire dans les recherches YouTube :
« Nos équipes ont été alertées ce matin de ce résultat de saisie semi-automatique profondément inquiétant. Dès que nous en avons été informés, nous avons fait en sorte que ce résultat n’apparaisse plus. Nous sommes en train de faire le point pour déterminer ce qui est à l’origine de cette proposition. »

Concernant l’exploitation ou la mise en danger de mineurs dans des vidéos sur YouTube :

« Tout contenu qui met en danger des enfants est odieux et inacceptable pour nous. Nous avons des politiques claires contre les vidéos et les commentaires sur YouTube qui sexualisent ou exploitent les enfants et nous les appliquons de manière drastique à chaque fois que nous sommes alertés sur un tel contenu. Nous avons récemment renforcé notre approche vis-à-vis des vidéos et des commentaires mettant en scène des enfants qui, même s’ils ne seraient pas illégaux, restent préoccupants. Nous travaillons également en étroite collaboration avec des organisations telles que Point de Contact en France, la Internet Watch Foundation au Royaume-Uni, ou le NCMEC, aux États-Unis, pour empêcher que des images d’abus sexuel sur des enfants soient mises en ligne, et nous les signalons aux autorités. Nous sommes déterminés à bien faire les choses et reconnaissons que nous devons faire plus, grâce à l’apprentissage automatique et en augmentant nos ressources, tant humaines que techniques »


Nos dernières vidéos

Répondre