Zephyr pour iPhone, destination la planète

Maintenant c’est certain : chez Smule les développeurs ne sont pas des gens comme les autres. D’abord, ils ont compris mieux que les autres que développer des applications pour l’iPhone ne consistait pas uniquement à faire des choses utiles. Mais ils ont surtout compris que tant qu’à faire des applications « inutiles », autant tirer le meilleur

Maintenant c’est certain : chez Smule les développeurs ne sont pas des gens comme les autres.

D’abord, ils ont compris mieux que les autres que développer des applications pour l’iPhone ne consistait pas uniquement à faire des choses utiles. Mais ils ont surtout compris que tant qu’à faire des applications « inutiles », autant tirer le meilleur parti de la sensitivité, voire de la sensualité de l’objet, et de toutes ses capacités pour proposer des logiciels qui sortent vraiment de l’ordinaire.

De deux choses l’une : soit ils sont surdoués, soit ce sont des poètes. Je penche pour les deux, ensemble.

Ainsi, après Sonic Vox, et surtout Ocarina, qui restera certainement comme la première application musicale simulant parfaitement un instrument à vent (à quand le saxo ?), voici Zephyr, une autre perle portée par les alizés, qui vous permet d’écrire un message de neige sur l’écran de votre iPhone, puis de l’envoyer dans les airs.

C’est là que la magie commence : vous vous rappelez du dernier ballon que vous avez lâché dans les airs avec vote adresse dessus en espérant recevoir un jour une réponse d’Australie ou d’Afrique ? C’est pareil : votre message sera reçu par quelqu’un quelque-part de l’autre côté de la planète. Si ce correspondant apprécie le message, il clique sur le cœur affiché sur l’écran de son iPhone, et votre message continue sa route vers d’autres aventures. Plus il est apprécié, plus il voyage, plus il a de chances de rencontrer du monde. Le tout géolocalisé sur une mappemonde en 3D bien sur, que croyez-vous ?

C’est beau, c’est chaud et ça va faire planer les geeks, mais pas que. Le plus fascinant n’étant d’ailleurs pas d’envoyer un message mais de laisser tourner l’application et de voir défiler ceux des autres en provenance de n’importe-quel point du globe. Il faudra que je me décide à créer une catégorie Magie sur ce blog.

Zephyr est disponible sur l’AppStore au prix exorbitant de 0,79 euros.


Nos dernières vidéos

17 commentaires

  1. Donc si j’écris mes coordonnées téléphoniques sur Zephir, mon portable va me danser la carmagnole à longueur de journée et après avoir décrocher je vais entendre plein de baragouinages incompréhensibles ? C’est cela ? Bouhhhh…. j’ai subitement peur de la poésie… bouhhhh…

  2. Une chaine de lettre de la même façon qu’on s’en tape dans les emails. La mapemonde est jolie, certes, mais je ne vois rien qui fasse rêver dans cette pollution de la distribution électronique.

  3. Je suis d’accord avec l’article, mais pas avec la tendance que commence à prendre les commentaires !! J’exige mon moodlight :p

    Vous n’êtes que des aigris qui ont perdu toute part de rêve et pervertissent l’idée de départ du soft !

  4. Évidemment, ils ont prévu un système pour éviter les nuisances provoquées par le malfaisant qui va faire circuler un message aguicheur signé du numéro de mobile de son ex-petite amie qui vient de le plaquer ?

  5. @Memnoch : il ne s’agit pas d’être soi-même aigri, mais simplement d’imaginer avec recul toutes les horreurs dont les aigris et malfaisants seront capables, en détournant n’importe quel outil ou service, aussi sympathique et poétique soit-il à l’origine..

    C’est quelqu’un qui a découvert les réseaux grand public avec le Minitel en 1986 qui vous fait profiter de son expérienece inépuisable en la matière 🙂

  6. Me rappelle une autre application, d’un autre temps, au débuts du mail. On jetait des bouteilles à la mer avec un message et l’on recevait des bouteilles également, qu’on pouvait rejeter à nouveau, sur fond de plage hawaïenne. A mon avis la même poésie. Donc je suis plutôt emballé. mais, à la lecture des commentaires, oui, ça peut sûrement se détourner. Du coup, je me souviens que cette autre appli (qui se souvient du nom ?) n’avait pas tardé a être polluée elle aussi. Par contre : 1 — en votant « j’aime » ou « j’aime pas » ça doit permettre de dépoluer pas mal. 2 — Ça doit sans doute être paramétrable pour ne pas être « spamé », en fréquence des messages reçus ? 3 — L’exemple de Pierre Cool me semble difficile à mettre en œuvre : les dessins sont forcément grossier, la beauté étant dans l’effet illuminé, alors écrire un numéro de tél, je n’y crois pas. Maintenant, tout est possible. Même avec l’Ocarina, on doit bien pouvoir jouer des chansons déplorables (ou pire : jouer MAL des chansons déplorables)… 🙂

Répondre