Envie de voler comme un oiseau ? C’est possible avec Birdly !

Le plus vieux rêve de l’humanité est désormais une réalité, grâce au casque Oculus Rift.

birdly

Icare a connu un destin assez tragique, comme chacun le sait. Et c’est assez logique puisqu’il lui manquait quelque chose pour faire la différence. Quoi ? Un casque à réalité virtuelle, bien sûr ! Mieux, un Oculus Rift !

Max Rheine, Fabien Troxler, Thomas Tobler, Vladimir Jankijevic et Thomas Erdin ont effectivement eu l’idée d’utiliser cet appareil pour créer un simulateur de vol… d’oiseau. Et attention, car ils ont tout fait pour reproduire le plus fidèlement possible la sensation de voler.

Comme l’oiseau bleu survolant la terre…

Un projet complètement dingue, mais qui a l’air de bien marcher si l’on en croit le témoignage d’un journaliste de Wired.

Birdly se présente sous la forme d’un grand appareil monté sur des vérins hydrauliques. L’utilisateur doit s’allonger dessus, face contre terre, solidement harnaché à l’aide de plusieurs sangles placées à des endroits stratégiques.

Une fois en place, il ne lui restera plus qu’à placer son visage dans le casque Oculus Rift monté sur le dispositif, et à démarrer le simulateur.

Là, et bien il pourra se déplacer librement, en utilisant ses bras. Il lui suffira effectivement de les pencher dans un sens ou dans un autre pour accélérer, ralentir, virer à gauche ou virer à droite. Le casque transmettra les images de son vol tandis que l’appareil s’inclinera en temps réel pour simuler chacun de ses déplacements.

Les instigateurs du projet ont aussi eu la très bonne idée de placer… un ventilateur afin de jouer encore un peu plus avec nos sensations.

Ils ne comptent d’ailleurs pas en rester là puisqu’ils ont aussi l’intention d’intégrer un diffuseur d’odeur, et des cartes photoréalistes dotées d’une définition supérieure à celles utilisées actuellement. Google serait déjà sur le coup, ce qui ne surprendra personne.

C’est vraiment très impressionnant et si vous voulez en savoir plus, je vous invite à aller lire le témoignage de ce journaliste. Attention cependant car il est intégralement rédigé en… anglais. Les anglophobes risquent de ne pas apprécier, mais ils pourront toujours se rabattre sur la magnifique vidéo qui suit.

(Source)


Comments are closed.

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Twitter Hashtag
Twitter envisage de « sous-titrer » les #hashtags compliqués

Il semblerait que Twitter teste des légendes en dessous des hashtags compliqués.

Fermer