Et si les utilisateurs pouvaient activer Safety Check ? Facebook y travaille

Parfois critiquée pour sa lenteur ou ses « oublis », la fonctionnalité Safety Check a au moins le mérite d’exister et de rendre un précieux service à des millions de personnes. Censée offrir une solution pour rassurer ses proches après une catastrophe ou un attentat, la fonction est aujourd’hui déclenchée par Facebook.

Facebook pense faire participer les internautes pour activer Safety Check

Pour mieux comprendre ce qu’est Safety Check, il s’agit d’une fonctionnalité qui est déclenchée (ou pas) par les équipes de Facebook, lorsqu’une catastrophe naturelle à lieu, comme après le séisme qui a frappé l’Italie la semaine dernière, ou après un attentat comme ce fut le cas la première fois le 13 novembre 2015. Ce système, lancé en 2014, permet de recevoir une alerte si vous êtes à proximité de cet évènement, de façon à être informé dans un premier temps pour se mettre à l’abri, mais surtout pour rassurer tous ses proches et amis, en envoyant un simple message.

Facebook : et pourquoi ne pas laisser les internautes activer Safety Check ?

Une excellente initiative, pourtant, le système Safety Check reste perfectible. Dans de nombreux cas il se déclenche en retard, comme ce fut le cas par exemple lors des attentats de Bruxelles, où la fonction n’était apparue que trois heures après l’attaque. Parfois, Safety check ne se déclenche pas du tout, comme par exemple au moment des attentats du 13 novembre en France, ce jour-là la fonction de Facebook s’était déclenchée sans soucis dans l’hexagone, pourtant la veille un attentat avait touché le Liban, sans que Safety Check ne puisse s’activer.

Même cas de figure, le jour de l’attentat d’Ankara en Turquie, Safety Check avait fait son travail, alors qu’au même moment un attentat touchait la Côte d’Ivoire dans l’indifférence de Facebook.

Facebook y travaille

Cet état de fait est peut-être sur le point de changer, car le réseau social travail sur un système, où cela serait les internautes eux-mêmes qui déclencheraient Safety Check. Mark Zuckerberg a précisé que le réseau social y travaillait lors d’une conférence à Rome ce lundi 29 août.

Il a déclaré : « La prochaine chose que nous devons faire est de mettre cela en place pour que les communautés puissent le déclencher elles-mêmes en cas de catastrophe ». Aucune précision n’a été apportée, mais cela pourrait effectivement permettre de traiter les incidents locaux, que Facebook ne peut évidemment pas toujours connaître, de façon à ce que chacun puisse prévenir ses proches facilement et rapidement. Pensez-vous que Facebook doivent confier le déclenchement de Safety Check aux utilisateurs ?

 

Source


Répondre

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Mambo
Parrot est de retour avec deux nouveaux Minidrones, Mambo et Swing

La gamme des Minidrone s'étoffe avec l'arrivée de deux nouvelles têtes.

Fermer