Le Japon veut l’ordinateur le plus puissant du monde

Le gouvernement japonais est bien décidé à s’offrir l’ordinateur le plus puissant du monde.

 Le Japon veut retrouver de sa superbe

Longtemps dominateur sur le marché de la technologie, le Japon a perdu de son influence ces dernières années avec l’émergence de la Chine et de la Corée du Sud. Une nouvelle concurrence qui pousse le pays du Soleil levant à s’orienter vers la robotique et les supercalculateurs, un terme qui désigne des ordinateurs très puissants et très prisés par les plus grandes puissances mondiales.

Le Etats-Unis et le Japon ont d’ailleurs longtemps trusté les premières places du TOP500 qui établit un classement des 500 superordinateurs les plus puissants au monde mais il faut compter depuis quelques années avec la Chine et son supercalculateur TaihuLight qui est cette année l’ordinateur le plus puissant du monde.

Une situation qui ne sied guère au gouvernement japonais qui souhaite continuer son développement dans la robotique, le diagnostic médial et la conduite autonome. Pour y parvenir, le ministère de l’Économie, du Commerce et de l’Industrie est prêt à mettre la main à la poche selon Reuters en consacrant 19,5 milliards de yens (soit 163 millions d’euros) pour le développement d’un supercalculateur de 130 pétaflops. Une puissance largement supérieure au TaihuLight qui fait pâle figure avec ses 93 pétaflops « seulement ».

japon-ordinateur-puissant-monde

130 millions de milliards d’opérations à la seconde

Si ce chiffre ne vous dit pas grand chose, il signifie tout simplement dire que le supercalculateur nippon serait capable d’effectuer 130 millions de milliards d’opérations à la seconde. Une puissance encore jamais vue qui permettrait au Japon de se repositionner dans le calcul intensif.

Actuellement, le classement est largement dominé par les Etats-Unis et la Chine qui comptent chacun 171 systèmes et sont largement représentés dans le top 10 des supercalculateurs les puissants du monde. On notera la très forte progression de la Chine qui comptait 108 machines il y a tout juste un an (200 pour les Etats-Unis). De son côté, le Japon est distancé avec 27 systèmes (contre 37 il y a un an) et se retrouve en quatrième position juste derrière l’Allemagne (32 systèmes) et devant la France qui compte 20 systèmes.

(Source : Reuters / Crédit photo : Pixabay)


2 commentaires

  1. L'habite à Dudule on

    Est-il possible de faire attention aux fautes d’orthographe ? Ce n’est pourtant pas ce que j’ai retenu d’essentiel sur cet article, mais quand même, merde !

    • Thomas-Estimbre on

      Bonsoir,

      Oui 🙂 Merci de l’avoir signalé, l’article a été relu et les fautes corrigées.

      Bon week-end,

Répondre

Send this to friend

Lire les articles précédents :
eagle-flight
Réalité virtuelle : Ubisoft mise sur le cross-platform, en commençant par un simulateur d’aigles à Paris

Eagle Flight est un simulateur d’aigle qui utilise Paris comme environnement. Et il permettra aux joueurs sur PS VR, Oculus...

Fermer