La plupart des professionnels (entrepreneurs, cadres, dirigeants) connaissent ou plutôt croient connaître LinkedIn. Pour la plupart en effet, LinkedIn reste un réseau social professionnel qu’on active pour chercher un nouveau job. Mais est-ce seulement cela ? Réponses dans cette étude.

linkedin faber novel LinkedIn, bien plus quun réseau social

La plupart des professionnels (entrepreneurs, cadres, dirigeants) connaissent ou plutôt croient connaître LinkedIn. Pour la plupart en effet, LinkedIn reste un réseau social professionnel qu’on active pour chercher un nouveau job.

FaberNovel est une agence française, implantée aux USA et spécialisée dans l’innovation. FaberNovel vient de publier une étude très approfondie sur LinkedIn, son business model, son offre et son évolution future. Je les ai accompagnés dans cette étude, dont la synthèse : « LinkedIn the Serious Network » est disponible sur SlideShare. Dans le passé, FaberNover a déjà publié : « Amazon : the hidden empire » (735 000 vues sur SlideShare) et « Facebook, the perfect startup » (6 350 000 vues). Pour le moment, la synthèse LinkedIn en est à plus de 65 000 vues en 3 jours.

Business Model

La mission de LinkedIn est de : « Connecter les professionnels du monde entier pour les rendre plus productifs et efficaces » (p.12).

Le business model est une question qui revient souvent dans mes conférences et formations sur LinkedIn.

D’une part, parmi les principaux réseaux sociaux, LinkedIn reste tout petit : à peine 1 milliard $ de CA contre plus de 5 pour Facebook (p.5).

Malgré cela, la croissance reste très forte avec plus de 2 nouveaux inscrits par seconde soit 1 million par semaine (p.6).

LinkedIn reste un outil américano-européen : américains et européens représentent 65% des profils inscrits. En France, LinkedIn est leader en termes de visiteurs devant Viadeo. En Allemagne, Xing reste leader. LinkedIn a encore de grandes perspectives de développement en Chine (3 millions de profils) ou au Japon (900 k) (p. 8 & 18).

Le business model est BtoB soit un volume faible mais des clients à haute valeur. A l’opposé, Facebook a un business model BtoC à savoir de gros volumes et des clients à faible valeur ajoutée (p.13).

Du coup, LinkedIn est la plateforme qui génère le plus de cash au temps passé (plus de 20 fois plus que Facebook) (p.14).

Ce que cette étude montre

LinkedIn est désormais bien plus qu’une plateforme de networking. Tous les professionnels, recruteurs, commerciaux, communicants, marketeurs, entrepreneurs, développeurs… peuvent avoir un intérêt à davantage utiliser les services proposés. LinkedIn est une réelle plateforme business. Après le SAAS (Software As A Service), LinkedIn est du BAAS (Business As A Service).

Ce que cette étude vous permet de découvrir c’est que LinkedIn est un réel outil de rupture qui a changé, change et va encore fait changer nos habitudes professionnelles.

Rupture dans le recrutement

Au-delà des aspects « ROIstes » : Plus de ciblage, plus précis, plus rapide et moins cher; LinkedIn modifie profondément la relation entre candidats et recruteurs. LinkedIn fonctionne en temps réel, les résultats de recherche sont personnalisés. LinkedIn recommande des profils à recruter. LinkedIn se met au service de la marque employeur et du marketing RH pour cibler les meilleurs profils et les candidats passifs. LinkedIn fonctionne sur les compétences plutôt que sur des parcours. D’ailleurs, côté candidats, il faut bien comprendre qu’un profil n’est pas un CV.

Rupture dans l’approche commerciale

Ce qui est important sur LinkedIn n’est pas tant ce que vous connaissez que qui vous connaissez. Votre réseau, sa constitution et sa taille ont un très fort impact sur votre visibilité. Limitez votre réseau LinkedIn à votre réseau IRL et vous ne resterez visible que de ceux qui vous connaissent déjà. LinkedIn propose aux commerciaux une vision globale de leurs réseaux. LinkedIn indique comment on est connecté aux différents employés d’une entreprise. LinkedIn propose des mises en relation, bien plus efficaces que des appels à froid, même quand on a le nom du contact. LinkedIn est désormais une plateforme de CRM (p.86).

Rupture dans le marketing

LinkedIn se positionne de plus en plus comme éditeur de contenu, notamment avec les rachats de SlideShare, Pulse ou Maybe. Avec LinkedIn Today, les infos qui nous sont proposées sont personnalisées et liées à nos centres d’intérêt. LinkedIn propose également depuis peu de suivre des leaders d’opinion comme Jack Welch ou Richard Branson. Une des principale raisons pour laquelle les financiers US vont sur LinkedIn est d’ailleurs pour se tenir informés de l’actualité de leurs secteurs (emarketer.com, Avril 2013).

 

Attention cependant. Aussi puissant soit-il, LinkedIn ne remplace pas les interactions IRL (In Real Life).