Pour le moment, Google Plus survivra

Pour le moment, Google Plus continuera d’exister. Mais il risque de beaucoup changer.

réseaux sociaux pixabay

Il y a quelques jours, Google a dévoilé Google Photos, un service de stockage de photos gratuit et illimité qui concurrence directement les services comme iCloud ou encore Dropbox.

Mais Google Photos n’est pas réellement nouveau. En effet, il s’agit d’un service qui faisait partie du réseau social Google+ mais que la firme de Mountain View a décidé de séparer de celui-ci.

De ce fait, on se pose encore plus de questions quant à l’avenir de Google+. Il y a quelque mois, le responsable et co-créateur de celui-ci, Vic Gundotra, avait quitté l’entreprise. On croyait alors que Google+ allait subir le même sort qu’Orkut, un autre réseau social de Google qui a été débranché l’année dernière. Et par ailleurs, Google n’a jamais vraiment démenti ces rumeurs.

Mais récemment, le vice-président de la division « Streams, Photos, and Sharing » au sein de l’entreprise, Bradley Horowitz, qui a Google+ sous sa responsabilité, a clarifié les choses durant une interview pour Medium.com : « Non, Google Plus n’est pas mort ».

L’idée n’est pas de tuer le réseau social. En revanche, le vice-président a évoqué des changements à venir. Après trois ans et demi d’existence, Google+ a appris beaucoup de choses à la firme de Mountain View. Et son intention est maintenant de se concentrer sur les usages les plus fréquents du réseau social.

Bradley Horowitz cite un exemple : « notamment, un cas d’utilisation sur Google Plus est l’alignement des gens autour d’intérêts communs. Si je suis intéressé par l’astronomie et que je souhaite rencontrer des gens intéressés par l’astronomie, nous pensons que nous avons une bonne solution – Collections, une nouvelle fonctionnalité que nous avons lancé il y a deux semaines. C’est le début d’une série de pivots ».

Et effectivement, si Plus ne regorge pas forcément d’activités comme ses rivaux Instagram, Twitter ou Facebook, s’il a par moments été qualifié de « ville fantôme » par les médias, le réseau social de Google héberge tout de même des communautés assez intéressantes.

Concernant Collections, comme l’expliquait mon collègue Emmanuel il y a quelques jours, « la ressemblance entre Collections et Pinterest est assez frappante, désormais il sera donc possible d’organiser et de partager tous ses centres d’intérêts sur le réseau social Google + ».

Mais selon mois, on pourrait également trouver des similarités entre Collections et le service français Pearltrees.

En substance, Google Plus n’est pas encore condamné, mais il va s’adapter et miser sur ce qu’il fait le mieux.


Nos dernières vidéos

Send this to a friend

Lire les articles précédents :
En deux ans, Google a vendu plus de 17 millions de Chromecast

Le Chromecast n’est plus un produit récent. Mais il est loin d’être obsolète.

Fermer