Snapchat essaie de rassurer les utilisateurs après la mise à jour de ses règles de confidentialité

Les nouvelles règles de confidentialité de Snapchat ont fait couler beaucoup d’encre. Mais l’entreprise assure qu’il les a juste réécrites pour qu’elles soient plus lisibles pour le commun des mortels.

Même si vous ne lisez jamais les CGU des services que vous utilisez (ou pas), il est possible que vous ayez entendu parler, ces derniers jours, des récentes modifications que le service Snapchat a apporté aux siennes.

Tout semble avoir commencé avec un tweet publié par l’acteur Kal Penn (si vous avez déjà vu Harold et Kumar, vous le connaissez) sur lequel il met en avant certains paragraphes « effrayants », notamment concernant le droit à l’image.

On y lit par exemple : « Vous accordez à Snapchat une licence perpétuelle, transférable et libre de droits dans le monde entier pour héberger, stocker, utiliser, afficher, reproduire, modifier, adapter, modifier, publier, créer des œuvres dérivées, exécuter publiquement, diffuser, distribuer, rediffuser, promouvoir, exposer et afficher publiquement ce contenu sous n’importe quelle forme et dans tous les médias, quelles que soient les méthodes de distribution ».

En substance, ça laissait entendre que Snapchat a l’intention d’utiliser vos photos, ce qui est ironique puisque le service se base sur une fonctionnalité qui permet de partager des photos éphémères, qui disparaissent après quelques secondes.

L’histoire a fait le buzz dans les médias et Snapchat a été obligé de s’expliquer sur son blog. « Ce que nous avons fait, c’est principalement réécriture de nos conditions d’utilisation et notre politique de confidentialité pour qu’ils soient exprimés dans un langage que les gens utilisent », lit-on. Snapchat précise aussi dans sa publication de blog que les Snaps et les Chats que vous envoyez via le service resteront aussi privés qu’ils l’étaient avant.

Sur le même sujet : Snapchat ferme son fil de contenus originaux Snap Channel

(Source)


Nos dernières vidéos

Send this to a friend

Lire les articles précédents :
Une autre raison pour laquelle certaines de vos applications préférées ne sont pas encore sur Android

Cette entreprise a analysé 6 projets et constaté qu’il y a généralement plus de lignes de code sur une application...

Fermer