Connect with us

Internet

10 mensonges que tout freelance ou travailleur indépendant doit connaître

Il y a

le

Trouvé sur PainterCreativity, parfois presque trop évident, mais toujours vrai.
Chaque argument est développé en détail sur le site (en anglais).

  1. Faites ce premier job à bas prix (ou gratuitement) et nous bosserons ensemble dans de bonnes conditions la prochaine fois
  2. Nous ne payons jamais un centime avant d’avoir vu le produit fini
  3. Faites ça pour nous et cela vous apportera plein de publicité et le travail va affluer
  4. Bon, nous ne sommes pas certains que nous allons utiliser vos maquettes mais laissez-nous tout ça afin qu’on en parle entre associés
  5. Le projet n’est pas annulé, juste reporté. Veuillez suspendre la facturation et nous reprendrons dans un mois ou deux
  6. Un contrat ? Nous n’avons pas besoin de foutu contrat ! Ne sommes-nous pas amis ?
  7. Envoyez-moi votre facture une fois que le dossier sera parti à l’impression
  8. Votre précédent confrère nous a fait ça pour XXX Euros
  9. Notre budget est de XXX Euros. Fermes.
  10. Nous avons des problèmes financiers, remettez-nous votre travail et nous vous paierons…

Je n’ai pas forcément été confronté à toutes ces arguties, mais j’ai eu (et j’ai encore parfois) droit à certaines d’entre elles, notamment le coup de bossez pour nous (sous-entendu pour que dalle) et ça vous fera une bonne carte de visite.
Ouarf. (et la marmotte elle met le chocolat dans…)
Et vous ?

20 Commentaires

20 Commentaires

  1. gilles

    2 octobre 2006 at 23 h 58 min

    Oui, entendu: on commence petit, et on verra après…bien après.

  2. Spads

    3 octobre 2006 at 0 h 00 min

    Ouep… Tout pareil… :-s

  3. gilles

    3 octobre 2006 at 0 h 07 min

    ou aussi: "on ne travaille qu’avec les grosses agences, mais faites voir quand meme, si jamais on avait envie (de payer bcp moins en vous faisant une fleur)"

  4. dldstyle

    3 octobre 2006 at 0 h 40 min

    Je découvre au fur et à mesure ces petites phrases sympathiques. "Nous serons amenés à retravailler ensemble par la suite, ce n’est qu’un début".

  5. Sylvain

    3 octobre 2006 at 8 h 59 min

    D’autres phrases sont sympa comme tout aussi :
    – "quel service genial, donnez moi votre carte et je vous appelle tres vite" (6mois plus tard tjs pas d’appel)
    – "comment mais ce service est payant" (a ben non c’est légitime je suis une entreprise qui propose des services gratuits et je ne mange pas et mon banquier m’aime bcp)
    … Certains font des affaires d’autres des one-man-show 😉

  6. Aymeric Jacquet

    3 octobre 2006 at 9 h 49 min

    On peut aussi rajouter un autre mensonge culte :
    Le chèque est parti hier.

    Celui là a toujours été mon préféré.

  7. : : Nicolas Auvinet : :

    3 octobre 2006 at 10 h 08 min

    Dans la même série que Sylvain, en plus vicieux encore : "Je suis soulagé d’avoir trouvé quelqu’un d’aussi carré que vous, vos propositions sont excellentes ! Je vous rappelle demain !"
    Puis injoignable, RIEN et 6 mois après le client a réalisé TOUTES tes propositions… mais sans toi. Aaarrghhhh !!!

  8. Jeremie

    3 octobre 2006 at 10 h 57 min

    Récemment j’ai justement eu droit à "comment ? Vous ne l’avez pas encore reçu ? Pourtant il est parti il y a deux semaines !"

  9. Manu

    3 octobre 2006 at 11 h 24 min

    Non, non, ce n’est pas que pour les freelances. Dans l’industrie aussi, on y a droit : "vous me faites un prix sur cette machine, et on vous en commandera 4 par la suite". Mon patron y a cru, pourtant….

  10. YannickP

    3 octobre 2006 at 13 h 15 min

    Eric, la traduction de « We are having financial problems. Give us the work, we’ll make some money and we’ll pay you. Simple. » est erronée. C’est bien « Nous avons des problèmes financiers… »

  11. arnaudfabs

    3 octobre 2006 at 13 h 17 min

    Merci pour ces mises en garde de ta part !

  12. Jean-Hubert

    3 octobre 2006 at 13 h 31 min

    Un homme averti en vaut deux.
    On peut facturer pour deux personnes alors ? 🙂

  13. Eric

    3 octobre 2006 at 13 h 44 min

    > YannickP : merci, erreur de retranscription. C’est corrigé.

  14. SLIxx

    3 octobre 2006 at 14 h 28 min

    C’est vrai qu’on nous les sort souvent toutes ces p***** de phrases.

    C’est un peu comme le chèque d’acompte qui arrive au moment de la livraison et qui sous entend que le chèque du solde arrivera… à la saint Glinglin

  15. Thierry

    3 octobre 2006 at 14 h 47 min

    J’en ai un aussi :
    "Voici notre spécialiste !"

    espérant apporter de ma contribution

  16. Thanh

    3 octobre 2006 at 18 h 14 min

    Dur dur la vie de prestataire.

    Le service, ne nous le rend pas.

  17. Création d'entreprise : astuces, infos, conseils

    3 octobre 2006 at 21 h 10 min

    Freelance, d’accord… Naïf, non !

    Vu sur Presse-Citron, les arguments dangereux auxquels tout freelance devra un jour faire face. Faites ce premier job à bas prix (ou gratuitement) et nous bosserons ensemble dans de bonnes conditions la prochaine fois Nous ne payons jamais un…

  18. Nicolas

    8 octobre 2006 at 15 h 37 min

    Dans le genre exemple concret :
    "Faites ça pour nous et cela vous apportera plein de publicité et le travail va affluer"
    >> http://www.webdeux.info/concours...
    😉

  19. Samir

    30 novembre 2006 at 0 h 08 min

    Pour ma part j’ai carrément eu la phrase : "ça ne vous intéresse pas un CDD de 4 mois pour le projet ? Notre budget ne nous permet de payer un consultant" Je croyais halluciner !

  20. yvons

    7 décembre 2006 at 22 h 52 min

    Et celle là…
    Vous n’avez rien reçu ??? Je l’ai envoyé la semaine dernière. Désistez-vous du chèque et, je vous en refait un autre. Hé hé, j’adore celle là !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests