Suivez-nous

Cinéma

2021-2022 : risque-t-on l’overdose de super-héros ?

Au vu de l’ensemble des sorties annoncées, on peut bien craindre qu’il y ait bientôt trop de super-héros au cinéma…

Il y a

  

le

 
La transformation de Thor pour Avengers Endgame expliquée
© DR

Si on regarde la décennie écoulée, on peut considérer que l’on a déjà vu beaucoup de films de super-héros. Marvel, DC Comics, X-Men… Rien que sur la dernière année, le panorama va du très mauvais Hellboy, au Joker de Todd Phillips. Bien sûr, la qualité est très inégale, c’est la conséquence inhérente à autant de productions sur une même thématique. Mais l’avenir s’annonce encore plus chargé.

DC Comics accélère les super-héros

Autant vous dire que ceux qui sont allergiques aux films de super-héros vont devoir profiter de cette année 2020. Il n’auront le droit « qu’à » quatre films : Black Widow (avril) et Eternals (novembre) chez Marvel, Birds of Prey (février) et Wonder Woman (juin) chez DC Comics. Un calme relatif avant la tempête.

En effet, à partir de 2021, le programme s’annonce beaucoup plus chargé, notamment chez DC Comics. Après l’annonce de la sortie du Flash avec Ezra Miller en juin 2022, voici le programme complet :

  • The Batman (juin 2021)
  • The Suicide Squad (août 2021)
  • Black Adam (décembre 2021)
  • Shazam! 2 (mars 2022)
  • The Flash (juin 2022)
  • Aquaman 2 (décembre 2022)

Un hallucinant programme de six films en 16 mois, soit presque autant que ce qui est sorti entre 2013 et 2019, de Man of Steel à Shazam !

Et puisque Marvel ne compte pas vraiment s’arrêter dans le même temps, on aura au moins cinq films dans le même temps du côté du studio de Kevin Feige. Un chiffre qui pourrait monter jusqu’à 7 puisque le calendrier complet n’a pas encore été complètement dévoilé. Les plus pessimistes (ou optimistes) noteront aussi que Sony va continuer à développer son Spider-Verse dans le même temps et donc que la liste est encore amenée à s’allonger.

Si les amateurs de capes et super-pouvoirs pourront se réjouir face à la perspective de ne plus quitter les salles de cinéma, difficile tout de même de penser qu’une telle saturation puisse être viable à long terme.

2 Commentaires

2 Commentaires

  1. Pouet

    31 janvier 2020 at 9 h 41 min

    Ils nous gonflent les super heros

  2. enidron

    8 février 2020 at 13 h 24 min

    non , si il y avait une overdose ça sera deja arrivé , c’est un genre qui a ces bons et ces mauvais film

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests