Suivez-nous

Réseaux sociaux

60 % des américains ne font pas confiance aux infos qu’ils lisent sur Facebook

La proportion varie beaucoup selon les réseaux sociaux mais les internautes sont dans l’ensemble très méfiants.

Il y a

  

le

 
© Pixabay

De plus en plus de gens s’informent via les réseaux sociaux et c’est particulièrement vrai pour la politique où les campagnes sur jouent souvent en ligne. Selon une étude menée par le Pew Research Center aux États-Unis, il semble en revanche que les internautes soient très sceptiques sur la fiabilité des nouvelles qu’il lisent.

12 043 adultes américains ont répondu à cette enquête d’envergure, ce qui représente un échantillon assez large. Dans le détail, 59 % ne font pas confiance aux informations qu’ils trouvent sur Facebook contre 15 % qui ont tendance à y croire. Twitter ne s’en sort pas beaucoup mieux avec 48 % des répondants méfiants contre seulement 12 % qui pensent que les infos sont fiables. C’est un peu mieux pour YouTube avec 36 % d’utilisateurs sceptiques contre 17 % de personnes qui pensent que les nouvelles rapportées sont correctes.

Les internautes ont des raisons de ne pas croire ce qu’ils trouvent sur les réseaux sociaux

Le sondage révèle également que 18 % des adultes américains utilisent les réseaux sociaux comme source principale d’information. Chez ces internautes, la croyance en ce qu’ils lisent est plus élevée que pour le reste des répondants. En moyenne, 56 % d’entre eux déclarent faire confiance aux nouvelles rapportées par les réseaux sociaux.

Un autre élément frappe dans ces résultats : la défiance est la même des deux côtés du spectre politique américain. Les démocrates ont un peu plus confiance dans les informations relayées par les réseaux sociaux que les Républicains mais l’écart est très minime.

Dans l’ensemble, ce manque de confiance peut s’expliquer par les nombreux scandales et tentatives de manipulation que l’on a pu voir ces dernières années. C’est particulièrement vrai pour Facebook qui a été critiqué pour son attitude au cours de la dernière élection présidentielle américaine. Plus récemment, l’entreprise de Mark Zuckerberg est montrée du doigt car elle refuse de censurer les publicités politiques, y compris si leur contenu est faux.

Une étude récente menée par l’OTAN a conclu que les réseaux sociaux n’étaient pas en mesure de lutter seuls contre l’industrie de la manipulation. Autant de critiques qui ne sont pas de nature à améliorer la confiance des internautes.

Youtube
Par : Google LLC
4.4 / 5
85,1 M avis
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests