A Philadelphie les blogueurs doivent payer une taxe de 300 dollars pour exercer leur activité

Les aberrations issues de l’administration fiscale ne sont pas une spécialité uniquement française. Aux USA aussi, pays de la libre entreprise et du capitalisme triomphant (pardon pour le gros mot) les contribuables connaissent leur lot de petites tracasseries nées du cerveau compliqué de quelques inspecteurs des finances un peu pointilleux. Ainsi, dans la bonne ville

Les aberrations issues de l’administration fiscale ne sont pas une spécialité uniquement française. Aux USA aussi, pays de la libre entreprise et du capitalisme triomphant (pardon pour le gros mot) les contribuables connaissent leur lot de petites tracasseries nées du cerveau compliqué de quelques inspecteurs des finances un peu pointilleux.

Ainsi, dans la bonne ville de Philadelphie, qu’on a connue plus rock’n’roll, une poignée de blogueurs ont-ils reçu récemment un petit mot sympathique de l’administration leur enjoignant de s’acquitter illico d’une taxe « Privilege license » de 300 dollars au titre de leur activité.

Le problème n’est pas tant la taxe elle-même que la façon dont elle est demandée, sans discernement : le Washington Examiner indique deux cas de blogueurs ayant gagné tout au plus 50 dollars avec leur site, et qui sont contraints de payer quand même la taxe.

Bon cela dit, l’histoire ne précise pas s’il s’agit d’un forfait fixe qui s’applique aussi aux blogueurs réalisant plusieurs milliers de dollars de chiffre d’affaire, chose assez courante outre-Atlantique. C’est peut-être aussi une façon d’inciter les éditeurs de sites générant du cash à se mettre en conformité avec le fisc. En tout cas on constate que les services des impôts ont partout les mêmes sales réflexes un peu aveugles : envoyer la grosse Bertha et tenter de pomper du pognon partout où l’on pense qu’il est, sans discernement. Même s’il n’y est pas. Et emmerder les citoyens avec des procédures ubuesques.

Pourvu que cette news ne donne pas des idées au fisc français, tiens. Je l’efface ?


19 commentaires

  1. Pingback: France: une taxe pour bloguer, comme en Philadelphie ? | NeoSting.net

  2. Pingback: Ma Veille Sur Internet » A Philadelphie les blogueurs doivent payer une taxe de 300 dollars pour exercer leur activité

  3. Il semble que cette licence soit nécessaire pour les blogueurs qui gagnent de l’argent via leur blog.

    Il existe apparemment 2 types de licences : une à vie (à 300$) et une autre à 50$ / an.

    Il semblerait que les blogueurs qui s’en acquittent soient dispensés d’impôts sur les revenus générés via leur blog, ce qui est plutôt pas mal pour beaucoup d’entre eux.

  4. @Audiofeeline justement, tu touches le coeur de mes inquiétudes… Les blogs sont des espaces de lecture (car pas tous ne bloguent, mais l’essentiel les consultent) qui peuvent provoquer la libre pensée chez certains dont le cerveau s’est trop endormi par une presse trop lisse. Quand on voit un Masson (qui bite rien au web d’ailleurs) s’insurger, on se demande quelle proportion de députés verraient bien une Licence de Blogueur ou une taxe aussi arbitraire et/ou débile que celle dont parle Eric dans l’article.

  5. Pingback: Blogueur non grata | Mizzenmast

  6. Pingback: Ma revue du Web du jour ! (25/08/2010) | Geek & Cochonneries

  7. Pingback: What a Tax Lien Can Do to a Tax Payer | HomeBizAlley.com

  8. Pingback: Remote Area Medical LA – Free Healthcare | Cheap Dentist Plan

  9. Pingback: Remote Area Medical LA – Free Healthcare | Cheap Dentist Plan

  10. Pingback: Do you think the Public Insurance OPTION would drive private companies out of business? | affordable life insurance

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Presse-Citron 2005 - 2018 | A propos | Contact | Site hébergé par Cognix Systems | Informations sur les cookies