Suivez-nous

Tech

À quoi ressemblera le module qui emmènera les astronautes sur la Lune ?

L’entreprise américaine Lockheed Martin a levé le voile sur un concept de module d’atterrissage lunaire qui devrait servir à la NASA lorsque celle-ci sera prête à renvoyer des humains sur la Lune.

Il y a

le

Lune module Lockheed Martin
© Lockheed Martin

Si l’humain a marché sur la Lune en 1969, il n’a pas remis le pied sur le satellite depuis, si bien que plusieurs pays ont fait part de leur volonté d’y retourner dans les années à venir. En conséquence, les États-Unis déploient de larges moyens pour que ce voyage soit possible à nouveau.

Lockheed Martin et la NASA préparent leur retour sur la Lune

C’est dans ce contexte que l’entreprise de défense et de sécurité Lockheed Martin a levé le voile sur un concept de module qui devrait transporter les astronautes américains jusqu’à la Lune. Composé de deux parties, le dispositif embarque un atterrisseur qui devrait se rendre jusqu’à la nouvelle station spatiale à laquelle s’attelle la NASA depuis 2017. Baptisé Lunar Orbital Platform-Gateway (LOP-G), le projet vise la construction d’une station orbitale qui pourrait permettre de réaliser des vols habités vers l’espace cislunaire (jusqu’à l’orbite de la Lune).

Si cette dernière est en place lors du voyage vers le satellite, les astronautes iront jusqu’à la station avant d’aller de cette dernière à la Lune. La deuxième partie du module se chargerait de les ramener jusqu’à la Lunar Orbital Platform-Gateway.

Lockheed Martin assure que son dispositif pourrait être prêt dans les cinq années à venir, c’est-à-dire la date à laquelle la NASA prévoit de retourner sur la Lune. Pour rappel, l’administration Trump a pris la parole à de maintes reprises pour indiquer à l’agence spatiale qu’elle avait cinq ans pour se rendre sur le satellite de nouveau.

Lune atterrisseur Lockheed Martin

© Lockheed Martin / NASA / AFP

Lisa Callahan, vice-présidente des programmes et directrice générale de Lockheed Martin, a tout de même précisé que le module serait prêt si la firme déployait les grands moyens. Lors d’une intervention, elle a indiqué à ce sujet : « Nous allons avoir besoin de ressources pour y parvenir et nous allons devoir travailler différemment qu’auparavant […] Mais je pense que c’est vraiment faisable, et nous sommes super excités à ce sujet ».

Pour arriver à construire ce module destiné à la Lune, Lockheed Martin ne part pas de zéro puisque l’entreprise utilisera des éléments d’Orion, une capsule sur laquelle elle se penche depuis une dizaine d’années. Cette dernière devrait être fonctionnelle d’ici 2020, date à laquelle elle pourrait transporter des astronautes.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

1 commentaire

1 Commentaire

  1. Nounours1972

    11 avril 2019 at 19 h 36 min

    Lockheed… Si c’est comme le F35, ils ne sont pas encore arrivés 🙁 Quoi qu’il en soit, ce sera une Superbe Aventure !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests