Accommodez vos R(e)S(te)S avec votre Soup

Ok, le titre est un peu foireux, mais il résume finalement assez bien le concept de (My) Soup, qui propose joyeusement de vous composer une drôle de bouillabaisse 2.0 Soup est un service à mi-chemin entre micro-bloguing et agrégateur (public ou privé, comme vous voulez, c’est toi qui choise) qui vous propose de réunir en

Ok, le titre est un peu foireux, mais il résume finalement assez bien le concept de (My) Soup, qui propose joyeusement de vous composer une drôle de bouillabaisse 2.0

Soup est un service à mi-chemin entre micro-bloguing et agrégateur (public ou privé, comme vous voulez, c’est toi qui choise) qui vous propose de réunir en un seul lieu l’ensemble de votre vie numérique et de republier le tout de façon automatisée.

Ce qui donne en gros un joyeux bordel organisé dans lequel vous trouvez une succession de "billets" totalement hétéroclites postés par la planète entière et ses dépendances, à base de textes, liens bruts, citations, images et même vidéos. Une sorte de Twitter multimédia dans lequel vous pourrez consigner tout ce qui vous passe par la tête et le faire partager au vaste monde, ou plus simplement à votre réseau d’ami, car comme nous sommes modernes, My Soup propose également des fonctions sociales.

Soup

L’inscription est bête comme (soupe au) chou, tellement simple qu’elle n’est pas expliquée et que j’ai donc mis une demi-heure à trouver comment faire, tellement simple aussi qu’une fois inscrit le bazar tourne en boucle et ne me reconnait pas, me demandant inlassablement mon login quand je tente une publication sur mon espace, quand même visible ici : http://edupin.soup.io/

La fonction d’import de vos contributions à d’autres sites sociaux est bien conçue et assez magique dans son utilisation : il vous suffit de renseigner votre login dans le champ approprié, et toutes vos interventions sur Twitter, Digg et autres, sont importées dans votre soupe (ahem). La liste des sites "importables" est déjà assez étendue, puisqu’elle comprend entre autres Digg (vous pouvez importer les news que vous avez soumises ou celles que vous avez votées), Delicious, Flickr, eBay, Youtube et de nombreux autres.
Bien sûr le service ne se cantonne pas à agréger et republier, vous pouvez également publier tout simplement un article avec du vrai texte dedans écrit à la mimine.

A quoi ça sert tout ça ?
Honnêtement je n’en sais rien, on va dire que c’est une sorte de meta-micro-blog qui pourrait être utile à des internautes qui ont des choses à publier ou à archiver pour eux ou un groupe d’amis mais qui ne souhaitent pas créer leur propre blog.
Sauf que le truc est un peu geekocentric quand même donc ça va pas le faire pour les non-initiés.

Donc ça sert à rien en fait. Comme Facebook. Donc ça va sûrement cartonner. Ou pas.
Mais ça vaut le détour car il est assez rigolo de jouer un peu avec.


Nos dernières vidéos

8 commentaires

  1. Je m’offre un commentaire qui, je l’espère, ne tombera pas comme un cheveu dans la soupe, et désolé si je rebondis sur un point de détail et non sur le sujet principal, mais je pense que dire que Facebook ne sert à rien est un peu prématuré. Tout dépendra en fait des API qui y émergeront (ça a d’ailleurs bien commencé).

    Comme je ne suis pas soupe au lait, je respecte ton point de vue, et donc on ne se fritera pas sur ce point de détail. Pas de bol (de soupe).

    Amicalement,
    Jean

  2. Soup m’avait été décrit comme un Tumblr Killer.
    Soup est pas mal, c’est vrai, il est plein d’effets, mais tumblr est mieux, beaucoup plus intuitif et plus rapide ergonomiquement. Rien que pour m’inscrire il y’a quelques semaines j’ai aussi galéré (ainsi que d’autres gens dans la petite communauté de pownceurs testeurs de un peu tout, donc tu n’es pas le seul, rassuress-toi). Et c’est pour ça que je reste sur Tumblr, et non pas sur Soup!!

  3. A lire ton descriptif fonctionnel, c’est tout à fait ce que je fais depuis ‘n’ mois avec mon Google Reader en produisant un fil d’infos hétéroclites des x sujets qui m’intéressent … ; fil auxquel j’ajoute "mes" éventuelles propres contributions en les rédigeant à la mimine via blog, website, forums, newsgroups, etc,… qui produisent chacun leur flux RSS qu’il ne me reste plus qu’à réintégrer.
    J’essaierai Soup à l’occase … Thx.

  4. Dans la série, Ziki fournit aussi ce genre de service d’agrégation en tout genre.
    Cela dit, à voir ton profile sur "soup", ça ne donne pas faim … mais c’est toujours sympa de lire des blagues de potage 😉

  5. Avec Tumblr je me suis inscris en 30" j’avais déjà posté une ou deux note, et les 30" d’après je commençais à personnaliser ma feuille css.

    Avec Soup, 1 mn après j’étais pas inscrit et je cherchais encore comment ce truc fonctionnait.

    Evidemment je ne peux être que d’accord avec Bastien 😉

Répondre