Suivez-nous

Applications

Accusé de concurrence déloyale, Apple modifie le règlement de l’App Store

Accusé d’utiliser le règlement de l’App Store contre certaines applications de contrôle parental, Apple modifie son règlement.

Il y a

  

le

 

Par

Apple iPhone ventes
© Przemyslaw Marczynski (Unsplash)

Alors qu’Apple s’oriente de plus en plus vers les services, les règles que la firme impose aux développeurs sur l’App Store sont observées à la loupe. Pour rappel, Apple fait actuellement l’objet d’une plainte pour concurrence déloyale auprès de la Commission Européenne. En effet, le géant européen du streaming accuse Apple d’utiliser le règlement de l’App Store et la « taxe » de 30 % pour avantager ses services au détriment des développeurs d’applications tiers.

En Russie, une plainte pour concurrence déloyale a aussi été déposée par Kaspersky. L’éditeur d’antivirus accuse en effet Apple d’avoir mis à jour le règlement de l’App Store afin d’interdire son application de contrôle parental, ce qui serait favorable à la fonctionnalité « Temps d’écran » proposée sur iOS par la firme de Cupertino.

D’autres développeurs d’apps de contrôle parental se sont plaints de cette situation et finalement, Apple a dû s’expliquer sur la situation. Il y a un mois, le senior vice-président of Worldwide Marketing Phil Schiller indiquait qu’en utilisant une technologie appelée MDM, certaines applications représentaient un risque pour la vie privée des enfants. « La technologie MDM n’a pas pour objectif de permettre aux développeurs d’avoir accès aux données et aux appareils des consommateurs et de les contrôler, mais les applications que nous avons supprimées du magasin ont fait exactement cela », assurait Phil Shiller. « Personne, sauf vous, ne devrait avoir un accès illimité pour gérer le périphérique de votre enfant, connaître son emplacement, suivre son utilisation, contrôler ses comptes de messagerie, sa navigation sur Internet, son utilisation de l‘appareil photo, son accès réseau et même effacer ses périphériques à distance ».

Finalement, Apple fait un rétropédalage

Comme le note notre confrère The Verge, Apple a finalement décidé de faire machine arrière afin de permettre à certains développeurs d’applications de contrôle parental d’utiliser la technologie MDM.

Dans une mise à jour du règlement de l’App Store, la firme de Cupertino explique que désormais, « dans des cas limités », des entreprises peuvent utiliser le MDM pour des services de contrôle parental.

Mais pour le moment, nous ignorons si le conflit entre Apple et les développeurs d’apps de contrôle parental sera complètement résolu.

Sinon, en ce qui concerne la plainte déposée par Spotify (et qui n’a rien à voir avec le contrôle parental), la Commission Européenne a récemment indiqué que celle-ci attend des réponses de la part d’Apple.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top forfait mobile

Partenaire

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests