Suivez-nous

Mobile

L’Europe attend toujours une réponse sur la « taxe Apple » jugée excessive

Spotify accuse Apple d’utiliser l’App Store pour avantager ses services, comme par exemple Apple Music.

Il y a

le

Par

Apple iPhone
© Tyler Lastovich (via Pexels)

Alors que tous les projecteurs sont braqués vers les nouveautés annoncées par Apple à l’occasion de sa conférence WWDC, la plainte déposée par Spotify pour concurrence déloyale continue aussi de faire parler d’elle.

Pour rappel, Spotify a déposé une plainte contre Apple auprès de la Commission européenne, accusant la firme de Cupertino d’utiliser le règlement de l’App Store afin de désavantager les développeurs tiers et d’avantager ses propres services (comme Apple Music qui est un concurrent de Spotify). Le géant européen du streaming musical a en particulier pointé du doigt la « taxe Apple » de 30 % sur les revenus générés par Spotify depuis l’App Store.

La CE dans l’attente des réponses d’Apple ?

Pour le moment, on ne sait pas ce que la Commission européenne (qui a récemment infligé une amende record pour concurrence déloyale à Google) va décider. Visiblement, celle-ci attend encore des réponses de la part d’Apple face aux accusations de concurrence déloyale.

En effet, comme le rapporte Reuters cette semaine, durant une conférence de l’OCDE, Margrethe Vestager, Commissaire européenne à la concurrence, a indiqué que la CE en saura plus lorsqu’Apple répondra. « Nous examinons cette question et nous posons des questions sur ce marché, mais bien sûr également à Apple, pour lui permettre de répondre aux allégations », a déclaré la Commissaire.

Si la CE attend donc des réponses de la part d’Apple, il est à noter que la firme de Cupertino a déjà réagi publiquement après le dépôt de sa plainte par Spotify. La marque à la pomme reproche notamment au géant du streaming musical de vouloir bénéficier des avantages des applications gratuites tout en étant une application payante.

Il est aussi à noter que Spotify n’est pas la seule entreprise qui accuse Apple de profiter de sa position pour désavantager les développeurs tiers sur l’App Store. En Russie, le développeur d’antivirus Kaspersky accuse aussi Apple d’utiliser le règlement de l’App Store pour désavantager son app de contrôle parental. Une plainte y a aussi été déposée contre Apple.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publication recommandée

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests