Aeromen invente les quatre points cardinaux de l’e-commerce

L’équipe d’Aeromen m’informe du lancement prochain de son site et nous propose une preview en avant-première.Aeromen est un site proposant les meilleurs produits disponibles pour homme exclusivement dans les 4 villes "les plus excitantes du monde" (selon eux en tout cas, les habitants de San Francisco, Barcelone ou Mouilleron-Le-Captif apprécieront 😉 : New-York, Tokyo, Paris

L’équipe d’Aeromen m’informe du lancement prochain de son site et nous propose une preview en avant-première.
Aeromen est un site proposant les meilleurs produits disponibles pour homme exclusivement dans les 4 villes "les plus excitantes du monde" (selon eux en tout cas, les habitants de San Francisco, Barcelone ou Mouilleron-Le-Captif apprécieront 😉 : New-York, Tokyo, Paris et Londres.

Aeromen
 
L’idée originale rappelle un peu les concepts qui mixent "vraie" vie, vrais gens et web, infos locales et diffusion transnationale, commerce et e-commerce (cf Citizenbay ou OhMyBuzz) : AEROMEN réunit une quarantaine d’experts dans divers domaines qui trouvent, sélectionnent et critiquent des produits uniquement disponibles dans ces villes. Ces experts sont aidés par une communauté qui les conseille et les aide en trouvant également les meilleurs produits disponibles uniquement près d’eux.
Autrement dit, des petits gars locaux font leur marché pour vous et  mettent en vitrine les meilleurs produits glanés dans les vitrines de Manhattan ou les trottoirs de  Portobello Road.

Le site se positionne sur un créneau résolument haut de gamme et offrira de nombreuses fonctionnalités, telles que tags, interface en Ajax, collaborative filtering, RSS personnalisable, blog, magazine.
Lancement prévu en mai 2007, une levée de fonds de 1,5 millions d’euros auprès d’investisseurs privés étant en cours.

Mon avis : j’ai adhéré à Citizenbay et à Ohmybuzz. Aeromen est bien sûr différent mais on trouve quelques points communs et c’est la raison pour laquelle je suis curieux de voir le site une fois celui-ci lancé officiellement.
Cela dit, même si je comprends bien qu’il s’agit là d’un parti pris délibéremment élitiste, je trouve que pense qu’il aurait été intéressant d’ouvrir un peu plus le nombre de villes (ou de pays, ou de cultures) afin de présenter une vraie palette de produits originaux.
Plus tard un Aeromen des produits d’artisanat péruvien ou du pays des Dogons ?


7 commentaires

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Presse-Citron 2005 - 2018 | A propos | Contact | Site hébergé par Cognix Systems | Informations sur les cookies