Suivez-nous

Actualités

Amazon espionnerait les discussions de ses livreurs sur les réseaux sociaux

L’objectif serait de faire remonter les problèmes rencontrés sur le terrain mais aussi de repérer les travailleurs partageant des contenus hostiles à la compagnie.

Il y a

  

le

 
amazon
© Unsplash / Christian Wiediger

C’est une nouvelle bombe lancée par Vice. Le site américain affirme dans une enquête très documentée qu’Amazon surveille les discussions de ses livreurs indépendants sur les réseaux sociaux. Le géant de la Tech observe ces échanges dans des groupes Facebook fermés, des subreddits et sur Twitter. Cela concerne les travailleurs Amazon Flex aux États-Unis, au Royaume-Uni et en Espagne. Ces informations remontent ensuite en interne dans l’entreprise et sont aussi transmises à la direction.

Des offres d’emploi décriées visant à surveiller les syndicats

Selon Vice, ces rapports servent à identifier et répondre aux préoccupations des chauffeurs- -livreurs, et beaucoup de plaintes concernent notamment l’application sur laquelle ces derniers trouvent leurs commandes. L’entreprise garde toutefois un œil sur d’autres discussions bien plus gênantes et repère les employés qui se plaignent de leurs conditions de travail ou discutent d’une possible grève ou manifestation contre Amazon.

Pour l’heure, la firme de Jeff Bezos n’a pas encore répondu à ces accusations. Cette affaire tombe plutôt mal pour le géant du commerce en ligne car elle fait suite à une autre polémique intervenue hier. Amazon a en effet diffusé des offres d’emploi pour recruter des « analystes en renseignements » afin de surveiller les « menaces d’organisations syndicales », au sein de la compagnie.

Devant le tollé suscité par cette tentative, cette annonce a depuis été retirée. « La fiche ne décrivait pas correctement le poste », a précisé Leah Seay, la porte-parole du géant du web. Cette nouvelle affaire n’est en tout cas pas de nature à calmer les esprits, d’autant que l’entreprise est connue depuis longtemps pour son opposition frontale envers les syndicats. Elle n’a d’ailleurs pas hésité par le passé à licencier certains employés qui avaient organisé des grèves, et d’autres qui ont critiqué publiquement Amazon.

Amazon Prime Video
Par : Amazon Mobile LLC
4.5 / 5
2,3 M avis
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les meilleurs forfaits

Les tests