Connect with us

Actualités

Quand Amazon passe une vidéo antisyndicale à ses employés

Une vidéo de 45 minutes censée former les salariés d’Amazon montre comment la compagnie met en place des stratégies anti-syndicats afin que ceux-ci ne puissent pas se créer au sein de l’entreprise.

Il y a

le

vidéo antisyndicale Amazon

Révélée par le média Gizmodo le 26 septembre, la vidéo en question a été envoyée aux chefs d’équipes de Whole Foods Market la semaine dernière. Selon les sources qui ont fourni les enregistrements vidéo, ces derniers étaient censés former les employés de la compagnie. De fait, les six sections sont « spécialement conçues pour vous donner les outils dont vous avez besoin pour réussir dans l’organisation du travail », explique la voix off.

Selon la vidéo, « Les syndicats sont des rats menteurs, trompeurs »

De fait, les narrateurs de la vidéo d’animation indiquent : « Nous ne sommes pas contre les syndicats, mais nous ne sommes pas neutres non plus ». Concernant ce dernier point, il est précisé : « Nous ne croyons pas que les syndicats soient dans le meilleur intérêt de nos clients, de nos actionnaires ou, surtout, de nos associés. Notre business model repose sur la rapidité, l’innovation et l’obsession du client – des choses qui ne sont généralement pas associées au syndicat. Quand nous perdons de vue ces domaines critiques, nous mettons en péril la sécurité d’emploi de tous : la vôtre, la mienne et celle des associés ».

> Lire aussi :  Vous pouvez désormais murmurer à l'oreille d'Alexa

Quant à la section 4 intitulée « Signaux d’avertissement », elle explique aux managers que plusieurs signes peuvent être la preuve de la création d’un syndicat en entreprise. De fait, la distribution de tracts, les employés « qui normalement ne sont pas connectés les uns aux autres qui, tout d’un coup, traînent ensemble » ou les mentions aux salaires trop bas sont mis en avant.

Si le média n’a pas publié l’intégralité de la vidéo pour préserver ses sources, il indique que celles-ci comportent des points de vue forts tels que « Les syndicats sont des rats menteurs, trompeurs ».

Pour sa part, Amazon a adressé une déclaration à Gizmodo : « Nous sommes perplexes quant à la raison pour laquelle Gizmodo s’oppose à une entreprise qui veut mieux impliquer ses employés, former des centaines de managers pour maintenir un dialogue ouvert et direct avec ses collaborateurs, et créer des canaux pour promouvoir l’innovation au nom de ses clients dans un environnement attentif et inclusif. Le journaliste a clairement choisi des extraits sonores de la vidéo pour atteindre son objectif éditorial et ne s’aligne pas sur notre point de vue sur la façon de créer des possibilités de carrière pour les employés.

Aux États-Unis, le salaire horaire moyen d’un associé à temps plein dans nos centres d’exécution, y compris les primes en espèces, en actions et au rendement, est de plus de 15 dollars l’heure avant les heures supplémentaires. Cela s’ajoute à notre programme complet d’avantages sociaux, qui comprend l’assurance maladie, l’assurance vision et l’assurance dentaire, la retraite, un généreux congé parental et une formation professionnelle pour les emplois recherchés par l’entremise de notre programme Choix de carrière, qui compte plus de 16 000 participants. Nous encourageons tout le monde à venir voir par eux-mêmes en faisant une visite à l’un de nos centres ».

> Lire aussi :  Livraison de repas : Amazon Restaurants UK rend son tablier

Amazon n’est pas la seule entreprise accusée de ne pas vouloir qu’un syndicat se forme au nom de l’innovation. Elon Musk a déjà été visé par des plaintes similaires jugeant qu’il violait la loi selon laquelle les employés sont en droit de créer un syndicat.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests