Suivez-nous

Tech

Amazon travaillerait vraisemblablement à réguler la reconnaissance faciale

Le patron d’Amazon, Jeff Bezos, a déclaré que la société travaillait actuellement à un projet visant à encadrer la reconnaissance faciale, une déclaration qui fait suite à plusieurs polémiques sur le sujet.

Il y a

  

le

 
reconnaissance faciale application
© Unsplash / Avantgarde Concept

Lors d’une présentation, le fondateur et PDG d’Amazon a annoncé qu’il allait s’atteler à réguler la reconnaissance faciale. Comme l’indique Reuters dans un récent billet, celui-ci a déclaré : « Notre équipe de politique publique travaille actuellement à l’élaboration d’un règlement sur la reconnaissance faciale, et il est tout à fait logique de réglementer cela ».

Il a ajouté à cela que la reconnaissance faciale était « un exemple parfait de quelque chose qui a des utilisations vraiment positives, donc vous ne voulez pas mettre les freins dessus. En même temps, il y a beaucoup de possibilités d’abus avec ce genre de technologie, et c’est pourquoi vous voulez des règlements ».

Jeff Bezos a fait cette déclaration à l’occasion du lancement des nouveaux appareils équipés d’Amazon Alexa. Plus globalement, sa nouvelle gamme se constitue d’écouteurs sans fil, de lunettes intelligentes, d’une bague connectée et de nouvelles enceintes de la gamme Echo.

Le système Amazon Rekognition visé par les critiques

Si le patron d’Amazon a profité de l’événement pour évoquer la reconnaissance faciale, c’est parce que la firme a été très vivement critiquée à propos de l’utilisation de son système Rekognition. Il y a plusieurs mois, il a été révélé que la firme avait effectivement vendu sa technologie aux autorités américaines, un parti pris que la société a ensuite défendu.

Pour sa part, l’UCLA a décidé de réaliser une expérience dans laquelle elle a exploité Amazon Rekognition. De cette façon, l’association américaine a comparé les photos des membres du Congrès américain avec celles de criminels recherchés par les autorités.

Non seulement le système a établi des correspondances, mais la majorité concernait des personnes Afro-Américaines, là où celles-ci sont pourtant les moins présentes au sein de l’institution politique américaine. Suite à cette expérience, l’UCLA a donc déclaré que la technologie de reconnaissance faciale d’Amazon n’était pas aboutie et que son utilisation pouvait empiéter très largement sur la vie privée des citoyens, tout en ayant un biais raciste.

Amazon Prime Video
Par : Amazon Mobile LLC
4.5 / 5
2,1 M avis
1 commentaire

1 Commentaire

  1. Dwalin

    26 septembre 2019 at 15 h 46 min

    C’est bien mais j’aimerais que ce soient les états qui régulent, pas les fabricants eux-mêmes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À la une

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests