Amnesty International France lance une campagne de sensibilisation à l’occasion de la Marche des Fiertés

Amnesty International France continue son combat pour les LGBTI avec sa nouvelle campagne de communication sur le thème fort « UNI.E.S PAS UNIFORMES ».

Tous les ans, Amnesty International s’intègre aux « Marches des Fiertés » qui se déroulent partout en France avec pour objectif de défendre la liberté d’expression et de lutter contre les discriminations touchant les LGBTI (Lesbian, Gay, Bisexuel, Transgender, Intersex).

  

Le droit d’être soi

Pour cette année 2018, Amnesty International France prend part aux Marches des Fiertés, non seulement pour célébrer les récentes victoires quant aux droits des LGBTI mais aussi avec la volonté de continuer le dur combat mené pour protéger ceux qui sont victimes de violences dans l’Hexagone et dans les quatre coins du monde.

L’ONG a fait appel à l’agence publicitaire DDB Paris pour créer des supports affichant des messages forts à travers 5 revendication : « Être ensemble aujourd’hui pour que demain chacun ait le droit d’être soi ». « Marcher fièrement aujourd’hui pour que demain la honte change de camp ». « Faire la fête aujourd’hui, pour demain embrasser qui je veux, sans qu’on me fasse ma fête ». « Battre le pavé aujourd’hui, pour demain ne plus jamais prendre de coups ». « Parler aujourd’hui pour que demain la violence ne soit plus une réponse ».

Ces messages seront affichés en print, sur des T-shirts et sur les chars de l’événement.

Des chiffres alarmants

La Marche des Fiertés a commencé le 19 mai et se terminera le 5 août prochain. Pour le mois de juillet, l’événement est attendu à Marseille, Montpellier et Nice. Pour le dernier jour, la lutte se déroulera dans la ville de Gourin.

En France, en 2016, 1020 personnes LGBTI ont été victimes d’agression, 32 % d’entre elles ont subi des outrages et des injures, 24 % ont souffert de violences physiques, 18 % ont subi des menaces, 6 % ont supporté des infractions à caractère sexuel et les 2 % restants ont été victimes de discrimination.

Alexandre Jalbert, Directeur de la communication d’Amnesty International France, dévoile d’autres chiffres à l’international : « Les chiffres sont bien sombres : dans plus de 70 pays, l’homosexualité est toujours jugée illégale, et peut même entraîner un emprisonnement (20 ans en Malaisie par exemple), voire une condamnation à mort (comme en Iran ou en Arabie Saoudite). En Tchétchénie, plus d’une centaine d’hommes homosexuels ont été enlevés puis soumis à des actes de torture dans des prisons secrètes. »

Amnesty International France compte donc sur la visibilité apportée lors de la Marche des Fiertés pour continuer de sensibiliser le grand public sur le combat mené dans l’hexagone et dans le monde.

Source : Influencia

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer


Un commentaire

  1. « Marcher fièrement aujourd’hui pour que demain la honte change de camp »…
    Mais bon sang, ça veut dire quoi ce genre de chose ?
    Que veulent ces gens exactement ? Prendre une juste place dans la société ou exprimer leur haine vis à vis des autres (responsables de tous leur maux) ? Je suis pour qu’ils prennent effectivement leur place, TOUTE leur place et RIEN que leur place, car le résultat doit être un tout harmonieux. Ce à quoi on assiste en ce moment n’en prend pas le chemin !
    « défendre la liberté d’expression et de lutter contre les discriminations touchant les LGBT »
    La liberté d’expression aussi pour ceux qui ont un avis critique envers ce phénomène ?

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Presse-Citron 2005 - 2018 | A propos | Contact | Site hébergé par Cognix Systems | Informations sur les cookies