Suivez-nous

Réseaux sociaux

Des anciens modérateurs de Facebook attaquent le réseau social

Certains modérateurs expliquent qu’ils auraient été complètement traumatisés par leur expérience chez Facebook.

Il y a

le

Facebook modération
© Unsplash / Marc Schäfer

Stress post-traumatique et traumatisme pour les employés de Facebook

Le concept peut sembler tout simplement fou, pourtant, des anciens modérateurs de Facebook attaquent en justice le réseau social pour PTSD (trouble de stress post-traumatique, en français), une expression que l’on associe plus souvent aux soldats qui reviennent de la guerre. Si le Wall Street Journal en parlait comme du « pire job dans le monde de la technologie » en 2017, on peinait sans doute à en mesurer la folie.

Deux anciens employés de Facebook, en charge de la modération du contenu ont donc déposé une plainte devant une cour californienne en expliquant souffrir de trouble de stress post-traumatique et autres traumatismes psychologiques. C’est au mois de septembre que le processus judiciaire aurait commencé. Les modérateurs expliquaient alors avoir été forcés de regarder des milliers de contenus liés à des sujets comme pédophilie, torture, bestialité, décapitation, suicide ou meurtres, et ce de façon quotidienne. Facebook de son côté, ne ferait pas assez pour les protéger.

Dans la jungle de Facebook

Un des avocats des plaignants explique que cette affaire dévoile un « cauchemar dont la plupart de nous ignorons l’existence ». Il ajoute à cela : « Le fait que Facebook ne veuille pas se responsabiliser, mais traite ces employés comme s’ils étaient jetables devrait tous nous faire peur ».

Au total, pas moins de 15 000 personnes sont chargées de ce travail chez Facebook. Enfin, plutôt pour Facebook, puisque le réseau social préfère sous-traiter ces tâches à d’autres entreprises.

Pour autant est-il vraiment possible de faire l’impasse sur les modérateurs ? C’est là que réside le principal défi à l’heure actuelle. Il y a deux ans, l’entreprise de Mark Zuckerberg en avait embauché 3 000. Depuis ? Beaucoup de plateformes cherchent à avoir recours à l’intelligence artificielle. Mais celle-ci présente encore des limites qui la rendent insuffisante à l’heure actuelle. Faute de solutions, des affaires de ce genre pourraient bien être amenées à se multiplier dans les années à venir.

Source

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Advertisement RED

Les tests