Suivez-nous

Smartphones

App Gallery : pour encourager les développeurs, Huawei propose de meilleures conditions qu’Apple et Google

Afin d’encourager les développeurs à utiliser son App Gallery, un équivalent du Play Store, Huawei sacrifie ses marges pendant les deux premières années.

Il y a

  

le

 

Par

Huawei Mate Xs
Huawei Mate XS / © Presse-citron.net

Comme les sanctions de Washington empêchent Huawei de préinstaller les services de Google sur ses smartphones, les appareils récents de la marque chinoise n’ont donc pas le Play Store de Google, la boutique sur laquelle on télécharge généralement les applications Android. De ce fait, Huawei est obligé de compter sur sa propre boutique, l’App Gallery, qui serait actuellement la troisième plus importante boutique d’applications mobiles.

Cela fait déjà quelques mois que nous savons que le géant chinois investit beaucoup d’argent pour améliorer la qualité de cette alternative, et pour encourager les développeurs à y proposer leurs apps. Et en plus de ces investissements, Huawei est également prêt à sacrifier ses marges pendant deux ans.

Huawei est prêt à tout pour avoir des apps dans son App Gallery

Généralement, sur les boutiques comme l’App Store ou Google Play, les développeurs ne profitent pas de 100 % des revenus générés par leurs apps, puisqu’Apple ou Google prélèvent une part sur ces revenus. Mais Huawei, de son côté, propose aux développeurs de certaines catégories d’apps de leur verser 100 % des revenus générés pendant un à deux ans. Comme le note le site GSMArena, cela est indiqué dans le contrat qui lie Huawei aux développeurs d’applications tierces qui veulent proposer ces applications dans l’App Gallery.

Pour les catégories d’applications « Médias et divertissement, outils, communication, livres et références, photographie, nourriture et boissons, voyage et navigation, voyage et hébergement, shopping, affaires, enfants, finances, sports et santé, mode de vie et commodité, voitures et thèmes personnalisés », Huawei versera 100 % des revenus générés par les apps à leurs développeurs, pendant la première année, si ces développeurs rejoignent le programme avant le mois de juin. Puis, durant la seconde année, Huawei prélèvera une part de 15 %, ce qui reste encore raisonnable. Mais en suite, le constructeur prélèvera la part classique de 30 % sur l’App Gallery, comme le font les autres boutiques.

Le constructeur propose des conditions encore meilleures pour la catégorie « Education ». En revanche, le taux de 100 % ne s’applique pas aux jeux vidéo. Pour celle-ci Huawei prélèvera une part de 15 % durant les deux premières années.

Si Huawei sacrifie ses marges pendant deux ans, c’est parce que l’App Gallery est un élément très important pour son écosystème sans services Google. En effet, même si ses smartphones ont généralement des fiches techniques très intéressantes, il sera difficile pour Huawei de convaincre les clients si ceux-ci ont des difficultés à installer les apps dont ils ont besoin.

Sinon, pour rappel, une rumeur suggère, actuellement, qu’une alliance entre Huawei, Xiaomi et Oppo serait en train de se former pour créer une alternative au Play Store de Google, qui serait installée sur les appareils des entreprises qui participent à cette alliance.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top forfait mobile

Partenaire

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les meilleurs forfaits

Les tests