Suivez-nous

Applications

Voici comment les principaux constructeurs chinois pourraient s’allier pour éviter un scénario à la Huawei

D’après les rumeurs, Huawei, Xiaomi, Oppo et Vivo s’apprêteraient à lancer une plateforme pour les développeurs d’applications qui pourra servir d’alternative au Play Store de Google sur leurs smartphones.

Il y a

  

le

 

Par

Huawei Mate 30 Pro
© Presse-citron.net

Et si les sanctions annoncées en 2019 par Washington contre Huawei encourageaient un élan de solidarité entre les principaux fabricants de smartphones chinois.

Pour rappel, à cause de ces sanctions, Huawei n’est plus en mesure d’accéder aux services de Google. De ce fait, l’entreprise chinoise ne peut pas préinstaller certaines applications essentielles, dont le Play Store, sur ses nouveaux modèles.

Et pour tenter réduire l’effet de ces sanctions, Huawei essaie actuellement d’attirer les développeurs vers son propre écosystème, qui pourrait servir d’alternative à celle de Google.

Mais en même temps, Huawei serait en train de former une alliance avec d’autres constructeurs chinois, Xiaomi, Oppo et Vivo, afin de créer une plateforme pour les développeurs qui ciblerait les marchés hors Chine et qui permettrait à ceux-ci d’y uploader leurs applications et leurs services. En substance, ces constructeurs voudraient proposer une alternative au Play Store de Google.

Une alliance de constructeurs chinois pour contrer la domination du Play Store ?

Si pour le moment, aucune annonce officielle n’a été faite, Reuters indique, citant des sources proches du dossier, que cette nouvelle plateforme serait actuellement appelée Global Developer Service Alliance (GDSA).

Celle-ci pourrait accueillir des applications, des jeux, mais également d’autres contenus de divertissement, comme des films et de la musique.

Et pour le lancement, 9 marchés seraient ciblés, dont l’Inde, l’Indonésie et la Russie.

Mais bien entendu, pour le moment, ces informations sont encore à prendre avec des pincettes. Cependant, avec leurs parts de marché combinées, Huawei, Xiaomi, Oppo et Vivo pourraient facilement imposer cette nouvelle plateforme comme étant la principale alternative au Play Store pour les smartphones Android.

D’un côté, la Global Developer Service Alliance (GDSA) pourrait capter une part des revenus qui sont normalement générés par Google grâce à sa boutique d’applications.

Et dans le cas de Huawei, cette plateforme pourrait permettre aux utilisateurs de ses récents smartphones, qui sont privés du Play Store de Google, d’accéder plus facilement à certaines applications.

D’après Reuters, le lancement de cette nouvelle plateforme pour les développeurs d’applications aurait été prévu pour le mois de mars. Cependant, il se pourrait que le calendrier soit affecté par l’épidémie de coronavirus.

Sinon, pour rappel, récemment, Oppo, Xiaomi et Vivo se sont alliés pour créer une fonctionnalité similaire à AirDrop sur les produits Apple, et qui est compatible entre les différentes marques.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top forfait mobile

Partenaire

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests