Apple fait volte-face et revient dans le giron de l’EPEAT

Dans une lettre ouverte signée Bob Mansfield, Ingénieur en chef de la division matériel d’Apple, celui-ci explique que la firme à la pomme avait finalement renoncé à sa décision de retirer 39 de ses produits de la certification EPEAT.

Tout le monde peut se tromper, même Apple. Il y a quelques jours nous évoquions la décision d’Apple de ne plus soumettre ses produits à l’EPEAT (Electronic Product Environmental Assessment Tool), une association mondiale qui attribue des labels « verts » aux produits informatiques en prenant en compte leur impact sur l’environnement.

Une décision qui avait été très mal perçue des observateurs, mais surtout, pire, des clients même d’Apple. Ainsi la ville de San Francisco avait-elle annoncé immédiatement qu’elle cesserait d’acheter des ordinateurs Apple. Une mesure plus symbolique que réellement dramatique pour Apple, mais qui a certainement contribué à la volte-face de Cupertino : dans une lettre ouverte, Bob Mansfield, Ingénieur en chef de la division matériel d’Apple, explique que la firme à la pomme avait finalement renoncé à sa décision de retirer 39 de ses produits de la certification EPEAT.

Nous avons récemment entendu de nombreux clients fidèles d’Apple aui ont manifesté leur déception suite au retrait de nos produits du système de certification de l’EPEAT. Je reconnais que c’était une erreur. A compter de ce jour (14 juillet), tous les produits Apple éligibles sont de retour dans EPEAT.

apple epeat

S’ensuit une profession de foi sur l’importance qu’Apple accorde à l’impact environnemental de ses produits. Cela étant personne ne sera dupe : si à Cupertino on se préoccupe certainement d’environnement et d’écologie, ce changement rapide de position vis-à-vis de l’EPEAT est surtout guidé par des raisons commerciales. Apple a en effet mesuré rapidement l’effet désastreux sur son image de son annonce de quitter l’EPEAT, et les répercussions que cette décision aurait pu avoir à terme sur ses ventes. Tout le monde peut se tromper, même Apple. Mais on juge souvent davantage celui qui se trompe à sa capacité de reconnaitre son erreur et à réagir pour la corriger. En cela Apple a plutôt bien joué le coup.

(source)


Nos dernières vidéos

7 commentaires

  1. Une erreur…calculée de la part d’Apple ? Selon certains articles, Apple, qui finance l’EPEAT, aurait utilisé cette technique pour faire pression auprès de l’association. Et c’est réussi : Apple travaillera désormais avec l’association pour que cette dernière prenne en compte des critères sur lesquels la marque à la pomme est performante.

  2. Pingback: best iphone and ipad apps, apps for iphone, apps for ipad, apps for mobile devices » YahtZ

  3. C’était surtout un bras de fer avec l’EPEAT.
    Apple était sorti parce que les derniers MacBookPro Retina ne rentrait pas dans la norme (à cause entre autre de la batterie collée à la coque)… et là, comme par magie, ces machines obtiennent la meilleure note… Curieux vous avez dit ?

  4. Pingback: Apple revient sur sa décision et réintègre ses produits dans l’EPEAT | Kreapixel Blog

  5. Il y a encore des gens naïf qui pensent que l’on peut gagner un label ???
    Tout se paye même dans l’écologie…

  6. C’est plutôt Apple qui a fait plier l’EPEAT et qui a gagné avec l’assouplissement des conditions pour son MBP retina. Pas du tout un changement d’avis de leur part

  7. Apple ne réintègre EPEAT que parce qu’il ne veut pas se couper du marché des administrations américaines et pour éviter un scandale en terme d’image de marque (déjà bien écornée).

    En fait, la ville de San Francisco n’avait pas d’autre choix que de rejeter Apple car elle est contrainte de respecter une circulaire administrative de 2007 qui impose à toutes les agences et autres entités dépendant de l’état d’intégrer EPEAT dans les appels d’offre publics.

    C’est surtout un risque d’image qu’Apple a cherché à éviter en réintégrant EPEAT. Tout en sachant que ses nouveaux modèles ne seront jamais éligibles tant ils sont une aberration en terme d’éco-conception. Comme vous le dites justement dans votre article, c’est par exemple le cas du MacBook Pro Retina Display

Send this to a friend