Suivez-nous

Applications

Apple lance sa carte bancaire aux États-Unis

Aux États-Unis, Apple déploie petit à petit l’Apple Card.

Il y a

  

le

 

Par

l'Apple Card
© Apple

Après Apple Pay, l’Apple Card débarque aux États-Unis. Il y a quelques mois, la firme de Cupertino présentait une série de nouveaux services, destinés à diversifier les activités de la firme. Et parmi ces nouveaux services, il y a l’Apple Card.

Cette nouvelle carte bancaire, co-développée par Apple et Goldman Sachs, est lancée ce mois d’août au pays de l’Oncle Sam.

Pour le lancement de ce nouveau service, Apple a opté pour un déploiement progressif. D’après The Verge, cela débute par un déploiement en « preview ». Quelques clients, qui ont manifesté leur intérêt pour l’Apple Card, pourront utiliser le service dès aujourd’hui. Puis, la carte sera disponible pour tous les utilisateurs d’iPhone (compatibles) américains plus tard, ce mois d’août. Afin de se démarquer de la concurrence, Apple joue la carte de la confidentialité et de la simplicité. Une interface sur l’iPhone permet de mieux gérer son argent et Apple propose également de généreux « cashback » aux utilisateurs de la carte bancaire.

Pour le moment, un lancement en Europe n’est pas évoqué. Mais cela n’est définitivement pas exclu par Apple et par Goldman Sachs.

L’importance des services chez Apple

Apple lance l’Apple Card alors que de son côté, le service de paiement mobile Apple Pay a déjà dépassé le milliard de transactions par mois.

Et actuellement, la croissance de ce service, en termes de nombre d’utilisateurs et de nombre de transactions, est plus élevée que celle de PayPal. « Sur la base des performances du trimestre de juin, Apple Pay ajoute désormais plus de nouveaux utilisateurs que PayPal et le volume de transactions mensuel augmente quatre fois plus rapidement », a déclaré Tim Cook lors de la présentation des derniers résultats trimestriels de la firme.

Lors de ce trimestre exceptionnel, les revenus générés par l’iPhone ont représenté moins de 50 % du total des revenus de l’entreprise. Néanmoins, la baisse des ventes d’iPhone a été compensée par de bonnes performances sur d’autres catégories de produits et sur les services. Ces derniers ont généré 11,46 milliards de dollars durant le trimestre.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Partenaire : Samsung

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests