Suivez-nous

Mobile

Apple voudrait des applications universelles compatibles avec iOS et mac OS

Pour faciliter le travail des développeurs, Apple voudrait les permettre de développer des applis qui fonctionnent aussi bien sur iOS que sur mac OS.

Il y a

le

Apple FaceTime iPhone

Apple n’a aucune intention de faire fusionner ses différents systèmes d’exploitation. Néanmoins, nous apprenons aujourd’hui via Bloomberg que la firme de Cupertino a un plan : permettre aux développeurs de créer des applications universelles qui fonctionnent à la fois sur iOS et macOS.

L’idée serait de faciliter le travail des développeurs, en permettant à ceux-ci de coder une application une seule fois, pour toucher les iPhone, les iPad et les Mac. Et actuellement, la firme de Cupertino aurait pour objectif de réaliser cela en 2021. En interne, ce plan serait baptisé “Marzipan”.

En rendant les développeurs plus productifs, Apple pourrait faire croître les revenus des applications, et en bénéficier via les parts que la firme prélève sur certaines transactions avec les utilisateurs.

Objectif 2021

Pour rappel, durant sa conférence pour les développeurs en 2018, Apple a évoqué un nouvel outil qui aidera les ceux-ci à porter leurs applications iOS vers macOS. « Il existe des millions d’applications iOS », expliquait Craig Federighi, vice-président d’Apple, lors de la keynote. « Nous pensons que certains d’entre eux iraient bien sur le Mac ».

Et d’après Bloomberg, le plan d’Apple serait de permettre le portage d’applications iPad vers macOS dès cette année. En 2020, cela pourrait s’étendre aux applications pour iPhone.

En 2021, les développeurs seraient capables de fusionner les applications iPhone, iPad et Mac, ce qui signifie que ceux-ci ne soumettent qu’une appli pour toutes ces plateformes.

Bien entendu, pour le moment, tout cela est à prendre avec des pincettes. Mais il est à noter qu’en faisant converger les applications iOS et macOS, Apple ne ferait que suivre les traces de Microsoft et de Google.

Avec Windows 10, la firme de Redmond a introduit les applications universelles, des applis qui fonctionnent sur tous les appareils utilisant ce système d’exploitation, peu importe le format physique.

Quant à Google, il a apporté le support des applications Android sur Chrome OS. De ce fait, lorsqu’un développeur code une appli Android, il code également une appli qui pourrait être lancée sur les ordinateurs de type Chromebook.

(Source)

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests